0
Apprendre à mieux manger Bien choisir

Comprendre les allégations produits pour mieux choisir

apprendre a dechiffres les etiquettes des produits
Temps de lecture : 5 min.

 “Enrichi en vitamines”, “source de fibres”, “sans sucres ajoutés”: autant d’allégations qui sont strictement asujetties à la réglementation française et européenne. Mais connaissez-vous bien leur signification? DocteurBonneBouffe vous apporte dans cet article la signification de toutes les mentions alimentaires, afin de pouvoir mieux comprendre les étiquettes des produits que nous consommons et ainsi mieux choisir ce que nous achetons!

Apprendre à distinguer les fausses allégations santé

Qu’est-ce qu’une allégation?

L’allégation est une mention sur les emballages produits qui affirme, ou suggère,  qu’un aliment possède des caractéristiques particulières. Il existe trois types d’allégations:
– les allégations générales: concernant la nature de l’aliment ou ses caractéristiques de fabrication (“nouveau”, “frais”, “artisanal”, “fait-maison”, etc).
– les allégations nutritionnelles: qui correspondent à toute allégation qui affirme qu’un produit possède des propriétés nutritionnelles bénéfiques particulières (Exemples: “allégé en…”, “source de…”, “sans sucres ajoutés”, etc)
– les allégations santé: Elles correspondent à toute allégation qui affirme l’existence d’une relation entre un aliment, ou l’un de ses composés, et des bienfaits sur la santé (Exemples: “réduit significativement le cholestérol”, “source d’énergie”, etc).

 
signification des allégations santé

Comprendre les allégations nutritionnelles et de santé

La signification des allégations nutritionnelles et de santé

lire les étiquettes produits

Nouveau : cette mention ne peut figurer que pendant un an. Le fabricant est contraint d’expliciter en quoi consiste la nouveauté (nouvel emballage, nouvelle recette, etc…).

Frais : Allégation autorisée si le produit remplit trois conditions. Il doit tout d’abord avoir été fabriqué depuis moins de 30 jours. Il doit ensuite présenter au moment de la vente les mêmes caractéristiques qu’à la production. Enfin, il ne doit pas avoir été conservé grâce à l’addition de conservateurs ou à l’emploi d’un traitement (excepté la réfrigération et la pasteurisation).

A l’ancienne, traditionnel : fabriqué selon des usages anciens répertoriés, selon des recettes traditionnelles sur le plan des dénominations et de la composition, et sans additif.

Fermier : un produit fermier est un produit préparé à la ferme à une échelle non industrielle, sous certaines conditions et selon des techniques traditionnelles.

Sans sucres : Cette allégation ne signifie pas forcément l’absence de sucres… En effet, car cette mention est autorisée si le contenu de l’aliment en sucres est inférieur ou égal à 0,5 g pour 100 g (ou 100 ml).

Sans sucres ajoutés : Cette mention est autorisée seulement si l’aliment n’a pas été subit d’ajout de sucre ni d’édulcorants. Dans le cas où un aliment contient naturellement des sucres, l’indication « contient des sucres naturellement présents » doit être apposée.

Sans colorant/sans additif : ces deux mentions peuvent être utilisées si l’additif est habituellement autorisé dans ce type de produit et que celui-ci n’en contient pas. Si l’additif est interdit dans ce type de produit, la mention doit être complétée par «conformément à la législation».

Si l’emballage indique la mention suivante : “Sans colorants ni conservateurs conformément à la législation en vigueur”, alors le produit concerné ne présente aucun avantage puisque tous les produits de cette catégorie ne possèdent pas de colorants ni additifs.

Allégé en… ou à teneur réduite en… : indique la réduction ou l’allègement en calories ou en nutriments (sucres, matières grasses…). Cet allègement doit être significatif et pouvoir être justifié par rapport à des produits de la même catégorie.

Source de… : Cette mention indique que le produit contient des teneurs significatives d’un nutriment. Cette mention ne peut être utilisée que si les teneurs de l’aliment en vitamines et/ou minéraux concernés sont supérieures à 15% des Apports Journaliers Recommandés pour une portion de 100g.

Riche en…  : Cette mention indique que le produit contient des teneurs significatives d’un nutriment. Cette mention ne peut être utilisée que si les teneurs de l’aliment en vitamines et/ou minéraux concernés sont supérieures à 30% des Apports Journaliers Recommandés pour une portion de 100g.

Source de fibres : Cette mention indique que le produit contient des teneurs significatives en fibres. Cette mention ne peut être utilisée que si l’aliment contient plus de 3 grammes de fibres alimentaires pour une portion de 100 grammes (ou si la teneur est supérieure à 1,5 g pour 100 kcal).

Source d’oméga 3 : Cette mention indique que le produit contient des teneurs significatives en Oméga 3 (acide alpha-linolénique ou acide docosahexaénoïque). Cette mention ne peut être utilisée que si l’aliment contient plus de si la teneur en acide alpha-linolénique (ALA) est supérieure ou égale à 0,3 g pour 100 g, 100 ml ou 100 kcal ou si la teneur en acide docosahexaénoïque (DHA) est supérieure ou égale à 0,018 g pour 100 g, 100 ml ou 100 kcal.

Contient naturellement des vitamines : Cette allégation indique que le produit contient des teneurs significatives d’un nutriment (au minimum 15% des Apports Journaliers Recommandés pour une portion de 100g). De plus, le fabricant doit être en mesure de justifier que les teneurs présentes dans le produit le sont naturellement, sans aucune adjonction.

Enrichi en vitamines et/ou minéraux : Cette mention indique que le produit contient des teneurs significatives d’un nutriment (au minimum 15% des Apports Journaliers Recommandés pour une portion de 100g). A la différence de la mention “contient naturellement…”, la mention “enrichi en” signifie que les teneurs en nutriments n’étaient pas présentes naturellement dans l’aliment, mais que celles-ci ont été ajoutées.

À teneur garantie/restituée/restaurée en…: Cette allégation signifie que la teneur finale en nutriments doit être au moins égale à celle qui se trouvait dans les matières premières avant la transformation, l’entreposage ou la manutention de l’aliment. Cette mention sous-entends donc qu’il y eu ajout de nutriments/vitamines.

Pauvre en sodium ou en sel : mention autorisée pour les produits dont la teneur en sodium est inférieure à 120 mg/100 g ou 100 ml. Pour la mention «très pauvre », la teneur en sodium est inférieure à 40 mg/100 g ou 100 ml ou de l’équivalent en sel par 100 g ou 100 ml.

 

Il y a des termes que Dr. BonneBouffe n’a pas abordé? Dîtes-le nous en commentaire!
Source: “Comprendre l’étiquetage alimentaire”, Institut Français pour la Nutrition, Edition Mars 2010.
 
Lisez également: “Actualités: bientôt un nouveau système harmonisé d’étiquettes alimentaires?”

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer