Quand le « Street Art » dénonce la banalisation des OGM

Ecrit par   |  0 Commentaire

Une fois n’est pas coutume, DocteurBonneBouffe propose à ses lecteurs une manière différente d’aborder les problèmes de santé publique. Il s’agit cette fois de mettre en lumière un collectif d’artistes Californiens qui se sont réunis afin de dénoncer de manière artistique les OGM et inciter au vote en faveur de la « Proposition 37″.

Le Street Art contre les OGM

Mais qu’est-ce donc que la « Proposition 37″, aussi appelée « Prop37″ ?

Petit flashback, c’est parti! Nous sommes en 2012, le monde entier se tourne vers les États-Unis et plus précisément vers le duel présidentiel Romney – Obama. Dans pratiquement chaque état des États-Unis, les électeurs sont appelés à voter sur des questions référendaires. Parmi l’ensemble de ces questions une est de taille: pour ou contre l’étiquetage obligatoire des OGM ? C’est la fameuse « Prop37″ de Californie.

L’enjeu de cette proposition est conséquente et les regards sont tournés vers l’Etat de Californie, car si la Californie vote en faveur de l’étiquetage obligatoire des OGM, c’est potentiellement le début d’une vague d’acceptation par l’ensemble des autres états du pays. Or, en cas de validation de la proposition, ce sont les firmes tel que Monsanto (fabricant direct d’OGM), Dow Chemicals (entreprise de pesticides) et l’ensemble des principales entreprises agroalimentaires utilisant l’OGM qui en paieraient les frais. Et oui, car un consommateur clairement averti de ce qu’il consomme aurait plus de chances de modifier son comportement alimentaire en se tournant vers les produits sans OGM (normal!), ce qui aurait pour conséquence la baisse des chiffres d’affaires de l’ensemble de ces entreprises. (Vous comprenez donc pourquoi ces entreprises auraient donc tout à fait intérêt à faire du lobbying).

Finalement, c’est peut-être ce qu’il s’est passé car la Californie a finalement dit non à l’étiquetage des OGM. Cette proposition bien qu’étant dans un premier temps majoritairement soutenue (à hauteur de 64%) a vue son nombre de partisans réduire de manière considérable. La faute à de lourds programmes de communication et à des investissements colossaux qui ont entraînés la confusion dans l’esprit du consommateur

Et le « Street Art » dans tout ca ?

Un collectif d’artistes californiens se sont réunis dans le but de dénoncer de manière artistique les OGM ainsi que la « Proposition 37″. Il s’agit de quatre Californiens, tous « artistes-graffeurs »: Mear One, Vyal One, Werc, Griffin One ou encore Ernest Doty qui vont littéralement se dresser à leur manière contre la banalisation des OGM.

 Street Art contre les OGM

Le graffiti ci-dessus a été réalisé sur le mur d’un parking de Los Angeles par l’artiste Mear One. Celui-ci a utilisé une prédominance de couleurs saturées tel que le vert et le jaune dans le but d’imiter ce qui n’est pas naturel et toxique et qui pour lui se retrouve dans les OGM. Mear One va encore plus loin en inscrivant littéralement GMO (OGM en français) sur un visage quasi démoniaque.

Sur la droite de la fresque, une famille se tient debout dans ce qui semble être leur propre jardin/potager, les mains droites levées et dirigées comme pour stopper l’invasion de ce monde surnaturel – symbole fort de résistance à un endoctrinement massif.

 Street Art contre les OGM

Le fameux œil cloisonné dans la pyramide (cf. ci-dessous: l’oeil qui voit et sait tout) symbolise ici l’ensemble des entreprises et des individus qui « pensent » pour la population. Les enjeux financiers que représente la non-approbation de cette « Prop37″ sont, à ce point, conséquents qu’ils mobilisent massivement tout ceux qui ont quelque chose à y gagner.

 Street Art contre les OGM

Situé au dessus de la tête verte portant la mention GMO, l’artiste Mear-One dénonce l’ampleur du fléau et tout ce qui est invisible du grand public mais qui est pourtant bien existant. Le canal humain représenté au même titre que du bétail met en évidence la puissance des médias et des entreprises qui domine sur la conscience personnelle de chaque individu aussi qualifié de « Brainwash » (lavage de cerveau).

 Street Art contre les OGM

Dans une seconde fresque réalisé par Ernest Doty sur un camion, le message reste le même mais est illustré différemment. Cette fois il s’agit d’un enfant savourant son bol de céréales. Seulement voilà, l’artiste met en évidence l’impact direct qu’aurait l’approbation de la « Proposition 37″. Symbolisé sous forme de lunettes offertes à l’intérieur du paquet de céréales, elle permettrait enfin de connaître la composition des aliments consommés. La partie sombre et jusqu’à présent caché du grand public est ici illustrée en noir et blanc…

L’avis de DocteurBonneBouffe

Chacun peut exprimer à sa manière son idéologie et se battre pour des convictions qu’il croit juste, surtout lorsqu’il s’agit de soulever la conscience collective face à un danger clairement identifié que sont les OGM, et c’est ce que nous prouve ces artistes auxquels DocteurBonneBouffe tenait à rendre hommage.

Blogueuse complètement foodingue & Créatrice de DocteurBonneBouffe.com. Objectif: Manger sainement en se faisant plaisir !

Laissez un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>