Les chips : aussi mauvaises qu’on ne le pense ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Elles ont tout pour qu’on les délaisse et pourtant elles font encore l’unanimité chez petits et grands…. J’ai nommé : les chips ! Croustillantes et gourmandes, personne n’y résiste : et avec leur tout petit prix (parfois moins d’un euro le paquet), les chips semblent être un produit refuge en cette période de crise pour un grand nombre de consommateurs, pourtant de plus en plus soucieux de leur santé. Mais les chips sont-elles aussi malsaines qu’on ne le pense ? Docteur BonneBouffe a demandé à Amélie, Diététicienne et Nutritionniste, de mener l’enquête pour vous ! 

Les chips sont-elles aussi mauvaises qu’on ne le pense ?

Les chips : un incontournable du placard français

Les Français en consommeraient 1,4 kg par an : et oui, la consommation de chips a ainsi presque doublé en dix ans.. Des petits mangeurs, tout de même, comparés à leurs voisins européens, les Irlandais qui sont les champions avec une consommation annuelle de 4,3 kg, suivis par les Anglais avec 3,5 kg ! 

Si elles sont prisées par enfants et parents, elles n’ont, par contre, pas la côte chez les diététiciens nutritionnistes et le monde médical. Trop grasses, trop salées, trop caloriques… autant de défauts qui les sanctionnent.

Pourquoi sommes-nous addicts aux chips?

Crédits photo : FreeDigitalPhotos.net

Trop salées ?

100 g de chips apportent en moyenne 1,5 g de sel, soit plus du quart de la quantité journalière maximale recommandée par l’OMS (qui est de 5 grammes par jour) !

Un chiffre très élevé donc, même si nous pouvons constater aujourd’hui que la teneur en sel des chips a diminué depuis quelques années pour la majorité de ces produits.

Trop grasses et caloriques ?  

Les chips sont des produits gras et donc caloriques.

Riches en lipides, elles sont bannies par les nutritionnistes même si, là encore, les industriels ont fait de gros efforts en diminuant les apports en lipides de 65 %. Ils ont ainsi remplacé l’huile de palme par de l’huile de tournesol, meilleure de par sa composition différente en bons acides gras. De cette façon, les chips présentent une teneur en acides gras saturés (les acides gras montrés du doigt pour leur effet athérogène – qui favorise le développement de maladies) avoisinant les 3 g pour 100 g (au lieu de 15 g pour 100 g il y a encore quelques années). Ce chiffre reste tout de même élevé, soyons d’accord.

Autre point : leur mode de cuisson dans de l’huile à haute température (friture) augmente l’index glycémique des chips et entraîne la formation de substances chimiques (acrylamide : formée dans les aliments riches en amidon pendant la cuisson à haute température) dangereuses pour la santé.

Certains fabricants optent pour la cuisson au four pour empêcher cet effet nocif, mais cela ne change pas la teneur élevée en sel et l’apport élevé de calories.

chips de légumes

Source : atelierdeschefs.fr

Et les chips de légumes alors ?

Alors, pour séduire les plus récalcitrants, les fabricants veulent donner une image plus ‘saine’ en développant des chips de légumes. Mais que ce soit à la carotte, à la betterave, à la courgette, les chips de légumes ne sont pas meilleures nutritionnellement puisqu’elles sont préparées de la même façon….

Et oui, leur teneur en sel, en gras et en calories sont quasi-identiques. Sans oublier que les minéraux et vitamines sont détruits à la cuisson.  

Le verdict de DocteurBonneBouffe.com

Verdict final ? les chips : oui, pourquoi pas ! Mais de façon très occasionnelle ! :)

Article proposé par Amélie du blog La Diet Gourmande : Diététicienne-nutritionniste, adepte du manger mieux dans le sens « manger sain et gourmand ». Contre les régimes restrictifs, elle suis persuadée que l’on peut atteindre et garder son poids de forme tout en se faisant plaisir !