Les Protides (protéines) pour les nuls – Cours de diététique #10

Ecrit par   |  0 Commentaire

Les protides, communément appelés protéines, ne se trouvent pas uniquement dans la viande et ne sont pas seulement pour les sportifs! Face à tous les préjugés concernant les protides, Docteur BonneBouffe vous fait découvrir dans ce mini cours les protéines, leur importance et leur rôle au sein de l’organisme!

Les Protides pour les nuls!

Qu’est-ce qu’un protide?

Un protide est l’un des trois macronutriments (= nutriment qui fournit de l’énergie) indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, aux côtés des glucides et des lipides.

Dans le langage courant, on a souvent tendance à parler de « protéines » par abus de langage. En réalité, il y a bien une différence entre les deux termes. Contrairement aux protéines, les protides sont, en quelque sorte, une « famille » regroupant les protéines, les acides aminés et les peptides – alors que les protéines sont des molécules faisant partie de la famille des protides.

Quelques définitions

On distingue dans la famille des protides:

  • Les acides aminés: qui sont des molécules constitutives des protéines.
  • Les peptides: molécules constituées de plusieurs acides aminés.
  • Les protéines, enfin, sont un ensemble de plusieurs peptides, autrement dit, un enchaînement d’un grand nombre d’acides aminés.

Qu’est-ce qu’un protide?

Dans nos divers articles, nous parlerons de protéines au sens général du terme.

Le rôle des protides

Les protides sont essentiels dans le fonctionnement de l’être humain: ils sont présents dans toutes les cellules de notre organisme. Ils sont ainsi les constituants de:

  • Nos cheveux, nos ongles, notre peau (sous forme d’une protéine appelée « kératine »);
  • Nos tissus musculaires (sous forme de « myosine », « actine », « myoglobine »…);
  • Nos globules rouges (sous forme de « globine »).

Présents sous de multiples formes, ils assurent différentes fonctions au sein de notre organisme:

  • Ils forment et maintiennent la structure des composants de notre corps (ex: os, muscles, etc).
  • Ils participent au renouvellement cellulaire: Les acides aminés trouvés dans les protéines que nous mangeons sont absorbés puis utilisés par l’organisme pour remplacer les cellules endommagées ou non efficaces.
  • Grâce à leur contenance en azote, ils ont ce qu’on appelle un rôle compensatoire: ils compensent nos pertes en urines (azote rejeté par voie urinaire ou fécale) grâce à l’azote ingéré, contenu dans l’alimentation: dans les protéines en l’occurrence (nous en parlerons plus loin).
  • Les protides peuvent exercer des fonctions spécifiques telles que la protection de notre organisme vis-à-vis de l’extérieur (exemple: cheveux, ongles, peau…) ou encore la contraction des muscles (cas des protéines « contractiles » : l’actine et la myosine).
  • D’autres protéines assurent des fonctions physiologiques comme la digestion (cas des enzymes), la transmission d’informations (cas des neurotransmetteurs), la défense immunitaire (cas des immunoglobulines), etc.
  • Les protides ont également un rôle énergétique. En effet, elles permettent la création d’énergie. Ce rôle est néanmoins secondaire et apparaît uniquement en cas de jeûne prolongé: le corps dégrade alors les protéines pour fournir de l’énergie à notre organisme, néanmoins cela présente l’inconvénient d’entraîner des fontes musculaires, des baisses du tonus musculaire, voir des problèmes plus graves.

Rôle des protéines

Apports nutritionnels conseillés (ANC) en protides

Au sein d’une alimentation adaptée, les protides devraient représenter 11 à 15% de l’AET (apport énergétique total) journalier.

La principale particularité des protides est le fait qu’ils sont source d’azote (un composant chimique indispensable à la vie): 1 gramme de protides apporte 6,25 grammes d’azote. Les protéines que nous apporte notre alimentation représentent d’ailleurs notre unique source d’azote dans l’organisme – d’où l’importance d’en consommer.

Les apports nutritionnels conseillés varient selon le type de population: pour les adultes en bonne santé, L’ANSES conseille un apport de 0,83 g/kg/jour.

ANC en protides selon population

* Données en g.kg-1.j-1 ==> grammes/kilos/jour (il convient donc de multiplier les données par le poids de l’individu)

Carences en protéines

Nous l’avons vu: les protides sont présentes dans toutes les cellules de notre organisme et ils exercent tout un tas de fonctions différentes. Pour cette raison, un apport insuffisant en protides aurait de lourdes conséquences sur notre organisme.

Ne sachant pas synthétiser les acides aminés et ne disposant d’aucune réserve, notre organisme va puiser les protéines dans les muscles pour pouvoir fonctionner correctement. Or, cela entraîne une fonte musculaire importante – tout aussi importante pour les sportifs que pour le reste de la population.

Risques d’excès

Une alimentation hyper-protéinée conduit à des risques de carences en minéraux et oligo-éléments. Elle peut également causer des complications rénales, car le surplus de protéines sollicite beaucoup nos reins. Cliquez ici pour en savoir plus sur les risques d’un régime trop riche en protéines.

Il est difficile de définir une limite supérieure de sécurité pour l’apport protéique. Selon l’ANSES, des apports entre 0,83 et 2,2 g/kg/j de protéines (soit de 10 à 27 % de l’apport énergétique) peuvent être considérés comme satisfaisants pour un individu adulte moyen. Au delà, ils comporteraient des risques.

Les principales sources de protides

Les protides peuvent provenir de deux sources différentes : les aliments d’origine animale et les aliments d’origine végétale :
– Les protéines animales sont fournies par les viandes rouges et blanches, les charcuteries, les poissons et les fruits de mer, les œufs, le lait, les fromages et les laitages (yaourt, fromage blanc). Elles sont plus riches en acides aminés indispensables que les protéines végétales et mieux digérées. Les aliments d’origine animale sont caractérisés par leur forte teneur en protéines de haute qualité nutritionnelle (composition en acides aminés indispensables, digestibilité, etc.).

– Les protéines végétales, elles, proviennent de deux grandes sources : les céréales (blé, avoine, riz, mais, etc) et les légumineuses (soja, lentilles, haricot, pois). Certaines protéines végétales peuvent présenter une teneur limitante en acides aminés indispensables, c’est pourquoi on recommande d’associer différents aliments végétaux pour apporter à notre organisme tous les acides aminés nécessaires et ainsi permettre le fonctionnement optimal de nos cellules. En effet, car l’absence ou l’insuffisance d’un acide aminé bloque ou limite la synthèse de nouvelles protéines, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le fonctionnement de notre organisme.

Il est important néanmoins de varier l’origine des protéines. En effet, celle-ci peut avoir une incidence sur la couverture des besoins en d’autres nutriments. Ainsi:

  • une alimentation exclusivement d’origine végétale peut conduire à un risque de déficience en vitamine B12.
  • une alimentation riche en protéines animales peut conduire à un apport insuffisant en fibres et excessif en graisses saturées.
Principales sources de protides protéines

Source: DocteurBonneBouffe.com

 

Cliquez-ici pour découvrir la suite de nos articles:

– Les aliments les plus riches en protéines
Régime hyperprotéiné : Avantages et dangers
L’importance des protéines dans notre alimentation

Blogueuse complètement foodingue & Créatrice de DocteurBonneBouffe.com. Objectif: Manger sainement en se faisant plaisir !

Laissez un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>