0
La santé par l'alimentation

Chimiothérapie: à la fois redoutée et porteuse d’espoirs3 minutes de lecture

17/12/2013
cancer: une maladie moderne?

A la fois redoutée et porteuse d’espoirs, la chimiothérapie fait polémique. Alors que ce traitement divise la communauté médicale, DocteurBonneBouffe revient pour vous sur l’efficacité de la chimio sur la maladie et ses effets dévastateurs sur l’organisme humain.

La chimiothérapie est-elle sans risque?

La chimiothérapie: c’est quoi ?

La chimiothérapie est un traitement généralement utilisé contre le cancer, qui consiste à administrer un médicament en vue de tuer les cellules cancéreuses. Contrairement  à la radiothérapie, qui consiste en l’administration de rayons agissant sur les parties malades, la chimiothérapie, elle, passe dans tout le corps à travers le sang.

La chimiothérapie a fait son apparition dans les années 50’s: elle est le fruit de la recherche sur les armes chimiques de la Seconde Guerre Mondiale.

A la fois redoutée et porteuse d’espoirs

75% des médecins refusent la chimiothérapie pour eux-mêmesLa chimiothérapie représente un espoir pour les personnes atteintes du cancer dans la mesure où elle est censée ralentir le développement des cellules cancérigènes. Néanmoins, les produits utilisés en chimiothérapie sont des produits très actifs qui, de ce fait, ont des effets secondaires parfois importants: malaises, nausées, vomissements, fatigue…

Outre les effets secondaires, le problème de la chimio réside dans le fait qu’elle détruit les cellules malignes… tout comme les cellules saines. Elle a également la particularité de tuer les cellules à reproduction rapide, c’est-à-dire les cellules du sang.

Selon des études publiées dans le journal Nature Medicine, la chimiothérapie induit, en effet, la libération d’une protéine (WNT16B) dans les cellules saines qui ne ralentit pas la croissance des cellules cancérigènes, mais au contraire, aide à la survie et la prolifération des cellules cancéreuses. Ainsi, le traitement par chimio rendrait elle-même les cellules malignes plus difficiles à éliminer.

La dangerosité de la chimiothérapie se fait ressentir même au sein du corps médical: en effet, la communauté médicale reste très partagée sur le recours à la chimiothérapie. Certains médecins refuseraient même la chimiothérapie sur eux-mêmes en cas de cancer pour la simple et bonne raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur l’ensemble de l’organisme humain

Cancer: vers des traitements alternatifs

Face à ces préoccupations, de plus en plus de méthodes alternatives semblent apparaître: on peut citer notamment les traitements du Dr Gerson, la cure de Breuss, les aliments et nutriments anti-cancer comme le curcuma, ou encore les traitements à base de fortes doses de vitamine C et la vitamine D. Ces méthodes alternatives permettent, selon leurs défenseurs, de soigner le cancer de manière moins agressive.

Docteur BonneBouffe espère, qu’à l’avenir, de nouvelles études dans le domaine de la cancérologie pourront enfin apporter une solution aux personnes atteintes de cancer, qui touche environ 10 millions de personnes dans le monde.

Ce site présente un caractère purement informatif. Les informations ici présentes ne doivent en aucun cas être considérées comme des conseils médicaux. En cas de doute ou problèmes majeurs, veuillez contacter votre médecin.

 
Lisez également nos derniers articles:
Le cancer, une maladie de l’homme moderne?
L’intolérance au lactose protègerait contre certains cancers
Le cancer le plus vieux du monde découvert au Soudan
Le cannabis soigne-t-il?

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

  • Lucky 21/01/2014 at 10 h 10 min

    Je vous invite à LIRE l’article de Nature Medecine… Ou à défaut sont abstract.
    Vous verrez notamment en fouillant un peu sur PubMed (base de données mondiale de publications médicales) que cette étude a permis la découverte de nouveau traitement (chimio + adjuvant anticorps anti WNT) dont certains sont en phase de développement finale.

    J’ai eu relativement peu de patients cancéreux jusqu’à maintenant, mais beaucoup sont morts en refus de soin. Non, le cancer ne se combat pas avec du jus d’orange, des prières et du vaudou. Du moins pas seulement.

    L’avis des médecins en matière de santé personnelle est à prendre avec des pincettes. Nous ne nous soignons jamais, et affichons les conduites les plus à risque… Exemple bête : combien de pneumologues fument !?! Est-ce pour autant qu’il faudrait publier un article « Cigarette : ce que les médecins ne nous disent pas » ? Beaucoup de médecin refuseraient la chimio non pas parce qu’elle tue, mais à cause de l’effort et du courage qu’elle demande. Si les chances de rémission sont faibles, à quoi bon endurer la chimio, autant finir « digne » et vite. Avec ses cheveux.