0
La santé par l'alimentation

Alimentation : Top 8 des mensonges alimentaires les plus ratés7 minutes de lecture

23/05/2013
secret_industrie_alimentaire_les_lobbys_les_plus_rates

En 2004, Thierry Souccar et Isabelle Robard, dévoilaient dans leur livre « Santé, Mensonges et Propagande », la réalité du système sanitaire français ainsi que l’influence exorbitante de l’industrie agroalimentaire dans les recommandations nutritionnelles nationales. Ce livre choc dénonçait les multinationales alimentaires qui finançaient les études scientifiques dans le but de tirer des recommandations nutritives en leur faveur – recommandations qui sont par la suite suivies par les millions de français la plupart du temps à leurs risques et périls. Si le problème ne semble pas avoir disparu depuis, voilà un top 8 des lobbys nutritifs les plus ratés de l’histoire de la France. Enjoy !

1. « La bière fait maigrir ! »

Le centre d’études et de documentation du sucre (CEDUS) a mené une incroyable étude – l’étude Fleurbaix Laventie Ville Santé – sur 2500 habitants dans le but d’analyser les mécanismes de la prise de poids. L’étude dévoile que « les hommes et les femmes qui boivent chaque jour une chope de bière sont plus minces que ceux qui n’en boivent pas » ! ….

2. « Les Français mangent plus équilibré qu’avant ! »

Le 15 mai 2002, Le Parisien publiait une « bonne » nouvelle aux Français : « Les Français mangent plus équilibré qu’avant ! » citant comme source une étude publiée par l’INSEE. Ce titre a ensuite rapidement fait la une de tous les journaux français.

Seul problème…  ce titre est totalement contraire à l’étude publiée par l’INSEE. Effectivement, dans ces recherches, l’INSEE affirme que non seulement les Français ne mangent pas plus équilibré qu’avant, mais ils s’alimentent aussi beaucoup plus mal qu’avant…. Citation: « Les Français abandonnent peu à peu les produits alimentaires frais – leur consommation a chuté de 60% – pour consommer des plats préparés (+5,5% par an depuis les années 1960) ou des produits très transformés. En quarante ans, la consommation de confiserie et de pâtisseries industrielles a augmenté de 200%. Celle des sodas a progressé de 4,5% par an. Les produits laitiers, riches en graisses saturées, ont fait un bon spectaculaire : +200%. » Les chiffres sont pourtant clairs …  Erreur du journaliste ou propagande… ?

3. « La charcuterie ? Rien de plus sain !!! »

Les charcuteries sont bien connues pour être caloriques et augmenter de manière conséquente le taux de cholestérol – c’est d’ailleurs en France notre petit péché mignon. Tout comme pour le Centre d’Informations sur les Charcuteries qui ne râte pas une occasion pour informer les Français sur « l’importance de consommer de la charcuterie pour rester en bonne santé ». Mais comment parler de la charcuterie en oubliant de mentionner qu’une consommation élevée de charcuterie peut entraîner du diabète ou encore augmenter le risque de cancer?!

Le centre d’étude est même allé encore plus loin en publiant un document dans lequel le centre affirme que la consommation de charcuterie n’a « aucune influence directe » sur le taux de cholestérol et de triglycérides… Comble de l’histoire, quelques années plus tard, l’auteur de l’étude publie un livre (cette fois-ci sans aucun sponsor ni financement !)  dans lequel BIZARREMENT il affirme cette fois-ci… que la charcuterie est « composée de plusieurs éléments qui seraient susceptibles d’augmenter le risque de cancers » ! Bizarre bizarre…

 4. Le lait : « meilleure source de calcium »

L’industrie laitière nous harcèle de publicité sur les bienfaits et les avantages du lait, et il faut dire que c’est réussi car beaucoup de personnes croient toujours que le lait est la meilleure source de calcium. Or ce n’est pas le cas car beaucoup d’aliments détrônent le lait en teneur en calcium.

L’exemple le plus stupéfiant : l’eau. Et oui, pas besoin de lait pour satisfaire ses besoins en calcium, car 1 litre et demi d’eau riche en calcium (tel que  Hépar (550 mg/L), Courmayeur (517 mg/L), Contrex (486 mg/L), Salvetat (253 mg/L) ou encore Quézac) suffit pour satisfaire notre besoin journalier en calcium ! Autre exemple : même les légumes de types crucifères comme les brocolis, les choux de Bruxelles, les choux frisés ou encore les choux chinois sont plus consistants en calcium que le lait. Pour exemple, 100g de choux chinois apportent plus de calcium qu’un verre de lait… Dernier exemple pour rigoler encore un peu : les anchois, les sardines et les autres types de poissons sont également beaucoup plus riches en calcium qu’un verre de lait!

Ainsi, il semble que le lait soit bien loin dans le palmarès des aliments les plus riches en calcium ! Mais ce n’est pas tout. Il est également important de comparer les taux d’absorption du calcium par notre organisme. Mais là aussi le lait affiche des mauvais résultats par rapport aux autres aliments : en effet, alors que  le calcium des légumes est mieux absorbé par notre organisme (61% du calcium des légumes est absorbé), le calcium des laitages, lui, n’est absorbé qu’à 32%…

Plus d’infos : « Le lait et les produits laitiers: vraiment indispensables? »

5. « Le lait : mieux que l’eau ! »

Autre propagande ratée de l’industrie laitière  qui a eu l’idée cette fois-ci de distribuer des kits « ludo-pédagogiques » dans les écoles élémentaires. Dans le cahier d’exercices (à destination de la petite et moyenne section !), on y trouve un fantastique quizz dans lequel les enfants sont amenés à répondre à la question suivante :

 « Quand je transpire, c’est bon de boire:
A. du lait,
B. du soda;
C. du café. »

La bonne réponse ? L’eau ? Et bien non ! Le cahier affiche que la « bonne » réponse est le lait.. Pas étonnant quand on sait que  le guide a été sponsorisé par… la société Tetra Pak (société d’emballages de produits laitiers) !

6. « Plus on mange de goûters, plus on maigrit ! »

SU.VI.MAX est le roi des études bidons ! En effet, il attire une fois de plus notre attention avec une étude sur les goûters (qui a été financé par Lu, la marque de Biscuits de Danone). Une fois de plus, le centre d’étude nous envoie du rêve en publiant  que « les personnes qui goûtent sont plus minces que les autres » ! Et ce n’est pas tout, l’étude déclare également que « plus on mange entre les repas, plus on est mince ». Oui, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu… !

7. « Le sucre est sain et ne cause pas de caries ! »

Dans un document publié en 2001 sur les « Apports nutritionnels conseillés » pour la population française (livre qui, je précise, a pour but de servir de référence aux médecins français pour guider leurs patients), le sucre est présenté comme un aliment sain, voire presque bon pour la ligne : « Les différences de densité énergétique entre les glucides [sucres] et les lipides donnent aux premiers un avantage potentiel dans la régulation énergétique et le contrôle du poids.»

Pire encore, il ne présenterait « aucune » incidence sur le diabète : « Le rôle diabétogène des glucides et notamment du saccharose [le sucre blanc] est une croyance populaire très répandue mais ne reposant sur aucune base scientifique». Et ce n’est pas tout car même la conclusion du rapport nous paraît aujourd’hui surréaliste : « [Pour prévenir les caries] aucune recommandation particulière concernant la consommation de glucides ne se justifie si des règles d’hygiène buccodentaire et alimentaire sont respectées. »

8. Le pain conseillé pour les personnes en surpoids

La Collective du pain, organisme qui promeut les bienfaits du bien, a affirmé lors d’une conférence que « tous les types de pains français peuvent être conseillés par les nutritionnistes et diabétologues » ! Paradoxal, alors que qu’une étude de l’INSERM montre que la baguette est dotée d’un index glycémique de 78% – ce qui montre que l’organisme brûle moins rapidement les sucres contenus dans l’aliment. Ce chiffre est très semblable aux… frites (qui ont un taux glycémique de 75%) ! Alors, toujours aussi bon, le pain ?

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

  • byteboy 09/02/2014 at 11 h 57 min

    Entièrement daccord avec vous,