0
Apprendre à mieux manger

Les Oreo : cookies inoffensifs ou drogue dure ?

oreo-addiction-drogue

Vous connaissez tous l’Oreo, ce petit gâteau bicolore dont tout le monde raffole. Et bien figurez-vous qu’une expérience réalisée en octobre dernier le prétend aussi addictif que la cocaïne. Qu’en est-il réellement ? Docteur BonneBouffe a mené l’enquête pour vous! 

L’Oreo serait aussi addictif que la cocaïne

Les cookies Oreo: inoffensifs ou addictifs?

L’expérience en question a été réalisée par des étudiants du Connecticut College aux États-Unis avec l’aide de leur professeur Joseph Schroeder. Celle-ci a été réalisée sur des rats de laboratoire. Ces derniers étaient placés devant deux piles de nourriture : d’un côté, des galettes de riz ; de l’autre, des Oreo. Sans grande surprise, les étudiants ont observés que les rongeurs préféraient les petits gâteaux sucrés. Fait amusant, les rongeurs ouvrent le biscuit en deux pour commencer par l’intérieur.

Les scientifiques ont ensuite observés l’activation cérébrale chez ces rats. Ils se sont rendus compte que la dégustation d’Oreo stimulait les mêmes zones du cerveau qu’une injection de cocaïne ou de morphine. Après avoir suivi un marqueur de la zone cérébrale du plaisir, la protéine c-Fos, les chercheurs sont arrivés à la conclusion suivante : l’Oreo stimulerait même plus fortement les zones cérébrales dédiées au plaisir que ces injections de drogues dures !

De là à dire que l’Oreo est aussi addictif qu’une drogue dure, il n’y a qu’un pas, trop vite franchi. Le raisonnement reste tout de même un peu simpliste et réduit la cocaïne et ses effets dévastateurs à un simple plaisir pour l’organisme.

Les cookies Oreo: inoffensifs ou addictifs?L’Oreo, une drogue dure ?

Il est important de garder un regard critique sur cette expérience. En effet, ces résultats ne sont que des résultats préliminaires qui devront être poursuivis et à partir desquels il n’est pas possible de tirer des conclusions. De futures expériences scientifiques continueront d’étudier la question afin de savoir ce qu’il en est réellement.

De plus, les sujets de l’expérience sont des rats. Le rat est connu pour être un très bon modèle d’étude en laboratoire car proche de l’homme d’un point de vue physiologique. Il reste cependant une espèce différente de la nôtre et nous ne pouvons être surs d’observer les mêmes résultats chez l’homme.

Certes la consommation d’Oreo stimule les zones cérébrales dédiées au plaisir, cela ne veut pas pour autant dire que c’est un produit addictogène. Si tout ce qui provoque du plaisir est addictif, nous sommes tous accros !

Pourquoi l’Oreo est-il si bon ?

Les cookies Oreo: inoffensifs ou addictifs?

L’attrait provoqué par l’Oreo serait en fait dû au sucre et au gras contenu dans ce gâteau. Le sucre étant en partie composé de glucose qui est le carburant principal de notre organisme, nous sommes conditionnés pour l’apprécier. Très bon en petites quantités, il fait des ravages lorsque trop consommé !

Le gras, quant à lui, est très apprécié de nos palais car les saveurs sont lipophiles, c’est-à-dire qu’elles ont une affection toute particulière pour la graisse. C’est ce qui rend les matières grasses si savoureuses.

L’Oreo est donc un produit à la fois gras et sucré et c’est la raison pour laquelle il est tant apprécié des hommes… et des rats ! L’attrait dû au sucre et au gras explique pourquoi certaines personnes ne peuvent résister à certains aliments qu’elles savent pourtant nocifs pour leur santé.

Attention donc, les Oreo bien que délicieux sont à consommer avec modération! :-)

Crédits photos: Morguefile & Wikipédia
close

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Répondre Aux Délices de Pomme 12 novembre 2013 at 13 h 34 min

    J’adore ces petits biscuits :) !!! J’en mange assez souvent (et je ne me suis jamais sentie droguée) :) !!!

  • Laisser un commentaire