0
Actualités

Nutella : Retour sur une success story controversée5 minutes de lecture

05/02/2016

Alors que le 5 février est la fête du Nutella, DocteurBonneBouffe a décidé de revenir sur la success story de cette pâte à tartiner à base de cacao et de noisettes qui régale petits et grands depuis un demi-siècle !

L’histoire du succès planétaire de Nutella

L’origine du Nutella remonte à 1946 alors que le chocolatier italien Pietro Ferrero crée un pain au chocolat dur nommé « Giandujot » en remplaçant les fèves de cacao devenues trop chères après la guerre, par des noisettes.

La légende raconte qu’en 1949, par un été caniculaire, un de ces pains se mit à fondre sous les yeux de son créateur. C’est ainsi qu’est née la célèbre pâte à tartiner, d’abord vendue sous le nom de « SuperCrema » puis sous le nom de Nutella (« nut » signifiant noisette en anglais).

La première usine de fabrication de Nutella, à Alba, dans les années 1950.

La première usine de fabrication de Nutella, à Alba, dans les années 1950.

SuperCrema ancêtre du Nutella

A droite: SuperCrema, l’ancêtre du Nutella, créé en 1951. A gauche: les premières publicités Nutella.

La France : principal marché de la marque

Avec 90 millions de pots vendus chaque année en France, sur un total de 300 millions dans le monde, la France est le premier marché de la marque, au coude à coude avec l’Allemagne et juste devant l’Italie. Ces trois pays représentent à eux seuls le gros de la consommation de Nutella. Peu populaire en Asie, la pâte à tartiner peine également à pénétrer les Etats-Unis, qui lui préfèrent le beurre de cacahuètes.

Selon les marketeurs,  Nutella fait partie des très rares marques que « l’on ne peut pas remplacer » ou presque. En effet, 80% des Français avouent que s’ils ne trouvent pas leur pot en rayons, il n’achèterons pas de pâte à tartiner de la concurrence.

Pourquoi le Nutella est-il si controversé ?

Le secret de ce succès? Le groupe Ferrero n’a jamais révélé en détail ses méthodes de fabrication. Selon la marque: « L’humain serait le vrai secret de la recette ». Un succès indéniable malgré de nombreuses controverses, notamment celle de l’utilisation de l’huile de palme – pointée du doigt pour des raisons sanitaires et environnementales.

La présene d’huile de palme

L’huile de palme est une huile végétale naturelle, issue d’un palmier spécifique, le palmier à huile Elaeis guineensis. Comparée aux autres huiles, elle est très riche en acides gras saturés (50%), accusés de s’accumuler dans les artères et de favoriser le cholestérol. C’est également une huile très peu chère, ce qui explique pourquoi elle est présente.

Mais la production de cette huile fait également bondir les associations écologistes, qui pointent du doigt les ravages provoqués sur les forêts tropicales asiatiques et africaines. En effet, car pour répondre à la demande mondiale croissante, la production d’huile de palme est en constante augmentation ce qui a amène à un risque de déforestation et la disparition des orangs-outangs.

Malgré ces méfaits sur la santé et sur l’environnement, Ferrero refuse pourtant de la retirer de la composition du Nutella. Selon Christophe Bordin, représentant de Nutella: « On ne pourrait pas se passer [de l’huile de palme]. C’est elle qui garantit l’onctuosité de la pâte. » Celle-ci est, en effet, particulièrement résistante au chauffage et résiste bien à l’oxydation.

Plus d’informations sur le sujet : « Faut-il vraiment avoir peur de l’huile de palme ? »

La présence de phtalates

Au delà de l’huile et du sucre présents en quantité inconnue mais non moins volumineuse, un danger bien plus grand se trouve dans le Nutella : les phtalates ! Il s’agit en fait d’un phtalate bien précis, le DEHP : une substance chimique souvent utilisée pour donner de l’élasticité aux emballages plastiques.

Selon les scientifiques, les phtalates représenterait un danger important pour la santé: ils dérégleraient notamment notre système hormonal, induisant la stérilité chez l’homme. Il est estimé que, dans les pays industrialisés, un homme produit deux fois moins de spermatozoïdes que n’en produisait son grand père au même âge. Enfin, les phtalates sont également soupçonnés d’être cancérigènes.

nutella, la pâte à tartiner préférée des enfants du monde entier

Conseils de DocteurBonneBouffe

Nutella, ce sont des noisettes (13%), du cacao (7,4%), de lait écrémé en poudre (6,6%), des ingrédients qui représentent à eux trois… seulement 27% de la pâte à tartiner ! Le «reste», c’est beaucoup de sucre et de matières grasses végétales (huile de palme)… Ce qui expliquerait pourquoi le Nutella serait loin d’être l’aliment sain par excellence.

Bien qu’il existe des alternatives plus saines (ex: pâte à tartiner « bio », c’est-à-dire à base d’huile de palme bio), l’huile de palme bio ou durable a exactement les mêmes conséquences sur la santé que l’huile de palme normale. La meilleure solution, d’un point de vue « santé », serait donc de fabriquer soi-même sa pâte à tartiner fait maison ! Vous trouverez des recettes simples et rapides à réaliser sur le site de Chef Nini (à partir de crème fraîche liquide) ou encore de Clown and Clowns (recette sans aucune matière grasse!)

Pour ceux qui malgré tout craqueraient pour le « vrai » Nutella, n’oubliez pas que tout est une question de modération (comme toujours). Le Nutella, consommé occasionnellement sur une tartine, n’est pas dangereux – contrairement au fait d’engloutir tout le pot à la cuillère, comme le font les grands accros…. Attention donc à ne pas en abuser!

Source de l’infographie à la une : Lasantedanslassiette.com
 
Découvrez également les articles suivants :
Comment éviter l’huile de palme ? 
7 recettes de desserts à base de Nutella
– Un piège à Nutella pour s’empêcher d’en manger !

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer