0
La santé par l'alimentation

Ayurveda : Quel est votre profil ayurvédique ?6 minutes de lecture

19/10/2015
Les bienfaits de l'ayurveda

Docteur BonneBouffe vous expliquait dans l’article précédent qu’il existait trois doshas dans la médecine ayurvédique qui devraient être maintenus en équilibre. Tout de même, cela ne veut pas dire qu’il faut la même proportion des trois doshas en chacun, car nous sommes tous différents. L’ayurveda parle de différents types, ou natures (pakriti). Quels sont-ils ? Explications de Sarvesham, du blog 123ayurveda.fr, pour les lecteurs de DocteurBonneBouffe.com :

Comprendre l’Ayurveda et les profils ayurvédiques

Les profils ayurvédiques

L’Ayurveda a considéré 10 types de personnes en fonction des différentes proportions des doshas. Par exemple on pourrait avoir 58 % de Pitta, 20 % de Vata et 22% de Kapha dans notre constitution. On serait alors de nature Pitta. D’une manière générale :

  • on pourrait avoir un dosha dominant (c’est à dire que un des doshas est beaucoup plus présent que les deux autres, comme dans l’exemple précédent) : dans ce cas on dit qu’on est Vata, Pitta ou Kapha suivant quel dosha est dominant.
  • on pourrait avoir deux doshas dominants (c’est à dire deux doshas élevés et un beaucoup moins) dans ce cas on a une constitution double, on pourrait être Vata-pitta, Vata-kapha, Pitta-vata, Pitta-kapha, Kapha-vata, ou Kapha-pitta. Si on a Vata et Pitta dominants avec vata encore plus dominant que Pitta, on dit Vata-pitta, sinon ça aurait été Pitta-vata.
  • on pourrait avoir les trois doshas équilibrés et dans ce cas on serait de constitution tridoshique.

Comment savoir quel est votre type ayurvédique ?

Sachez qu’il est possible de se faire une idée de votre type ayurvédique en remplissant le test qui suit.

Pour remplir ce test, veuillez choisir quelle case correspond le plus à votre cas et ensuite faites le total (un point par réponse):
– Si vous avez 8 ou plus à un dosha, vous êtes probablement de constitution avec un dosha dominant,
– Si vous avez deux doshas autour de 5 et un autre beaucoup moins vous avez une constitution double (peut-être vous serez Pitta-kapha par exemple ).
– Si vous aviez quatre de chaque doshas vous seriez peut-être de constitution tridoshique.

Le test des doshas :

VATA PITTA KAPHA
CORPULENCE mince, à du mal à prendre du poids moyenne, musclé, athlétique plus épaisse, plus lourde
CHEVEUX fin roux, chauve, moyennement épais épais
PEAU sèche chaude, tâches de rousseurs grasse, blanche
ONGLES petit moyen grand
YEUX petit moyen grand
RÉSISTANCE A L EFFORT faible moyenne élevée
MENTAL agité intelligence aiguë lent, lourd
ÉMOTIONS peur, anxiété colère, tendance à la critique attachement, léthargie
SOMMEIL léger, irrégulier court, profond lourd, long
ÉLOCUTION rapide, parle beaucoup parle un peu moins, mais avec plus de force parle peu et lentement
MÉMOIRE oublie vite mémoire moyenne, mais apprend vite bonne mémoire à long terme
APPÉTIT irrégulier ne peut pas sauter de repas peut sauter des repas

Quel régime ayurvédique adopter en fonction de son dosha dominant ?

En fonction de votre constitution, c’est-à-dire de votre dosha dominant, votre médecin ou votre praticien ayurvédique pourrait vous donner  des conseils de santé. Une des choses à savoir est que votre dosha dominant à tendance à s’aggraver, c’est-à-dire à augmenter. Il faut donc faire attention à ce qu’il ne s’aggrave pas, pour cela on cherche à pacifier le dosha le plus dominant. Il y a plusieurs choses qui aggravent les doshas :

  • Les rasas, ce sont les goûts que l’on trouve dans la nourriture : sucré, salé, acide, amer, astringent, piquant. Chaque gout augmente et diminue certains des doshas. Par exemple, pour Vata, le sucré, le salé et l’acide le diminue, et l’acide, le piquant et l’astringent l’augmente. En partant de cela on évite de trop manger piquant, amer, astringent pour ne pas aggraver Vata (quand on est de constitution Vata).
  • Les gunas de la nature, il y a 20 qualités dans la nature : le chaud, le froid, le sec, le huileux, le léger, le lourd… Et cela aggrave les doshas par exemple le froid aggrave Vata et Kapha, le léger aggrave Vata mais diminue Kapha. On trouve ces qualités dans notre environnement, le climat et la nourriture.
  • Le mode de vie : Vata est augmenté par trop de voyage ou de mouvement, trop de sport, Pitta est augmenté par trop de compétition, Kapha est augmenté par le fait de trop dormir ou trop manger.

La correction des troubles : les cures de Panchakarma

Quand un trouble est déclaré on peut recevoir un traitement et des soins ayurvédiques. Ce qu’on appelle un Panchakarma.

Panchakarma veut dire “les cinq actions de Pancha (cinq) et Karma (action)”. En fait on y reçoit plusieurs soins mais pas forcément tous les soins ou cinq soins ! La cure commence en huilant le dedans et le dehors : on boit du beurre clarifié et on reçoit une série de massage à l’huile de sésame. Ensuite suivant notre profil et notre déséquilibre, on reçoit une suite de traitement, cela peut-être :

  • 1.Le Shirodhara(flux d’huile sur la tête), le shirodhara calme le mental. L’huile chaude coule depuis le pot en cuivre sur le front de la personne. Le soin dure environ 45 minutes. C’est un soin très courant du Panchakarma
  • 2.Un soin des yeux au beurre clarifié (Netra Basthi), le beurre clarifié est mis dans les yeux. On peut voir que les yeux sont entourés d’une pâte (de blé). Ce soin dure huit minutes, précisément ! Il permet de soigner les yeux (d’après l’Ayurveda). A ne pas faire soi-même. c
  • 3.Application d’une pâte sur le corps (Lépa), ce soin est en fait une application d’une pâte de plantes.
  • 4.Le lavement à l’huile (Basthi), grâce à ce cathéter de l’huile est introduite dans le corps.
  • 5.Le vomissement (Vomana) fait peur mais il est loin d’être donné à tout le monde dans le cadre du Panchakarma. Pour recevoir Vomana on boit beaucoup d’une décoction ayurvédique et ensuite le vomissement se produit.
  • 6.L’application de sangsues (Moksarakta) ne fait pas très mal. Elle est donnée de temps en temps, l’application peut se faire sur la tête ou près d’une fracture.
  • 7.Les purgatifs (Verechian) sont des laxatifs qui peuvent être donnés dans le cadre du Panchakarma pour réguler les doshas.

Pendant ces soins on pourrait aussi prendre des médicaments à base de plantes parmi les nombreuses plantes ayurvédiques disponibles. L’idéal est de faire ce traitement tous les ans jusqu’à retrouver notre équilibre de naissance (notre Prakriti), et surtout d’avoir une bonne hygiène de vie pour entretenir les bienfaits de cette cure !

Vous avez maintenant certaines notions concernant l’Ayurveda. La médecine indienne est encore assez méconnue en France. Le plus important est de bien connaitre les doshas et de bien savoir comment les réguler, d’avoir une routine pour rester en bonne santé et de faire un Panchakarma de temps en temps ou recevoir des soins auprès d’un praticien en Ayurveda.

Et pour aller plus loin, n’hésitez pas à visiter le site internet  123ayurveda.fr.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer