La santé par l'alimentation

Autisme : le mercure, responsable des troubles autistiques?

By  | 
Temps de lecture : 3 minutes

Au cours des deux dernières décennies, la fréquence d’enfants autistes a explosé, passant de 1 cas sur 10 000 à 1 cas sur 50. Tout de même, la communauté scientifique n’est pas plus près de la détermination de la cause de cette « épidémie ». DocteurBonneBouffe revient sur cette pathologie encore très peu connue des Français ainsi sur que les résultats des recherches menées jusqu’à aujourd’hui.

Autisme: Les métaux lourds remis en cause

L’autisme: une pathologie encore très peu connue

L’autisme, appelé aussi trouble du spectre de l’autisme (TSA), est un trouble du développemental débutant souvent avant l’âge de 3 ans. Il touche simultanément les interactions sociales et la communication verbale et non verbale – ce qui peut pousser à des troubles graves de la communication (difficulté de langage et de décodage, etc). – ou encore le comportement. En effet, le dysfonctionnement des cinq sens provoquent souvent chez les personnes autistes des comportements bizarres (gestes répétitifs, stéréotypés, des rituels, des intérêts restreints, etc). (Ces symptômes et leur sévérité varient d’un individu à l’autre ainsi qu’avec l’âge).

causes de l'autisme

L’autisme est un trouble relativement récent, c’est aussi pour cette raison qu’il reste encore une énigme même dans le milieu médical. Et oui, ce n’est qu’en 1943 que le psychiatre américain d’origine autrichienne Leo Kanner décrit sous le nom d’autisme infantile des particularités de comportement de certains enfants : tendance à l’isolement et retard de langage.

Lien entre autisme et exposition au mercure

Depuis quelques temps déjà, on s’inquiète de l’exposition des enfants au mercure. Et cette inquiétude est bien fondée: de nombreuses études montrent que le mercure pourrait affecter le développement du cerveau et causer certains dérèglements, comme des troubles autistiques.

mercure et autisme santé

Les sources d’exposition au mercure

La première hypothèse pouvant expliquer une éventuelle exposition au mercure est notre alimentation. On sait que les enfants nés de mères consommant beaucoup de poissons riches en mercure ont de légers déficits au niveau du langage, de l’attention et de la mémoire. (C’est pourquoi il est recommandé aux femmes enceintes d’éviter les sushis et autres poissons crus ou à risques, pendant leur période de grossesse).

La deuxième hypothèse possible est l’environnement. Des études ont, en effet, enregistré 61 % de cas d’autisme supplémentaires dans les régions touchées par de grands rejets de mercure provenant de sources industrielles. D’autres études ont pointé le lien entre pollution atmosphérique au mercure et augmentation de l’autisme.

Il est aussi connu que les enfants ayant des plombages seraient exposés à de petites doses de mercure puisqu’on en retrouverait ensuite dans leur urine.

Une autre voie possible d’exposition au mercure serait enfin celui de la vaccination puisque plusieurs vaccins contiennent du thimérosal, un composé contenant environ 49% de mercure. Selon des scientifiques, un lien existe entre la gravité des symptômes de l’autisme et les doses de mercure administré aux nourrissons par les vaccins contenant du mercure. Néanmoins, bien que le thimérosal ait été retiré des vaccins dans plusieurs pays, on observe encore dans ces pays une augmentation notable des cas d’autisme – ce qui laisse à croire que les vaccins se seraient pas l’unique cause responsable de l’autisme.

Les enfants: plus sensibles au mercure?

L’un des mécanismes proposés pour expliquer le lien entre l’autisme et le mercure serait que les enfants prédisposés à l’autisme auraient plus de difficulté à éliminer le mercure auquel ils sont exposés. Par conséquent, même à faible dose, le mercure pourrait s’accumuler dans leur organisme et avoir des effets néfastes. Néanmoins, à ce jour, les études menées à ce jour n’ont pas montrées de différence notable entre le taux d’urine des enfants autistes et celui des enfants non-autistes.

Il est pour l’instant difficile de conclure sur le lien entre le mercure et l’autisme. Les études sur le sujet manquent ou sont réalisés à trop petite échelle. Enfin, il ne faut pas écarter que plusieurs facteurs puissent être en cause dans le développement de l’autisme, rendant difficile l’étude individuelle de ceux-ci. En espérant que le temps nous apportera vite plus d’éléments…

Sources:
– Wright B , Pearce H , Allgar V , Miles J , Whitton C , et al. 2012 A Comparison of Urinary Mercury between Children with Autism Spectrum Disorders and Control Children. PLoS ONE 7(2): e29547. doi:10.1371/journal.pone.0029547
-Blanchard KS, Palmer RF, Stein Z. The value of ecologic studies: mercury concentration in ambient air and the risk of autism. Environ Health. 2011.
– Picot A., Grosman M., Exposition au mercure et troubles du spectre autistique.

Commentaires

commentaires

Diététicienne-Nutritionniste spécialisée en éducation alimentaire, Auteure de livres & Créatrice du blog DocteurBonneBouffe.com. Objectif : manger sainement en se faisant plaisir !