0
La santé par l'alimentation

Lait et produits laitiers: indispensables pour l’homme?7 minutes de lecture

15/05/2014
Le lait est-il indispensable pour l'homme?

Chaque année, un Français moyen consomme en moyenne 67 litres de lait et 24 kilos de fromage, toutes catégories de laits confondues. Alors que le lait semble être un aliment indispensable notamment de par sa teneur en calcium (les produits laitiers sont la principale source de calcium dans notre alimentation), Docteur BonneBouffe tente de dêmeler le vrai du faux!

L’homme est-il fait pour consommer du lait?

L’histoire de l’homme et du lait

La consommation de lait est tellement ancrée dans nos habitudes alimentaires qu’elle nous apparaît quasiment « banale » et naturellement inhérente à la vie humaine. Pourtant, toutes les civilisations ne consomment pas (et n’ont pas consommé) de la même manière cette boisson. En effet, la consommation de lait d’animaux (que ce soit de lait de vaches, de chèvres, de brebis… et autres) est assez récente : elle serait apparue il y a 12 500 ans.

Lait et intolérance au lactose

A l’origine, l’Homme n’a pas la capacité de digérer le lactose – ce sucre naturellement présent dans le lait. Pour bien le digérer, il faut posséder une enzyme appelée lactase. La plupart des enfants naissent avec cette enzyme et sont capables de digérer le lactose dès la naissance. Mais ceci jusqu’à l’âge adulte uniquement, car avec le temps cette enzyme a tendance à « disparaître ». Mais il y a quelques siècles, une mutation génétique fit son apparition, donnant la possibilité à certaines personnes de digérer le lait toute leur vie.

Les scientifiques montrent qu’en quelques milliers d’années, cette mutation génétique s’est répandue dans toute l’Eurasie, jusqu’à la Grande-Bretagne, la Scandinavie, la Méditerranée, l’Inde et tous les points intermédiaires, ne s’arrêtant qu’à l’Himalaya – ce qui expliquerait pourquoi certaines personnes digèrent très bien le lait, alors que d’autres ne le digèrent pas (ce qu’on appelle lintolérance au lactose). Ainsi, 80% des Européens devinrent des buveurs de lait.

Chez certaines populations néanmoins, cette proportion reste tout de même largement inférieure. Ainsi, à l’échelle mondiale l’intolérance au lactose est la norme : environ les 2/3 des humains adultes sont intolérants au lactose. Selon les ethnies, la prévalence de cette intolérance va de 2 % à 15 % chez les Nord-Européens, jusqu’à près de 100 % chez les Asiatiques.

Si boire du lait vous donne mal aux ventre ou des ballonnements, vous êtes peut-être intolérants. N’hésitez pas dans ce cas à consulter un médecin.

L’histoire de la démocratisation du lait

La consommation régulière et à grande échelle de lait ne date que de la Seconde Guerre Mondiale où plusieurs pays mirent en place des programmes de distribution gratuite de lait à l’école (en France, Pierre Mendès-France en est notamment à l’origine). Les objectifs de ce programme: pallier les carences alimentaires de l’après-guerre (car le lait serait notamment une source importante de calcium) et faire de l’éducation nutritionnelle! Depuis cette période, la consommation de lait et de ces dérivés (fromages, yaourts, etc) est devenue petit à petit partie intégrante de notre quotidien – que ce soit chez les enfants comme chez les adultes.

l'homme est-il fait pour consommer du lait?

 

Le lait est-il vraiment indispensable ?

