5 raisons de rajouter de l’huile de colza dans vos plats

Ecrit par   |  0 Commentaire

Pendant longtemps, l’huile de colza a été décriée – jusqu’à même être retirée de l’alimentation jusque dans les années 2000 ! Aujourd’hui, l’huile de colza a retrouvé toute sa légitimité dans notre alimentation quotidienne. Qu’est-ce qui la rend si exceptionnelle ? DocteurBonneBouffe.com vous dévoile tout sur les bienfaits du colza et de son huile.

L’huile de Colza : quels bienfaits ?

Le colza, c’est quoi ?

L’huile de colza est une huile omniprésente en Europe où elle est la première huile de consommation humaine. Elle provient du canola, une variété du colza, plante de la variété de crucifères reconnaissable à ses fleurs jaune fluo qui donne des petites graines noires riche en lipides.

bienfait colza

Crédit photo : Santé et Nutrition

Une huile longtemps interdite

Dans les années 60, des études menées sur des rats ont jetés un trouble sur l’huile de colza notamment du fait de la présence d’un composé, l’acide érucique, qui est connu pour avoir des effets toxiques pour notre santé.

Depuis, ces études ont été relativisées et de nouvelles variétés de colza ont été développées (le canolanotamment) dont la teneur en acide érucique est moindre – ce qui permet de profiter des autres bienfaits de l’huile de colza sans risques pour notre santé. Car des bienfaits santé, il y en a dans le colza ! Le principal : sa richesse en oméga 3, qui a largement contribuée à remettre l’huile de colza au goût du jour.

huile de colza

L’huile de colza : meilleure que l’huile d’olive ?

Comme l’huile d’olive, l’huile de colza contient des « acides gras mono-insaturés », c’est-à-dire des graisses qui auraient un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires.

Mais à la différence de l’huile d’olive, l’huile de colza se démarque par sa teneur élevée en acides gras polyinsaturés (les fameux oméga-3 et oméga-6 !), que l’organisme humain ne peut synthétiser. C’est pour cette raison que les oméga 3 et oméga 6 sont considérés comme « indispensables » et doivent impérativement être fournis par l’alimentation.

huile de colza apports nutritionnels

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, l’huile de colza est particulièrement riche en acides gras mono-insaturés (60,5% : oméga 9) et poly-insaturés (26,3% : oméga 3 et oméga 6), deux types de molécules qui protègent des maladies cardiovasculaires – au détriment des acides gras saturés (seulement 7%) connus pour favoriser les maladies cardiovasculaires. L’huile de colza a donc une composition en matières grasses plus intéressante que d’autres huiles (huile de palme, huile d’arachide, etc…) ou matières grasses.

Une richesse exceptionnelle en oméga-3

Les huiles de colza sont une source importante d’acides gras poly-insaturés que notre organisme ne sait pas fabriquer. Ces principaux acides gras poly-insaturés sont des oméga-3 – ce qui est un vrai atout car notre alimentation est pauvre en cette molécule.

Selon les recommandations françaises officielles relatif à la nutrition publiées dans le GEM-RCN (1), l’huile de colza serait « la meilleure source d’acides gras oméga-3 » parmi les huiles les plus courantes et les moins chères : une cuillère à soupe d’huile de colza couvrirait environ 50% de nos besoins en oméga 3.

Elle présenterait également « un excellent rapport entre acides gras oméga-6 et oméga-3 » (puisque notre organisme a besoin d’un bon équilibre oméga 6 et oméga 3). Excellente nouvelle quand on connaît l’importance de l’équilibre oméga 3/oméga 6 pour être en bonne santé.

Les 5 atouts du colza

#1. Un super allié contre le cholestérol 

Sa richesse en oméga 9 (les fameux « acides gras mono-insaturés ») et en oméga 3 permet de lutter contre le cholestérol responsable entre autres de la formation de plaques d’athérome dans le sang (athérosclérose) et de nombreuses maladies cardiovasculaires. En effet :

  • les omégas-9 présents dans le colza permettent de diminuer le mauvais cholestérol (le cholestérol LDL);
  • quant aux omégas-3 également présents en quantité intéressantes, ils augmentent le « bon » cholestérol (le cholestérol HDL, en charge d’éliminer le mauvais cholestérol).

Le colza contiendrait également des phytostérols qui ont la capacité de réduire l’absorption du cholestérol dans l’intestin et donc, encore une fois, de lutter contre l’excès de cholestérol !

#2. Agit contre les maladies cardiovasculaires

L’huile de colza affiche une composition intéressante en lipides avec notamment « un excellent rapport entre oméga-6 et oméga-3 » selon le GEM-RCN (1) ce qui serait un facteur de protection contre les maladies cardiovasculaires.

Outre ses effets positifs sur le cholestérol, sa teneur en oméga-3 permet d’augmenter la fluidité sanguine ce qui réduirait le risque de thrombose, c’est-à-dire de formation de caillots sanguins qui pourraient boucher la circulation du sang et entraîner diverses maladies cardiovasculaires.

#3. Veille à un bon équilibre nerveux

Notre cerveau est composé d’au moins 5% d’oméga 3. Une alimentation suffisamment riche en oméga 3 permet donc d’assurer un fonctionnement optimal du cerveau, de maintenir un bon équilibre nerveux mais aussi de lutter contre le stress. Plusieurs études ont montré qu’une moindre consommation d’Oméga 3 augmentait leur stress ainsi que les risques de dépression.

#4. Réduit le déclin fonctionnel dans la maladie d’Alzheimer

Puisque les oméga 3 présents dans l’huile de colza participent au fonctionnement optimal du cerveau, ils permettent de prévenir à long terme la survenue de maladies dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou encore de Parkinson.

#5. Son petit prix ! 

Très important également : son petit prix qui le rend accessible à tous. Bien moins cher que l’huile d’olive par exemple, comptez 1€ le litre pour la version la moins chère ou 10 euros le litre pour la version bio !

Sous quelle forme consommer l’huile de colza ?

L’huile de colza possède une saveur caractéristique fruitée mais qui peut s’adapter très facilement à une grande variété de plats.

Contrairement aux idées reçues, l’huile colza ne se dénature pas lors d’une cuisson douce (au four ou à la poêle), elle peut donc être utilisée pour la pâtisserie, les poêlées de légumes, les plats chauds ou encore la cuisson modérée des viandes ou des poissons. Néanmoins la chaleur entraîne des pertes en oméga 3 (car celles-ci sont très sensibles à la chaleur). Il est donc préférable d’utiliser l’huile de colza en tant qu’assaisonnement, puisqu’il serait bien dommage de ne pas profiter de son principal atout !

Côté conservation, l’huile de colza se conserve très bien du moment que son contenant soit bien fermé et entreposé dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur. Choisissez autant que possible des huiles de colza bio, embouteillé dans des bouteilles en verre foncé ou noir, ce qui permet de mieux préserver les vitamines et minéraux.

Le petit mot de Docteur BonneBouffe.com

L’huile de colza possède donc de véritables bienfaits santé, cependant, on ne perd pas de vue qu’il s’agit quand même d’une huile qui reste à consommer avec modération, puisque… comme toutes les huiles, elle reste très calorique ! Une cuillère à soupe suffit pour donner de la saveur aux plats et profiter de ses atouts nutritionnels sans faire exploser la balance des calories :).

Bon appétit !

Sources de l’article : 
(1) Recommandations du GEMRCN relatives à la nutrition en restauration collective
(2) Table des Aliments Ciqual 2016

Commentaires

commentaires

Diététicienne-Nutritionniste & Blogueuse complètement FOOD-dingue. Experte de la bonne bouffe, j'ai créé le blog DocteurBonneBouffe.com en 2013. Mon objectif : manger sainement en se faisant plaisir !