Le fast-food nuirait-il au bonheur ?

Ecrit par   |  4 Commentaires

Les Fast-food sont de plus en plus nombreux, pour le meilleur … et surtout pour le pire ! Outre l’effet néfaste sur la santé, la culture du fast-food nuirait également au bonheur. C’est le résultat d’une étude publiée dans la revue Social Psychological and Personality Science.

« Trop impatient pour sentir le parfum des roses : l’exposition au fast-food empêche le bonheur »

Le nom de l’étude annonce la couleur : le fast-food empêcherait le bonheur. Les chercheurs ont voulu savoir si l’influence du fast-food pouvait avoir un effet sur la capacité des gens à apprécier les expériences agréables et à être heureux. L’étude comprenait 280 participants et s’est déroulée en plusieurs étapes. Tout d’abord, les scientifiques ont observé le nombre de fast-food dans l’environnement de chacun des participants. Ces derniers ont ensuite eu à répondre à un questionnaire en ligne afin de mesurer leur capacité à savourer les choses agréables de la vie et leurs réponses émotionnelles à ces dernières. La dernière étape du test a été l’écoute d’une aria, précédée par le visionnage de différentes photos comprenant ou non des photos de nourriture de fast-food. Les sujets ont dû évaluer sa durée. Les plus impatients avaient tendance à la trouver plus longue que les autres. Les résultats montrent une tendance à ne pas savourer les expériences chez les gens exposés au fast-food.

La culture du fast-food nuirait à notre bien-être

Le fast-food nuirait-il au bonheur ?On retrouve dans la nourriture de fast-food une impatience alimentaire, une incapacité à savourer la nourriture et donc à être moins susceptible au bonheur. En effet, on y va pour manger vite, pas pour manger bien. La culture du fast-food est impatiente et efficace, ce qui freinerait la capacité à apprécier la vie.

Attention cependant, cette thèse est fondée sur le fait que le bonheur est réduit au fait de savoir ou non savourer et prendre son temps. Bien qu’important, ce n’est pas la seule composante du bonheur. Cette étude est basée sur une exposition au fast food à court terme, mais nous savons déjà qu’une exposition prolongée est désastreuse pour la santé. Un film à regarder si vous en doutez encore.

Certains argumenteront qu’au contraire, avaler un burger est justement un moment de bonheur ! Chacun sa vision du fast-food, le conseil de DocteurBonneBouffe : toujours avec modération. :-)

Commentaires

commentaires

Rédactrice, a rejoint DocteurBonneBouffe en octobre 2013. Diplômée en biologie et spécialisée en nutrition, Sophie est une passionnée de bonne bouffe qui vous concoctera pleins d'articles sur vos sujets préférés!

    4 Commentaires

    1. Damoc

      07/01/2014 at 13 h 16 min

      Merci Docteur ! Les tortues seraient donc particulièrement heureuses ? !

      Néanmoins, le fait que manger dans un fast-food nuise à la santé n’est pas si sûr que ça…

      Morgan Spurlock n’a qu’à bien se tenir…

      Un « audacieux » professeur de science s’est lancé dans une folle expérience : manger dans un fast-food renommé pendant trois mois… …et a perdu du poids ! Pire, son taux de « mauvais » cholestérol aurait diminué !

      Ses conclusions ? Ce n’est pas où on mange, mais la variété de ce qu’on mange et surtout le temps passé à bouger ses fesses qui importe !

      De là à dire qu’une personne qui mange au fast-food tous les jours sait varier les plaisirs (ou plutôt les non-plaisirs, j’ai bien retenu ma leçon ? )…

      Source (en anglais) :
      http://www.usatoday.com/story/money/business/2014/01/06/mcdonalds-nutrition-fast-food-mcdonalds-menu/4339395/

      • Sophie [DocteurBonneBouffe]

        08/01/2014 at 11 h 01 min

        Merci pour le lien ! Expérience intéressante en effet, il est vrai que ce que l’on mange est bien plus important que là où l’on mange

        Maintenant, soyons honnêtes : rares sont les gens qui choisissent de manger équilibré au fast food ! Le nombre de calories est souvent bien trop élevé et les proportions glucides/lipides/protéines très peu respectées. De plus, même en choisissant et en variant les plats, l’apport en fruits et légumes frais reste bien trop pauvre pour être en bonne santé.

        Merci de ta contribution en tout cas, c’est très intéressant de lancer le débat :)

    2. Guillaume de Mangersainement

      07/01/2014 at 18 h 15 min

      Perso depuis que j’ai vu qu’un burger laissé 1 an à l’air libre ne changeais pas d’aspect, cela m’a refroidi pour y remettre les pieds…

    3. Aux Délices de Pomme

      11/01/2014 at 14 h 04 min

      Je ne sais pas si ça empêche mon bonheur mais, moi, j’aime bien ça (enfin de temps en temps) !!!

    Laissez un commentaire:

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *