Rassasiement : Pourquoi a-t-on toujours une place pour le dessert ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Vous connaissez tous les symptômes du rassasiement – ce phénomène qui vous fait comprendre que vous n’avez plus faim, et pourtant, qui ne vous empêche pas de trouver une place pour un « petit » (dîtes-vous) dessert. Vous vous demandez pourquoi ? DocteurBonneBouffe vous explique !

Le rassasiement, c’est quoi?

Le rassasiement sensoriel spécifique, c’est le nom compliqué pour un phénomène pourtant simple. La faim et l’envie de manger, processus aux nombreux facteurs à la fois physiologiques et psychologiques, sont contrôlées par des signaux notamment mécaniques, chimiques, ou sensoriels (le goût et l’odorat en l’occurrence). Le concept du « rassasiement sensoriel spécifique » s’appuie sur le plaisir tiré de l’ingestion de tel ou tel aliment.

Lorsque l’on consomme un aliment, le plaisir qu’il nous procure décroit au fur et à mesure que nous nous rapprochons du rassasiement. Le plaisir apporté par un autre aliment reste intact et c’est pourquoi nous pouvons en avoir assez d’un aliment mais avoir encore de l’appétit pour autre chose. On ressent ce phénomène lorsque nous mangeons, plus on avale du même plat, moins celui-ci nous semble goûtu. Le rassasiement peut même aller jusqu’à nous lasser et nous pousser à passer au dessert !

Un processus pour nous garder en bonne santé… à l’origine !

rassasiement-specifiqueCette forme de rassasiement est là pour nous maintenir en bonne santé. En effet, nous sommes omnivores et devons donc varier notre alimentation. Ce mécanisme de rassasiement spécifique nous permet de ne pas manger uniquement notre nourriture préférée en continu. En effet, se nourrir exclusivement de bonbons ou de fromage ne serait pas très bon pour notre organisme.

Le rassasiement sensoriel spécifique est le plus important chez les bébés pendant la période de diversification de l’alimentation. Chez les adultes, il s’oppose à la monotonie alimentaire et permet d’éviter les carences en nous forçant à manger de tout. Un processus qui se retourne contre nous dans nos sociétés modernes où l’on a accès à une grande variété d’aliments.

De même que notre attrait pour le sucre devient un problème engendrant l’obésité, le rassasiement sensoriel spécifique peut rendre le « trop manger » agréable et conduire à une suralimentation aux conséquences désastreuses pour notre santé.

Le rassasiement sensoriel spécifique nous est bénéfique à condition de ne pas trop manger. Pensez donc à varier votre alimentation !

Crédits photo : freedigitalphoto + groupon.fr + cookingweekly

Commentaires

commentaires

Rédactrice, a rejoint DocteurBonneBouffe en octobre 2013. Diplômée en biologie et spécialisée en nutrition, Sophie est une passionnée de bonne bouffe qui vous concoctera pleins d'articles sur vos sujets préférés!