Le lait n’est pas indispensable, comme en témoignent les populations asiatiques qui consomment peu (voire pas du tout) de produits laitiers et qui, malgré tout, gardent une santé de fer. Pour exemple, les asiatiques souffrent moins d’ostéoporose ! Paradoxal quand on entend que « les produits laitiers amélioreraient la santé des os »! En fait, les statistiques montrent l’inverse : l’ostéoporose et la consommation de produits laitiers ne seraient ainsi pas positivement corrélés, c’est-à-dire que la consommation de lait ne réduirait pas le risque de souffrir d’ostéoporose plus tard…

Vous vous demandez donc sûrement : Pourquoi « on » nous inciterait donc à consommer autant de produits laitiers ? De nombreux experts dénoncent les intérêts cachés du gouvernement et de certains nutritionnistes, accusés de vouloir faire profiter l’industrie laitière (deuxième industrie agroalimentaire en France avec 27,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012) au détriment de la santé de la population. Et oui, car le lait est aujourd’hui suspecté de causer bon nombre de désagréments. Cet entêtement de vouloir nous faire consommer un laitage à chaque repas pour prévenir d’éventuelles carences en calcium serait absurde et dangereux, d’autant plus que le lait n’est pas la principale source de calcium comme on le croit.

Lait et Calcium

Beaucoup de personnes croient encore que le lait est la meilleure source de calcium. Or ce n’est pas le cas, car beaucoup d’aliments détrônent le lait en ce qui concerne la teneur en calcium. L’exemple le plus stupéfiant : l’eau minérale. Et oui, pas besoin de lait pour satisfaire ses besoins en calcium, car 1 litre et demi d’eau riche en calcium (tel que l’eau Hépar (550 mg/L), Courmayeur (517 mg/L), Contrex (486 mg/L), Salvetat (253 mg/L) ou encore Quézac) suffit pour satisfaire notre besoin journalier en calcium !

Autre exemple : les légumes de types crucifères comme les brocolis, les choux de Bruxelles, les choux frisés ou encore les choux chinois sont plus riches en calcium que le lait. Pour exemple, 100g de choux chinois apportent plus de calcium qu’un verre de lait… Dernier exemple quelque peu surprenant : les anchois, les sardines et les autres types de poissons sont également beaucoup plus riches en calcium qu’un verre de lait… Ainsi, il semble que le lait est bien loin dans le palmarès des aliments les plus riches en calcium !

Mais ce n’est pas tout. Il est également important de comparer les taux d’absorption du calcium par notre organisme. Mais là aussi le lait affiche des mauvais résultats par rapport aux autres aliments : en effet, alors que le calcium des légumes est absorbé à hauteur de 61%, le calcium des laitages, lui, n’est absorbé qu’à 32%

Lait de chevre : est-il recommandé pour les nourrissons?

Faut-il consommer du lait?

Le lait ne serait donc pas la meilleure source de calcium. De plus, il présenterait également des risques pour la santé. Tout d’abord, car le lait que nous trouvons dans les supermarchés sont souvent des laits issus de vaches surexploitées, souvent bourrées d’hormones et d’antibiotiques et dont l’alimentation n’est pas toujours adaptée. Par ailleurs, pour limiter le développement de certains micro-organismes, les industriels utilisent des conservateurs. Tout cela a un impact indéniable sur la qualité du lait et, par conséquent, sur notre santé.

Si malgré tout vous souhaitez en consommer, préférez le lait bio et entier, plus riche en probiotiques et en vitamines.

En ce qui concerne les enfants, il est indéniable que les apports en calcium sont indispensables à cet âge et les produits laitiers, mine de rien, sont la meilleure façon d’apporter cet apport – grâce à ces nombreuses formes (lait, yaourt, fromage…). Pour ne pas risquer une déficience en calcium de votre enfant, il est préférable de ne pas enlever les laitages de son alimentation. Néanmoins, sachez que certains laits, comme le lait de chèvre ou le lait de brebis, apporteraient plus de bienfaits que le lait de vache tout en présentant moins de risques. Variez donc les différents types de lait.
Deuxième conseil pour ne pas manquer de calcium: variez l’alimentation en vous tournant vers d’autres aliments riches en calcium (comme les légumes, les poissons, etc).

Bon appétit à tous!

Dr. BB

 

Lisez aussi : Top 8 des mensonges alimentaires les plus ratés de l’histoire

Source: Nos ancêtres buvaient-ils du lait ?, Le Figaro

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer