Le Ketchup : notre ami ou notre ennemi ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

On l’aime sur les frites, avec des nuggets ou encore du poisson pané, j’ai nommé…. la sauce ketchup! Plébiscité par les uns pour sa richesse en lycopène (un nutriment bénéfique), incriminé par d’autres pour sa teneur en sucres, Docteur BonneBouffe tente de déterminer le vrai du faux sur la sauce préférée des Français !

Tout savoir sur la sauce Ketchup

Les origines du Ketchup

Si le ketchup est devenu au fil des ans l’un des symboles de la nation américaine, le produit phare des fast-foods est loin d’être « made in America ». Et oui, la célèbre sauce serait en réalité née il y a bien longtemps en Asie. Le « ketchup », qui signifie dans le dialecte chinois de la province de Fujian « sauce de poisson », aurait été inventé en Chine il y a 500 ans. Cette sauce de saumure de poisson, assez piquante, aurait été importée par des marins anglais à la fin du 17ème siècle où ils y rajoutèrent des champignons, puis des tomates et du sucre, pour masquer son goût un peu trop fort aux yeux des occidentaux.

sauce ketchup toute la vérité

Le ketchup: un condiment bon pour la santé?

Le ketchup est fait essentiellement à partir de tomates dont les principaux atouts nutritionnels sont sa richesse en vitamine C et en lycopène, un carotènoïde (un pigment naturel) qui donne cette fameuse couleur rouge aux tomates. Celui-ci a l’avantage d’être un puissant anti-oxydant : il permetrait de limiter, en effet, le processus de formation de radicaux libres qui accélère le vieillissement des cellules et le développement de cellules malignes – d’où son action dans la prévention des maladies cardiovasculaires (1) et de certains cancers, notamment celui de la prostate (2).

Autre point positif: le ketchup contient, en règle générale, peu de graisses et apportant un faible nombre de calories (environ 110 calories pour 100 grammes), ce qui en fait un condiment moins calorique que la mayonnaise ou la sauce américaine.

Enfin, les ketchups ne contiennent pas de conservateur additionnel conformément à la législation qui interdit la présence de conservateurs dans le ketchup (la présence de conservateurs est d’ailleurs rendue inutile grâce à la présence, notamment, du vinaigre), ni de colorant car la tomate comporte naturellement des colorants : le fameux lycopène.

Homemade Ketchup

Des bienfaits à relativiser?

Juste que là : tout va bien. Mais pourquoi le ketchup est controversé alors ? – me demandez-vous. Et bien, à cause de sa richesse en sucres. En effet, 100 grammes de ketchup comprennent 25 grammes de sucre. Ainsi, lorsque vous mettez une noisette de ketchup dans votre assiette (environ 20 grammes), cela correspond à 5 grammes de sucre (l’équivalent d’un morceau de sucre). L’addition va vite monter si vous reprenez plusieurs fois du ketchup au cours de votre repas…

Autre chose: nous avons la mauvaise habitude de combiner le ketchup avec des aliments gras. Et oui, lorsqu’on prend du ketchup, ce n’est pas pour le mettre sur des haricots verts… N’est-ce pas ?

sauce tomate bienfaits santé

Source: Skinnytaste

Le conseil de DocteurBonneBouffe :

Le ketchup est un petit plaisir que l’on peut s’accorder de temps en temps, au cours d’un repas. Sa consommation en quantité raisonnable est tout à fait acceptable, notamment pour les enfants qui apprécient souvent son goût et acceptent ainsi plus facilement de manger des légumes ou de la viande.

Tout de même, il convient d’être conscient de sa richesse en sucres qui, elle, peut être effectivement nocive – surtout pour les personnes diabétiques ou les personnes ne pouvant se passer de ketchup. Pour se faire plaisir sans compter, choisissez-bien votre ketchup : privilégiez ceux qui ont la plus grande teneur en sauce tomate, et comparez bien les quantités de sucres (A ce propos, sachez qu’il existe dans le commerce des ketchups sans sucre).

Autre alternative: faire son ketchup maison! Le ketchup est très simple à faire et peut se conserver plusieurs semaines au réfrigérateur. Découvrez la recette du ketchup maison ici.

Bon appétit,

Dr. BB

PS. Lisez également notre dernier article:
La moutarde: un condiment aux bienfaits insoupçonnables!

 

Sources:

1. Tomate, lycopène et prévention cardiovasculaire, J.-M. Lecerf, Phytothérapie, February 2006, Volume 4, Issue 1 Supplement, pp hs34-hs39
2.
Le lycopène, un caroténoïde potentiellement impliqué en nutrition préventive, BOREL Patrick, 2002, no17, pp. 13-16 [4 page(s) (article)]

Blogueuse complètement foodingue & Créatrice de DocteurBonneBouffe.com. Objectif: Manger sainement en se faisant plaisir !

Laissez un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>