0
La santé par l'alimentation

7 aliments fermentés qui protégeront votre flore intestinale5 minutes de lecture

28/03/2016
7 aliments fermentes qui protegeront votre flore intestinale

Douleurs intestinales, troubles divers (diarrhées, constipations, ballonnements…) : vous vous reconnaissez ? Ces symptômes peuvent être le signe d’un dérèglement de la flore intestinale. Les responsables peuvent êtres multiples : stress, antibiotiques, etc. Mais nous ne sommes pas là pour trouver des responsables. Je voudrais plutôt vous proposer des solutions. Si votre flore intestinale se porte mal, il est possible de la repeupler avec des bactéries de premier choix. Pour cela, je vous ai sélectionné 7 aliments fermentés qui vont rebooster votre flore intestinale !

7 idées d’aliments à consommer pour rétablir sa flore intestinale

#1. Le Yaourt !

Bien que les produits laitiers soient de plus en plus controversés, il est indéniable que le yaourt (le vrai, le naturel) est bénéfique pour notre organisme, et notamment sur notre flore intestinale. Du lait, du lactobacillus bulgaricus et du streptococcus thermophilus : le yaourt apporte en effet de nombreuses vertus liées à la présence et à l’action de ferments lactiques.

Selon la législation, les bactéries lactiques doivent être retrouvés vivantes dans le produit fini. Et donc, elles viendront continuer à travailler dans votre estomac une fois que vous les aurez mangées.

Pour plus d’informations sur les bienfaits du yaourt, lire l’article : “6 bonnes raisons de consommer des yaourts“. 

Yaourts industriels dangers

Source: FREEPIK/DocteurBonneBouffe.com

#2. Les laits fermentés

Tout comme les yaourts, les laits fermentés sont riches en enzymes et en bonnes bactéries qui ensemencent la flore intestinale et agissent comme un protecteur de notre microbiote. 

On trouve ainsi le lait Ribot français, le Kéfir du caucase, le Koumis d’Asie Centrale, le Lassi indien, le Leben du Moyen Orient et j’en passe bien d’autres. On dirait que toutes les régions du monde se sont mises d’accord depuis des centaines d’années voir plus que faire fermenter le lait avant de le boire était une bonne chose.

Bien sûr, il faut toujours faire attention avec les laits fermentés car si une bactérie non voulue s’y est invitée, il est possible qu’au lieu de vous faire du bien cela vous rende malade. Alors pour éviter ces désagréments, on va rester sur de la qualité industrielle et ne pas jouer aux apprentis sorciers.

bienfaits du lait santé

Crédits photo: FreeDigitalPhotos/Ambro

#3. La choucroute

Je vous parle ici de la partie “choux” de ce plat traditionnel. En effet, pour sa fabrication de la choucroute, on va trancher le chou en fines lamelles puis on va le faire fermenter dans une cuve avec du sel et des ferments lactiques. La préparation ainsi obtenue peut être mangée en salade – où elle sera un peu croquante – ou cuite.

Attention : Notons bien que la cuisson détruit les ferments lactiques que nous recherchons… Il est donc préférable de consommer la choucroute crue pour pouvoir profiter de tous ses bienfaits protecteurs sur notre flore intestinale !

Choucroute sauerkraut

Source : youngandraw.com

#4. Les pickles

Les pickles sont les cousins britanniques ou indiens de nos cornichons. Ceux-ci sont conservés dans du saumure ou du vinaigre ou même un mélange des deux.

On peut d’ailleurs de cette manière conserver et fermenter des concombres, des oignons, du chou fleur, du brocoli, du chou rouge, des navets mais aussi des mangues et bien d’autres légumes avec une variété assez incroyable d’épices, comme la citronnelle, l’aneth, la coriandre, le clou de girofle etc…

Pickles cornichons

Source : randyspickles.com

#5. Le kimchi

Le kimchi, vous connaissez ? Celui-ci nous vient tout droit de Corée. C’est un mélange de légumes fermentés avec du piment et du saumure. Le plus connu est celui fait avec le chou chinoi Pe-tsaï – qui est considéré comme un aliment de base en Corée et qui accompagne la plupart des plats.

Traditionnellement, on met le mélange obtenu dans des jarres de terre cuite, et on les enfouit quelques mois à plusieurs années. Dernière petite anecdote : c’est aussi ce que les coréens disent pour sourire sur les photos !

kimchi plat coreen

Crédits photo : Kimchi ©Korean Food Fondation

#6. Le miso

C’est la pâte cubique que vous pouvez voir flotter dans votre soupe du même nom dans les restaurants japonais. C’est une pâte de soja et de riz fermenté riche en protéines. Elle peut être blanche, brune ou marron. Selon les qualités et variétés, la fermentation peut durer de quelques semaines à quelques années. 

Attention à ne pas trop cuire la pâte miso, qui risque de perdre tous ses nutriments – et donc ses bienfaits

pate miso

Source : alternativesante.fr

#7. Le Tempeh

C’est le petit dernier de notre liste : il s’agit de soja, sous la forme de graines immatures, fermenté avec un champignon nommé Rhizopus oligosporus – et non pas avec des bactéries lactiques comme pour habitude.

Bien que son goût soit assez particulier, lorsqu’il est bien préparé, c’estàdire après le deuxième ou troisième essai, il devient un très bon atout en cuisine, qui peut surprendre beaucoup de convives. En bouche, on dirait un mélange de noix, de champignons et de levures. On m’a même dit qu’il avait parfois un goût proche du foie de veau.

Son intérêt principal, outre ses bienfaits sur la flore intestinale, est de rendre le soja bien plus digeste en détruisant l’acide phytique et augmentant ainsi la biodisponibilité des minéraux.

bienfaits tempeh

Source : warungtempeh.com

Lire également nos derniers articles :
Les 6 bienfaits de la fermentation 
– 14 aliments que vous pouvez fermenter vous-même !

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer