Bienfaits du piment : le piment dans tous ses états

Ecrit par   |  0 Commentaire

Cousin du poivron doux, le piment a beaucoup de qualités, mais il est difficile d’en profiter ! Quelles sont-ils ? Docteur BonneBouffe vous livre tous les secrets du piment !

A la découverte du piment

Le piment provient du capsicum, une plante tropicale herbacée qu’on trouve dans les pays chauds, en particulier en Amérique centrale, Amérique du Sud ou encore en indes orientales.

Il appartient à la famille des Solanaceae ou famille de la tomate et du tabac et se décline en plusieurs espèces, les plus connues étant Capsicum annuum (qui regroupent à la fois certains piments mais aussi les poivrons – « piments doux ») ou Capsicum frutescens (autrement connu sous le nom de « piment de Cayenne »).

Grâce à ses nombreuses propriétés extraordinaires que nous allons voir, le piment est employé à la fois à usage médicinal, thérapeutique, culinaire mais également dans le cadre de régimes car il posséderait, en effet, des vertus très efficaces pour la perte de poids.

Bienfaits du piment : bienfaits du capsicum

Crédits photo : DocteurBonneBouffe.com/FreePik

Caractéristiques nutritionnelles du piment

#1 Riche en vitamine C

Saviez-vous que le piment frais contient beaucoup plus de vitamine C que l’orange ? En effet, le piment contient 100 mg de vitamine C pour 100 gr (contre 40 mg seulement dans les oranges). Néanmoins, cette richesse reste à relativiser étant donné les faibles quantités consommées.

A noter également : le piment en poudre (telle que l’on peut le trouver dans les rayons des épiceries) ne contient qu’une infime proportion de vitamine C.

#2 Riche en caroténoïdes protecteurs

Le piment rouge est particulièrement bien pourvu en caroténoïdes. Ces substances, également présentes dans les poivrons, ont la particularité de donner cette fameuse couleur rouge vive, mais elles ont également le pouvoir d’être anti-oxydantes – et donc d’empêcher les effets néfastes provoquées par les radicaux libres.

Bonne nouvelle ! Ces pigments ont la capacité de pouvoir migrer dans les sauces et donc être absorbés dans les aliments même si le piment est ôté du plat avant consommation.

#3 Riche en capsaïne

Les piments sont riches en capsaïcine, cette substance responsable de la saveur piquante des piments. Elle peut irriter votre peau et vos muqueuses mais c’est grâce à cette molécule que l’on accorde aux piments ses vertus minceurs. (1). 

piments assiette épicée

Crédits photo: FreeDigitalPhotos.net/luigi diamanti

Les 4 bienfaits des piments

#1 Des vertus amaigrissantes

La capsaïcine présente dans les piments ont la capacité d’augmenter notre chaleur corporelle et ainsi de créer une thermogenèse amenant à une dépense calorique supplémentaire de notre organisme. Pour faire simple : notre corps brûle davantage de calories, nous permettant ainsi de maigrir.

#2 Des propriétés anti-grignotage

La capsaïcine permet également de limiter la formation de tissus adipeux et de créer un sentiment de satiété utile lors d’une phase de perte de poids. Cet ingrédient est régulièrement utilisé dans les suppléments alimentaires brûleurs de graisse à base de piment.

#3 Favorise la digestion

Selon quelques études, le piment protégerait la muqueuse de l’estomac, stimulerait les enzymes digestives et pourrait contribuer à prévenir les lésions gastriques associées à l’emploi des analgésiques anti-inflammatoires.

… mais peut-être irritant pour les organes digestifs

La capsaïcine peut néanmoins entraîner une irritation des muqueuses de l’estomac – chez certaines personnes. Il peut aggraver certains troubles, comme les brûlures d’estomac, le reflux gastro-œsophagien, le syndrôme du côlon irritable ou encore les hémorroïdes.

#4 Des propriétés anti-cancérigènes ?

Les piments contiennent également un autre type d’anti-oxydants, les flavonoïdes. Selon certaines études, ceux-ci auraient un effet protecteur contre certaines maladies chroniques (par exemple le cancer et les maladies cardiovasculaires).

L’astuce de DocteurBonneBouffe.com

En cas de « bouche en feu », mangez de la mie de pain ou mieux un laitage (fromage blanc ou verre de lait) ; la caséine du lait neutralise en effet la capsaïcine. En revanche, boire de l’eau ou autre chose ne fait qu’aggraver la sensation de « bouche en feu » !

Blogueuse complètement foodingue & Créatrice de DocteurBonneBouffe.com. Objectif: Manger sainement en se faisant plaisir !