Quelle alimentation adopter en cas de diabète de type 1?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Qu’est-ce que le diabète de type I ? Quelle alimentation adopter ? DocteurBonneBouffe.com vous explique les principales règles à suivre en ce qui concerne l’alimentation d’un diabétique de type 1.

Les 4 fondamentaux du diabétique de type 1

4 astuces pour retrouver un peu d’insouciance dans son alimentation

#1 Le petit déjeuner mixte glucides / protéines

Le juste dosage de l’insuline pour le petit déjeuner est souvent compliqué. Dès lors, un déséquilibre de la glycémie au départ risque de favoriser l’effet rebond sur toute la journée. Là encore, innovez, et optez pour un petit déjeuner mixte entre glucides et protéines. La charge glycémique réduite vous permettra de limiter le risque d’effet rebond. Une belle tranche de pain complet légèrement grillée sur laquelle vous déposez une tranche de jambon de Paris ou de poulet selon votre choix parsemé de quelques cornichons vous donnera un peps incroyable ! Vous m’en direz des nouvelles ! 

#2 Le socle glucidique du repas

Cette astuce est généralement plus connue. Elle consiste à ne pas faire varier la quantité de glucides de vos repas et de vous « lâcher » sur le reste. Vous pouvez alors vous faire plaisir avec des légumes – en salade ou cuisinés aux épices tout en contrôlant les apports en glucides….

Ici l’insouciance retrouvée est liée au fait de maîtriser le rapport glucides/injection. En mathématiques, on dirait que les glucides sont ainsi une constante et non plus une variable… vive les maths (je les déteste !). Rien n’empêche de varier les glucides, dans cette astuce c’est la quantité qui doit être stable.

#3 Raisonnez quantité de glucides, mais pas que !

La quantité de glucides n’en fait pas leur qualité. En effet 10g de sucre n’influenceront pas la glycémie de la même façon que 10g de glucides complexes à index glycémique bas, et pourtant il s’agit bien dans les deux cas de 10g de glucides. Pour les 10g de sucre il vous faudra couvrir avec l’insuline un pic d’hyperglycémie, alors qu’avec les 10g de glucides à index glycémique bas, peut-être même que votre glycémie ne fluctuera que très peu.

Ainsi raisonnez, certes quantité de glucides, mais également charge glycémique. Un repas avec une charge glycémique basse limitera le risque d’effet rebond. Un article sera dédié à la charge glycémique, en attendant, vous pouvez commencer à vous familiariser avec cette notion ici.

#4 Soyez des aventuriers et partez à la découverte de nouveaux produits

Cette dernière astuce est peut-être la plus importante. Il nous est généralement très compliqué de changer nos habitudes alimentaires, même finalement lorsqu’elles sont simples. Qu’à cela ne tienne, à présent, entrez dans les rayons des magasins que vous ne connaissiez pas, découvrez de nouveaux produits, votre carte des index glycémiques à la main et soyez créatifs !

Découvrez ainsi des farines à index glycémiques bas, telle que la farine de coco, de lupin, de soja, de lentilles…, et mélangez-les à une farine de blé classique pour diverses préparations tant « sucrées » que salées. En faisant cela vous réduirez la quantité de glucides, mais surtout la charge glycémique, et de fait les conséquences d’une erreur sur la quantité d’insuline injectée pour votre repas seront moins significatives.

Un peu d’insouciance en définitive ! Découvrez également de nouveaux substituts de sucre comme le tagatose (100% naturel dérivé de la protéine du lait qui a un index glycémique proche de zéro, vendu sous le nom Tagatesse) ou le xylitol extrait de l’écorce du bouleau présent depuis longtemps dans de nombreux produits tels que les chewing gums sans sucre ou les dentifrices car il a un effet anti-carie reconnu), ou bien de nouveaux sucres, comme le sucre de coco, qui a un index glycémique de 35 au lieu de 70 pour le sucre blanc. A quantité équivalente votre glycémie fluctuera deux fois moins !

Osez donc changer ! Même si c’est finalement le plus complexe pour nous êtres humains.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

Cela peut prendre un peu de temps, car changer ses habitudes est bien ce qu’il y a de plus compliqué d’autant que nous ne vivons pas seul, les changements impactent aussi notre environnement. Toutefois prenez le temps de vous pencher sur ces 4 astuces car elles permettent de renouer avec un peu d’insouciance et le plaisir de la table, que le diabète de type 1 a considérablement attaqué. A bientôt !

Sources :
– Diabète et alimentation : les fondamentaux (Ameli.fr)
– Brochure sur l’alimentation en cas de diabète (Diabete.fr)

Commentaires

commentaires

Auteure du livre "La Pâtisserie pour Diabétiques, c'est permis!". Passionnée depuis toujours de pâtisserie, le diabète omniprésent dans sa famille l’a poussé à étudier, durant plusieurs années, les propriétés physico-chimiques des ingrédients de base en pâtisserie, afin de pouvoir les remplacer par d’autres mieux adaptés aux diabétiques. Au travers de ces articles, elle nous montrera comment « diabète et gourmandise » peuvent enfin se réconcilier !