0
La santé par l'alimentation

Consommation de poisson : Quelles espèces privilégier ?2 minutes de lecture

15/06/2014
recommandations poisson alimentation

Avec la pollution des eaux et l’utilisation massive de produits chimiques dans certaines filières d’élevage, la consommation de poissons semble désormais apporter plus de dangers que de bienfaits pour notre santé. Alors quelles espèces doit-on éviter à tout prix ? Quelles espèces doit-on privilégier? DocteurBonneBouffe vous dit tout pour profiter au maximum des merveilleux bienfaits du poisson !

Pollution, contamination… : la qualité des poissons mise en danger

Quelles espèces de poisson faut-il privilégier?

– d’un point de vue santé:

Pour notre santé, il est recommandé d‘éviter les espèces prédateurs, qui comme nous l’avons vu précédemment son beaucoup plus susceptibles d’être contaminés, et de privilégier les poissons de petite taille. Ainsi, les moins toxiques auraient tendance à être : la sole, le bar, le turbot, la morue, le maquereau, la plie, le Saumon du Pacifique, ou encore la raie.

– d’un point de vue écologique:

Si on pose la question du point de vue de la préservation de la biodiversité et des espèces marines, il faut se référer à la liste des espèces conseillés par le World Wide Fund (WWF). En effet, le WWF a mis en place un classement des espèces les plus en dangers. Ainsi on peut trouver les espèces à privilégier (espèces n’ayant pas de risque de surpêche, et où les dommages causés à l’environnement sont minimaux ou restreints), les espèces à consommer avec modération (espèces ayant des problèmes dans les élevages ou les pêcheries) et les espèces à éviter (espèces surpêchées, dont certaines sont en voie d’extinction. Leur élevage ou leur pêche sont très nuisibles pour l’environnement).

Selon l’OMC, on peut éventuellement aussi consommer: la sole, la sardine ou encore le harang,- sans risque pour la biodiversité.

Bon appétit à tous! :-)

quelles poissons privilegier pour la sante
Source: ActeurDurable.com

Sources : E-Santé (1),ConsoGlobe (2), Recommandation de l’ANSES (3).

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer