Est-il recommandé de faire un goûter à l’âge adulte ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Devenus adultes, nous sommes parfois nostalgiques des goûters de notre enfance. Il nous arrive de craquer pour un éclair au chocolat en passant devant une boulangerie après le travail… et de culpabiliser ensuite par exemple. Est-il recommandé de prendre un goûter à l’âge adulte ? Dans quels cas un goûter est-il recommandé ? Notre diététicienne Alexandra Murcier fait le point sur ses questions spécialement pour DocteurBonneBouffe.com.

Le goûter :  un plaisir coupable ou une pause bénéfique pour notre poids et notre santé ?

Le goûter : un repas indispensable pour les enfants et ados

Les enfants et les adolescents, qui sont dans leur phase de croissance, ont besoin d’une collation supplémentaire au cours de la journée pour couvrir leurs besoins nutritionnels.

Et pour cause : un adolescent en pleine croissance, par exemple, a besoin de plus d’énergie qu’une femme enceinte (2300 kcal en moyenne pour une femme enceinte au 3ème trimestre contre 2550 kcal en moyenne pour une adolescente de 12-17 ans ! Afin de s’assurer que ces apports soient couverts sans avoir besoin de servir des repas trop copieux, on introduit un goûter.

Et les adultes alors ?

Nous, adultes, avec une alimentation équilibrée, un poids stable et une activité physique normale, nous n’avons pas réellement besoin de prendre un goûter, si ce n’est pour le plaisir (notion à ne pas négliger car alimentation et plaisir doivent aller de pair). Mais ce petit plaisir doit rester exceptionnel, car il pourrait à long terme favoriser une prise de poids, surtout si le goûter en question est riche en sucres et déséquilibré.

Mais, il existe quelques situations particulières dans lesquelles prendre un goûter est fortement recommandé. Lesquelles ? Réponses dans le poids suivant.

bienfaits petit déjeuner salé

Crédits photos : FreeDigitalPhotos.net

Quand est-il recommandé de faire un goûter ?

#1 En cas de grossesse

Tout d’abord, si vous êtes enceinte, et particulièrement au troisième trimestre de la grossesse !

En effet, les besoins nutritionnels de la femme enceinte augmentent (en particulier en ce qui concerne les protéines et les besoins en calcium). Une collation constituée d’un produit laitier (un yaourt par exemple) permet d’aider à couvrir ces nouveaux besoins en calcium, qui sont relativement importants.

#2 En cas d’activité physique importante

Si vous avez une activité physique importante (un cours de sport par exemple) en fin de journée. Dans cette configuration, prendre une collation 1h à 1h30 avant le début de la séance de sport évite les hypoglycémies et vous permettra d’avoir toute l’énergie nécessaire pour être au top de votre performance !

De quoi doit être constituée votre collation ? Cette collation doit être constituée de glucides, qui sont le « carburant » de notre cerveau et de nos muscles. Pensez à inclure une boisson à votre collation pour vous hydrater. Les « energy balls » sont une excellente option en goûter ! Souvent constituées en partie d’amandes, de noix ou encore de noisettes, elles représentent une bonne collation car ces aliments sont riches en magnésium, indispensable pour éviter les crampes pendant la pratique sportive.

#3 En cas d’alimentation déséquilibrée

Si votre alimentation est déséquilibrée car le soir vous avez très faim en rentrat chez vous et que vous manquez de motivation pour réaliser un vrai repas équilibré.

Un repas pris à la va-vite le soir est une cause très fréquente de prise de poids et dans ce cas instaurer une collation peut-être bénéfique pour vous. Votre goûter vous permettra alors d’arriver plus serein chez vous et vous aurez plus facilement la patience de cuisiner un vrai repas équilibré si vous n’avez pas trop faim. Dans ce cas de figure, il faut que la collation soit constituée de glucides complexes (du pain complet avec un ou deux morceaux de chocolat noir par exemple) afin que vous soyez rassasié jusqu’à votre retour chez vous.

#4 En cas de carences

Enfin, si vos repas ne couvrent pas vos besoins en vitamines et minéraux (si par exemple vous ne consommez pas de fruits lors des repas) alors le goûter peut être l’occasion de joindre l’utile à l’agréable en consommant les produits qui manquent dans votre alimentation. De même, si vous êtes fatigué, en manque de tonus, ce moment peut être l’occasion d’inclure dans votre alimentation des « superaliments » (de la spiruline dans un smoothie par exemple) pour un regain d’énergie.

#5 En cas de diabète

Dans certains cas, le diabète nécessite une répartition de l’énergie, et notamment de glucides complexes, la plus régulière possible sur la journée afin d’éviter les risques d’hypoglycémie. Le goûter (s’il est équilibré bien sûr) contribue à garantir cet apport stable d’énergie. Les personnes diabétiques peuvent discuter de cette possibilité avec leur médecin/diététicien.

#6 Si vous êtes sénior

Avec l’âge, on a tendance à manger moins car on est rassasié plus rapidement (ne craignez rien : c’est tout à fait normal). Mais le problème, c’est que cela peut conduire à une réduction drastique des apports alimentaires, et donc à une perte de poids importante : c’est une des raisons pour laquelle le risque de dénutrition est particulièrement présent chez les personnes âgées.

Instaurer un goûter ou une collation pour les seniors permet ainsi de mettre en place des repas légers tout en garantissant des apports alimentaires suffisants pour le fonctionnement de l’organisme.

bienfaits thé tisane

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

N’oubliez pas que, dans tous les cas, pour qu’un goûter soit bénéfique à votre santé, il ne faut pas qu’il soit confondu avec du grignotage : celui-ci est souvent compulsif et orienté vers des aliments gras et sucrés.

De plus, la composition du goûter est tout aussi importante ! Sa composition doit dépendre de la situation dans laquelle vous vous trouvez mais dans le plupart des cas il est important que ce goûter ne soit pas trop lourd (pour ne pas vous couper l’appétit pour le dîner). Il est recommandé qu’il soit composé :
– d’un produit céréalier (à index glycémique bas) qui vous apportera des glucides complexes source d’énergie,
– accompagné d’un fruit (pour les vitamines) ou d’une source de calcium (yaourt ou boisson au lait / au soja) en fonction de vos besoins et de vos goûts. 

Choisissez judicieusement vos aliments et n’oubliez pas de profiter de cette pause pour vous hydrater, mais de manière saine également !

Bon appétit !

Commentaires

commentaires

Diététicienne-nutritionniste de 28 ans, Alexandra Murcier exerce en libéral à Paris 15ème. Passionnée de sport, elle axe sa prise en charge sur la micronutrition et la psychologie du patient, afin que la prise en charge soit la plus globale possible. Elle vous donnera plein d'astuces pour vous permettre de rester en bonne santé grâce à une alimentation saine et équilibrée