0
La santé par l'alimentation

Le rouge à lèvres est-il dangereux pour la santé?2 minutes de lecture

08/05/2015

Le rouge à lèvres dangereux pour la santé? Et bien oui, c’est ce que des chercheurs de l’Université de Berkley en Californie ont confirmé le 2 mai dernier dans le magazine Environmental Health Perspectives…

Le rouge à lèvres : dangereux?

Des chercheurs américains issus de l’Université de Berkley ont réalisé des recherches sur les compositions des rouges à lèvres vendus dans les pharmacies et les grandes surfaces.  Les résultats de l’étude sont stupéfiants : ils montrent la présence de métaux toxiques à des taux très importants, et ce, dans plus d’une trentaine de rouges à lèvres analysés.

Aluminium, chrome, cadmium, plomb, manganèse, la liste est longue… et inquiétante. D’autant plus que, comme les chercheurs l’expliquent, lorsque nous utilisons du rouge à lèvres, celui-ci est absorbé dans notre peau et cela à hauteur de 24 milligrammes. Mais cette quantité peut monter jusqu’à 78 milligrammes pour les femmes se maquillant quotidiennement. Ces quantités, qui paraissent peut-être minimes pour certains, sont non négligeables sur le long terme… Ils peuvent provoquer, entre autres, des tumeurs ou causer l’intoxication de notre organisme.

rouge à lèvres dangereux santé

Doit-on continuer d’utiliser des rouges à lèvres?

Les auteurs de l’étude conseillent de ne pas utiliser de rouge à lèvres quotidiennement. Ils demandent impérativement de les tenir éloignés des enfants car les métaux toxiques peuvent avoir des effets beaucoup plus graves chez les enfants.

Alors qu’à l’heure actuelle, il n’existe aucune norme de la FDA en ce qui concerne la teneur en métaux des produits cosmétiques, cette étude appelle avant tout à la remise en question des critères de mise sur le marché des cosmétiques et à une meilleure vigilance des autorités sanitaires.

rouge à lèvres dangereux santé

Quels rouges à lèvres sont dangereux?

La liste des rouges à lèvres toxiques n’a pas été dévoilée au grand jour, l’auteur principal de l’étude estimant que les résultats sont applicables à l’ensemble des rouges à lèvres

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer