0
Humour & Insolite

Cynophagie : pourquoi certaines populations mangent-elles du chien ?

cynophagie consommation de chiens dans le monde

On entend souvent dire que les Chinois sont de grands amateurs de viande de chien… Inimaginable pour nos sociétés où l’animal est considéré comme le “meilleur ami de l’homme” ! Et pourtant, il ne s’agit pas d’une erreur : les Chinois mangent bien du chien. Et d’ailleurs, il ne seraient pas les seuls puisque d’autres populations seraient également concernées par ce phénomène. D’où vient cette coutume ? Pourquoi ? DocteurBonneBouffe.com vous révèle tous les secrets de ce qu’on appelle la “cynophagie”

Cynophagie : Définition et Origines

Qu’est-ce que la “cynophagie” ?

La cynophagie est une pratique alimentaire qui consiste à se nourrir de viande de chiens. Autrement dit, à manger du chien !

Si chez nous (en Occident), manger son animal domestique est inconcevable, elle est pourtant très répandue dans le monde. Elle fait ainsi partie des pratiques culinaires de nombreux pays, notamment des pays d’Asie (Vietnam, Corée, Chine, chrétiens d’Indonésie) mais pas seulement ! On la retrouve aussi en Afrique.

Les origines de la consommation de chien

La consommation de viande de chiens est une pratique plus ancienne et plus répandue qu’on ne le croit. En effet, déjà dans l’antiquité romaine ou encore dans la civilisation aztèque, la cynophagie était une pratique répandue.

D’ailleurs, vous allez être étonné car, même en France, la consommation de viande de chien était acceptable autrefois. Jusqu’au XXème siècle, on trouvait encore des boucheries canines sur notre territoire !

Pourquoi certains peuples mangent-ils du chien ?

#1 La famine et les guerres : des périodes cruciales

La cynophagie est une pratique particulièrement constatée pendant les grandes périodes de famines ou de guerres. En effet, l’accès à la nourriture à ces périodes poussaient les populations à se tourner vers des viandes de qualité perçues comme inférieures… La viande de chien en faisait partie, mais aussi la viande de chat.

En France, la cynophagie a été particulièrement importante pendant la guerre franco-prussienne de 1870. C’est d’ailleurs à cette période que les boucheries de viande de chien se sont massivement développées à Paris. Un des principaux marchés au chien se tenait d’ailleurs… rue Saint-Honoré !

#2 Le chien : un animal non domestiqué

Pour mieux comprendre la cynophagie, il est impératif d’établir la place du chien au sein des différentes cultures. En Occident, le chien est considéré comme un animal domestique : un animal …jusqu’à obtenir l’image du “meilleur ami de l”Homme”.

Dans la majorité des pays d’Asie du Sud-Est, c’est différent. Le chien n’est pas considéré comme un animal domestique, encore moins pour l’égal de l’homme. Au contraire, les chiens y sont souvent persécutés, voire chassés. Le nombre de chiens errants en Asie du Sud-Est est assez impressionnant d’ailleurs et confirme la position inférieure du chien au sein de la société. Et si certaines familles ont des chiens, leur rôle est très différent. Au Cambodge par exemple (où je vis depuis septembre dernier), le chien est un animal qui protège la maison : il vit donc dehors (jamais à l’intérieur) et n’a pas les mêmes attentions que le chien domestiqué occidental (exemple : on ne les promène pas dans la rue, on ne les caresse pas, on ne leur achète pas des accessoires…).

Ce rapport au chien est donc différent et explique cette vision différente de la cynophagie.

consommation de chiens dans le monde

Viande de chien sur un étal de marché à Ninh Binh, au Vietnam

consommation de chiens dans le monde
  Viande de chien au marché des 6 rues en Corée /Photo:  Marcela Meidinger

On estime qu’en Chine, 300 000 chiens seraient consommés par an. Ce chiffre est énorme mais représenterait en moyenne un chien consommé par an pour 1500 personnes. (Alors qu’en France un ménage consomme 2,3 kg de viande de cheval par an, cette comparaison permettrait-elle de relativiser ?)

Une pratique qui tend à disparaître

Mais si cette pratique faisait office de véritable coutume auparavant, aujourd’hui, le chien semble petit à petit abandonner les assiettes des asiatiquesLe nombre d’animaux de compagnie a d’ailleurs drastiquement augmenté, y compris en Chine où la consommation de viande de chien était la plus ancrée. Selon les chiffres, on compte environ 9,5 millions chiens domestiqués au Japon ou encore 110 millions en Chine. Selon les autorités chinoises, la cynophagie ne subsisterait aujourd’hui que dans les campagnes les plus profondes de la Chine.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer