bts diététique à distance cned avis

Se reconvertir dans la nutrition avec le BTS diététique à distance : mon expérience de parcours et mes conseils pour se lancer

par @drbonnebouffe
Publié le : Dernière mise à jour le :

Beaucoup de personnes rêvent de se reconvertir dans la diététique. Peut-être est-ce aussi ton cas ? Dans cet article, je te présente mon parcours, comment je me suis reconvertie dans la nutrition, les avantages du BTS à distance et pourquoi j’ai choisi le CNED pour me lancer. Et pour ceux qui ont déjà fait leur choix, découvrez dans la dernière partie mes conseils pour bien se préparer au BTS à distance via le CNED.

Zoom sur le BTS diététique

Avant de passer dans le vif du sujet, rappelons ce qu’est le BTS diététique ou Brevet de Technicien Supérieur en Diététique ! C’est une formation en 2 ans qui permet de se préparer au métier de diététicien et plus largement à tous les métiers liés à la diététique et à la nutrition.

C’est la seule formation en France (avec le DUT de biologie appliquée option diététique) qui permet d’obtenir le titre de diététicien diplômé d’état, indispensable pour exercer en tant que diététicien en France. Ce point est très important dans la mesure où de nombreuses formations, notamment de courte durée, proposent des cursus qui ne délivrent pas le diplôme reconnu – ce qui ne permet pas de travailler en milieu hospitalier ou encore d’ouvrir légalement un cabinet diététique.

Le BTS Diététique peut être suivi à distance ou en présentiel. Pour ma part, j’ai fait le choix assez original de faire ma première année à distance avec le CNED et ma deuxième année en présentiel dans une école privée. Je vous expliquerai plus loin pourquoi :-).

Mon expérience du BTS Diététique

bts diététique à distance cned
Nathalie, diététicienne-nutritionniste, ancienne étudiante au CNED

Lorsque je me suis inscrite au CNED pour suivre le BTS diététique à distance, j’étais salariée à temps plein dans le domaine de la logistique internationale. Bien que je gagnais correctement ma vie, la diététique – qui était ma passion – me hantait. À l’époque, j’avais déjà créé mon blog de nutrition DocteurBonneBouffe.com : au fur et à mesure qu’il prenait de l’ampleur, je ressentais le besoin d’acquérir des connaissances diététiques plus poussées pour pouvoir amener mon blog à un autre niveau.

Je me suis donc inscrite au CNED et j’ai entamé ma première année tout en bossant 45 heures par semaine à côté. Avec un tel rythme, il a bien évidemment été impossible de faire le programme de première année en 1 an, c’est pourquoi j’ai décidé d’aménager la première année du BTS sur 2 ans. Je dédiais tous mes week-ends et soirées aux cours et comme j’avais 2h30 de trajet de train par jour pour aller au travail, j’embarquais mes cours dans le train pour optimiser chaque temps libre. Je dois avouer que ce fut 2 années très intenses, mais j’en garde un bon souvenir :-).

Pourquoi j’ai choisi le CNED pour mon BTS diététique

J’ai choisi le CNED car en effectuant des recherches sur les différents organismes de formation à distance, j’ai réalisé que le CNED était le plus sérieux. Le CNED est le plus grand centre d’enseignement à distance en France et c’est le seul qui relève du ministère de l’Éducation nationale ce qui témoigne de la qualité de ses cours. Or, le sérieux et la réputation de l’école qu’on choisit me semblait être des critères déterminants pour le choix de l’école dans la mesure où il peut, par exemple, faciliter la recherche de stages par la suite.

Réaliser le BTS diet à distance était important pour moi car je ne voulais pas démissionner de mon travail pour reprendre des études avec le risque que ça ne me plaise pas (à l’époque, l’idée de ma reconversion n’était pas si évidente !). J’ai préféré jouer la carte de la sécurité et le BTS à distance au CNED m’a offert la possibilité de me lancer tout en travaillant à côté. Plus tard, lorsque j’ai vu que les cours me plaisaient et que j’ai réalisé que mes horaires de cadre me freinaient dans l’apprentissage, j’ai fini par démissionner de mon emploi pour un job moins prenant en termes d’horaires.

C’est suite à un aléa de la vie que j’ai décidé de faire ma deuxième année en présentiel : à la fin de ma période d’essai, la nouvelle entreprise que j’ai rejoint a finalement décidé de ne pas m’accorder le CDI. Je me suis retrouvée sans emploi ! Sur le coup, ça a été un choc, mais avec le recul, ça a été la meilleure chose qui ait pu m’arriver – puisque suite à ça, j’ai pu me consacrer à temps plein sur le BTS Diététique ! J’ai décidé de faire la deuxième année en présentiel pour des soucis de praticité (vu que j’avais déjà fait 2 ans à distance).

bts diététique à distance cned
Nathalie, diététicienne-nutritionniste et ancienne étudiante au CNED

A distance ou en présentiel : avantages et inconvénients

J’ai donc réalisé la première année du BTS diet avec le CNED et la deuxième année en école privée, ce qui me permet de mieux cerner les avantages et inconvénients des deux formes d’apprentissage.

Pour ma part, l’apprentissage à distance m’a plu car je suis de nature indépendante, organisée et rigoureuse. J’ai apprécié le fait d’avancer à mon rythme : je pouvais aller vite sur les sujets que je maîtrisais facilement et, à l’inverse, passer plus de temps sur les matières dans lesquelles j’éprouvais des difficultés. Autre avantage des cours à distance : j’ai apprécié de gérer mon temps à ma guise. Cela permettait d’avancer sur les cours dans les moments où j’étais le plus productive ou encore de pouvoir travailler à côté.

À l’inverse, lorsqu’on suit un cursus en présentiel, on est dépendant du niveau général de la classe et on se doit d’avancer au même rythme que tout le monde, ce qui était très frustrant pour moi qui avait pour habitude de travailler seule. Les horaires de travail sont également imposés, ce qui peut être difficile quant on a une activité auto-entrepreneur à côté ou lorsqu’on a des enfants.

Côté budget, la formation à distance du CNED a l’avantage d’être peu onéreuse : comptez environ 950€ l’année contre plus de 4 000 voire 7 000€ en école privée ! Sans compter le budget destiné aux déplacements ou encore aux repas en extérieur.

Côté inconvénients, il est vrai que le manque de contact social me pesait, en particulier à la fin de l’année. Moi qui suis très sociable, j’ai été très contente de retrouver des “camarades de classe” lors de ma deuxième année en présentiel :-). J’ai eu de la chance d’avoir une super classe, mais je dois avouer que parfois c’était difficile de me faire à la différence d’âge avec certains élèves ou encore à l’infantilisation des professeurs et de l’administration. En effet, les cursus en présentiel mettent l’emphase sur l’encadrement des élèves – ce qui est idéal quand on a besoin d’un cadre strict pour travailler. Mais cette réglementation peut être déstabilisante quand on est en reconversion. Et oui, lorsqu’on est plus âgé et qu’on a déjà travaillé avant (et notamment en tant que cadre) il est étonnant de se confronter à nouveau aux punitions des bavardages, à la pénalisation des retards ou encore la justification des absences. Pour ma part, je l’ai vécu comme un vrai retour 10 ans en arrière ! ^^.

Verdict : à distance ou en présentiel, que choisir ?

Il est important de comprendre que la réponse à cette question n’est pas si évidente que ça, car cela dépend tout simplement de VOUS ! Tout le monde n’est pas fait pour les études à distance, tout comme tout le monde ne s’épanouira pas forcément dans les études en présentiel.

Ce qu’il faut retenir néanmoins est que le BTS Diététique à distance nécessite une auto-discipline ainsi que des capacités d’organisation plus importantes qu’en présentiel. Sans compter la motivation, essentielle pour maintenir ses efforts sur la durée. Sans motivation et sans rigueur, il devient très facile de prendre du retard dans l’apprentissage ou de laisser tomber par manque de motivation.

Si vous sentez que les études à distance sont faites pour vous, alors voici mes conseils pour se lancer !

Mes conseils pour se lancer dans le BTS diététique à distance avec le CNED

#1 N’hésitez pas à faire la remise à niveau en biologie

Pour ceux qui, comme moi, on fait un BAC option ES ou qui ne sont pas à l’aise avec la biologie, je recommande fortement de faire une mise à niveau en biologie avant de démarrer la formation BTS diététique. En effet, la biologie est une matière importante au BTS diététique. Elle permet de comprendre les différents fonctionnements du corps humain ainsi que les interactions entre les différentes molécules, celles qu’on ingère mais aussi celles produites par notre organisme à la suite de nombreux mécanismes. La biologie compte comme coefficient 2 à l’examen final, ce qui semble peu mais sachez que des questions de biologie se glissent également dans l’examen de Bases Physiopathologiques de la Diététique.

Le centre de formation CNED propose un programme de remise à niveau en biologie (plus d’informations en cliquant sur le lien).

#2 Cherchez vos stages le plus tôt possible !

Un des problèmes du parcours de BTS diététique est que les places pour les stages sont limitées, surtout les stages en milieu hospitalier de la 2e année (la concurrence est rude, en particulier dans les grandes villes). Pourtant, il est indispensable de les réaliser pour valider son diplôme ! J’ai déjà rencontré des étudiants qui n’ont pas eu leur diplôme du premier coup car ils n’avaient pas trouvé leurs stages. Pour être sûr de ne pas vous retrouver dans cette situation, pensez à envoyer vos candidatures le plus tôt possible, à savoir dès votre inscription en première année (voire même avant, si vous le pouvez !).

#3 Soyez organisé

Ce n’est pas une surprise : l’organisation est la clé pour réussir ses études quelle qu’elles soient, mais particulièrement en cas de formation à distance ! Rappelons que les études à distance nécessitent de gérer soi-même son temps de travail, ce qui est d’autant plus difficile si on cumule la formation avec un job à côté ou une vie de maman ! Afin de garder une certaine rigueur de travail (et maintenir la motivation sur le long terme !), il est essentiel de se fixer une routine de travail et de la roder. Avant tout, prenez soin de définir en amont votre temps de travail et vos horaires, et faites en sorte de vous y tenir tout au long de l’année.

Remarque : Si vous avez tendance à être dispersé et si vous avez du mal à travailler en autonomie, peut-être que le BTS diététique en présentiel sera plus adapté pour vous.

#4 Aménagez-vous un espace de travail

Lorsqu’on travaille à la maison, on peut facilement se disperser face aux tâches ménagères ou à nos autres obligations, c’est l’inconvénient des formations à la maison ! Afin de bien faire la distinction entre les moments de travail et les moments de plaisir ou de tâches ménagères , je vous recommande de trouver un espace de travail uniquement dédié à l’apprentissage. Veillez à ce que cet espace de travail soit propice à la concentration et au travail. N’hésitez pas à l’aménager selon vos envies, de manière à le personnaliser par exemple avec votre planning ou des citations motivantes, afin que cet endroit vous inspire de belles choses et vous motive.

#5 Faire des fiches dès les premiers cours

Afin de faciliter votre préparation à l’examen final, je vous recommande de créer des fiches de révision, et ce dès la première année. Personnellement, je vous recommande de créer des fiches électroniques (sur votre ordinateur) car vous serez amenés à étudier chaque sujet de nombreuses fois tout au long des deux années d’études et ce, sous plusieurs angles différents : sous l’angle de la biologie, de la nutrition (pendant les cours de régime) ou encore de la physiopathologie (pendant les cours de Bases Physiopathologiques de la Nutrition). Faire des fiches par thématique, qui regroupent les choses apprises dans différentes matières, vous permettra de mieux faire les rapprochements entre les diverses matières et donc de mieux vous préparer aux examens finaux.

#6 S’entremotiver avec d’autres étudiants

Se former à distance n’implique pas forcément d’être seul face à son écran ou devant ses cahiers. Le CNED organise régulièrement des classes virtuelles pour échanger de vive voix avec les professeurs. Par ailleurs, chaque élève se voit assigner en début d’année un tuteur à sa disposition en cas de questions ou de difficultés. Il existe également de nombreux forums et groupes d’entraide spécial BTS Diététique qui regroupent d’autres étudiants dans le même cas que vous ! Très utile pour se sentir moins seul et obtenir des réponses aux potentielles questions que l’on peut se poser. Sachez que des professeurs sont modérateurs . C’est le cas du groupe Entraide BTS Diététique au CNED ou encore Forum BTS Diététique. Il y est possible de poser des questions, de s’entremotiver ou encore de rencontrer des étudiants de ses environs pour travailler ensemble. Il existe aussi des forums entre pairs accessibles depuis l’espace de formation du CNED, ils permettent de communiquer et partager avec les autres inscrits. Personnellement, j’ai fait de belles rencontres grâce à ce réseau et je me suis sentie moins seule dans le parcours !

#7 Investir dans des livres d’annales

En complément des devoirs de type épreuves corrigés et commentés par vos professeurs du CNED, vous pouvez muscler votre entrainement à l’aide d’annales. Selon moi, la meilleure façon de d’optimiser ses chances aux examens du BTS diététique est de s’entraîner à faire des examens blancs à l’aide des annales du BTS des années précédentes. Dès la première année, j’ai donc investi dans des Annales corrigées des principales matières du BTS Diététique (aux éditions Tec&Doc ou éditions SantéDiététique) :

D’abord, cela m’a permis de mieux comprendre ce qu’on attendait de moi aux examens finaux et donc de mieux axer mon apprentissage tout au long de l’année. Ensuite, une fois en deuxième année, j’ai pu m’entraîner aux examens finaux en réalisant les sujets officiels et en comparant mes réponses avec les corrigés. Je suis persuadée, qu’à ce jour, cela a largement contribué à ma réussite au BTS diététique – d’autant plus que certaines questions se répètent aux examens au fil des années :-).

Remarque : Ces livres sont chers, c’est vrai ! Certains coûtent près de 40€ le livre, cependant vous pourrez les revendre à d’autres étudiants une fois votre diplôme obtenu ! C’est comme ça que j’ai fait :-).

FAQ Questions & réponses sur mon expérience du BTS Diététique à distance

As-tu eu des aides financières pour faire ta reconversion en nutrition ?

Personnellement non. Cependant il est effectivement possible d’obtenir, par exemple, des aides financières de Pôle Emploi en cas de reconversion ou de chômage. Je vous conseille néanmoins de vous y prendre suffisamment tôt car les délais de réponse peuvent être assez longs. Il faut également bien motiver/argumenter votre choix auprès de Pôle Emploi afin que la prise en charge financière de la formation soit acceptée.

Le programme du BTS diététique est-il intense ?

Malgré mes premières études (un Master BAC+5 en école de commerce), comme beaucoup d’étudiants, j’ai été étonnée par l’intensité du programme du BTS Diet : je me remémore ces deux années de BTS comme des années intenses, où j’ai dû mettre de côté mes passe-temps et les sorties entre copines ou en amoureux pour pouvoir bosser. Mais quand on sait ce qu’on veut, alors c’est le prix à payer. Finalement, 2 ans de notre vie, c’est rien non ?

Peut-on cumuler un emploi avec sa formation BTS Diététique ?

Oui, il est toujours possible de cumuler ses études à distance avec un emploi. Gardez néanmoins en tête que le programme du BTS est tout de même intense et qu’un travail à côté peut ralentir votre progression, en particulier s’il s’agit d’emploi à temps plein. De mon expérience personnelle, je ne recommande pas de cumuler le BTS diététique avec un emploi à temps plein à côté, au risque d’avoir beaucoup de retard dans l’apprentissage et surtout de vous épuiser physiquement.

Si vous souhaitez malgré tout cumuler la formation avec un job à côté, vous pouvez toujours prendre la décision d’adapter votre durée d’études. Par exemple : faire votre année sur deux ans, comme je l’ai fait puisque je travaillais à temps plein à côté (étant cadre, je travaillais 45 heures par semaine + 2h30 de trajet par jour que j’optimisais autant que possible en prenant mes cours dans le train !). Gardez néanmoins en tête que tous les stages sont obligatoires pour valider son diplôme : vérifiez donc bien avec votre employeur la possibilité de prendre des congés pour réaliser vos stages.

Peut-on cumuler le BTS Diététique avec une vie de maman ?

Difficile de me prononcer objectivement car je n’ai pas d’enfants, mais pendant mes années d’études au CNED, j’ai rencontré de nombreuses étudiantes mamans. Ces dernières sont d’ailleurs plus nombreuses qu’on le pense puisque les formations à distance sont très avantageuses car elles offrent la possibilité d’aménager comme on veut les horaires de travail.

En tout cas, de ce que j’ai vu, il est tout à fait possible de cumuler une vie de maman avec ses études à distance. Cela implique simplement de bien définir vos créneaux horaires dédiés à la formation et de vous trouver un endroit de travail où vous ne risquez pas d’être dérangée. La clé du succès est également d’avoir le soutien de vos proches, et notamment du papa, pour prendre le relais sur certaines tâches en vue de vous dégager autant que possible du temps pour votre projet de formation.

As-tu continué tes études après le BTS diététique ?

Pour ma part, étant donné que j’ai déjà fait un Master BAC+5 en école de commerce avant de me lancer dans le BTS diététique, je me voyais mal continuer mes études après le diplôme de diététicienne ! (7 ans d’études, c’est déjà beaucoup ^^). Par ailleurs, j’ai su exploiter ma double compétence en marketing et diététique pour m’orientier vers l’éducation alimentaire et ainsi me démarquer des autres diététiciens. Il est vrai que la concurrence des diététiciens peut être rude dans les grandes villes notamment, je recommande donc autant que possible aux jeunes diplômés de poursuivre leurs études en nutrition afin d’approfondir leurs connaissances et/ou de se spécialiser dans un domaine.

Par ailleurs, la nutrition est un domaine en constante évolution et il est indispensable d’être à jour sur ces connaissances pour permettre une prise en charge nutritionnelle de qualité auprès de nos patients. Ce point fait d’ailleurs partie des bonnes pratiques des diététiciens définies par l’AFDN, l’organisation professionnelle française des diététiciens. Qu’on souhaite continuer ses études après le diplôme ou non, je recommande de réaliser régulièrement des stages ou des formations de courte durée pour mettre à jour ses connaissances et/ou en acquérir de nouvelles.

Ne manquez pas de regarder le Replay de mon live Instagram spécial BTS Diététique !

live instagram bts diététique

Mise à jour : Cliquez ici pour accéder au replay du LIVE Instagram spécial BTS Diététique en partenariat avec le CNED :-)

Quelques liens utiles :

Réagissez à l'article en commentaires !

Plus d'articles