0
Humour & Insolite

9 astuces pour éplucher les oignons sans pleurer7 minutes de lecture

15/06/2019
Couper oignon sans pleurer astuces

Régulièrement, on est tous soumis au même problème. On souhaite cuisiner un bon petit plat et arrive le moment fatidique, où l’on doit couper un oignon. Si vous cuisinez en couple, chacun négocie pour réaliser un autre aspect de la recette. À chaque fois, cela tombe sur vous et vous vous dites « Plus jamais je ne pleurerais pour un oignon » ! Et si je vous disais que c’était bientôt la fin de votre calvaire ? Découvrez ci-dessous toutes les astuces pour ne plus jamais avoir les yeux rouges !

Pourquoi les oignons font pleurer ?

Vous vous êtes sûrement déjà posé la question : comment un simple oignon peut-il nous faire pleurer ? Si l’on fait un sondage auprès des Français, on va probablement obtenir des réponses, très diverses, voire extravagantes !

En réalité, un oignon possède des molécules, nommées scientifiquement « 1 — propényl-L-cysteinesulfoxyde », que l’on va rompre lors de la découpe. Cette molécule va alors rencontrer des enzymes appelées « alliinases », ce qui va provoquer une réaction chimique. In fine, on obtient un gaz volatile, nommé oxyde de propanethial, qui va se transformer en acide sulfurique au contact du liquide lacrymal. Ce phénomène déclenche immédiatement le rougissement de nos yeux. Les yeux piquent alors, les larmes se font de plus en plus nombreuses…. bref, l’action de l’oignon est à son comble !

Mais comment ne plus pleurer en épluchant les oignons ? Voici mes solutions !

Comment éplucher les oignons sans pleurer ?

#1 Vaincre par le froid

Si vous disposez d’un réfrigérateur ou d’un congélateur (pour les plus pressés d’entre vous !), vous détenez peut-être la solution. Il suffit d’y placer l’oignon pendant environ un quart d’heure pour le refroidir complètement. Le froid diminue les effets de l’alliinase, ce qui réduit ainsi les effets lacrymaux. Abile, n’est-ce pas ?

On a testé et…. : Mouais. Cette astuce ne permet pas de supprimer tous les éléments indésirables, mais elle y contribue fortement.

#2 Aérer la pièce

Lorsque vous découpez un oignon, vous pouvez soit ouvrir la fenêtre pour aérer, soit vous placer devant une hotte aspirante. Ces deux solutions vont permettre de dissiper le fameux oxyde de propanethial, à l’origine des yeux qui pleurent.

On a testé et…. : Bof. Aérer la pièce diminue les effets indésirables, mais les effets sont plus ou moins importants selon la puissance de votre hotte ou l’air circulant dans la pièce…

#3 Utiliser de l’eau

Pour ne pas pleurer en coupant les oignons, une autre astuce existe : l’eau. Vous pouvez tenter toutes les astuces à base d’eau : déposer un bol d’eau à côté de votre planche à découper, couper l’oignon sous un filet d’eau, laver le couteau régulièrement sous l’eau…. En effet, la mise en contact de l’oignon avec l’eau permet de diminuer les effets du gaz car l’oxyde de propanethial est attiré par celui-ci.

On a testé et…. : Difficile de garder le contact avec l’eau tout au long de la découpe. Autre problème : l’impact écologique (et oui, imaginez-vous si la terre entière faisait couler de l’eau en même temps pour couper les oignons ?!).

#4 Choisir les variétés d’oignons qui font le moins pleurer

Et si vous bousculiez un peu votre vie quotidienne et changiez vos habitudes culinaires ? Au lieu des traditionnels oignons jaunes, préférez les oignons de Roscoff ou les oignons des Cévennes. Ils sont plus doux, mais plus goûteux ! De plus, ils ont tendance à faire moins pleurer. A bon entendeur….

#5 Planter les oignons dans un sol riche en potassium

Saviez-vous que planter les oignons dans un sol enrichi en potassium permet de limiter l’absorption du soude présent dans le sol par l’oignon, ce qui le rend moins riche en soufre ? Or, rappelez-vous, en diminuant le niveau de soufre, vous réduisez également le niveau de gaz produit par l’oignon, ce qui vous fera pleurer moins !

Si vous avez la chance d’habiter la campagne ou si vous faites partie des heureux élus qui disposent d’un jardin suspendu, vous pouvez donc planter des oignons.

On a (pas vraiment) testé et…. : Cette solution est difficile à réaliser et son efficacité se vérifie malheureusement uniquement au moment fatidique. Néanmoins, vous mélangerez la satisfaction d’avoir fait pousser vos oignons et ils n’en seront que meilleurs !

#6 Mettre un masque de plongée

Si vous n’avez pas peur du ridicule et que vous êtes plutôt bon nageur, mon astuce devrait vous plaire ! Avant de découper l’oignon, allez chercher vos lunettes ou votre masque de natation et équipez-vous-en !

On a testé et…. : Youpi ! Cette solution est vraiment efficace pour lutter contre les pleurs. En effet, car l’oxyde de propanethial se transforme uniquement au contact du liquide lacrymal. Le masque empêche donc l’apparition de tout désagrément. Par contre, on a l’air un peu bête comme ça…

Nota Bene : Si vous n’êtes pas un nageur chevronné, ni même amateur, vous pouvez également fermer les yeux pour vous protéger, mais faites attention à vos doigts… Autre chose à savoir : les porteurs de lentilles de contact sont épargnés par ce problème ! En effet, les lentilles assurent une protection quasi totale….

#7 Tirer la langue

Non, tirer la langue en coupant l’oignon ne permet pas de jeter son dévolu sur cette tâche ingrate. Il y a bien une raison scientifique à cela ! En effet, saviez-vous qu’en tirant la langue, les sucs de l’oignon se jettent sur la première muqueuse accessible (la langue) ? Mettre la langue entre les yeux et l’oignon permet ainsi de limiter le contact avec les muqueuses de nos yeux et ainsi éviter de nous faire pleurer.

On a testé et…. : Une astuce à essayer impérativement… mais loin de tout écosystème vivant, pour éviter de paraître un peu bizarre aux yeux de nos proches !

#8 Utiliser un couteau bien aiguisé

Astuce de chef : utiliser un couteau bien aiguisé pour couper les oignons permet d’éviter de déchirer les membranes des oignons qui contiennent les fameuses substances qui font pleurer. Résultat : moins de et donc moins de yeux qui pleurent ! Logique !

On a testé et…. : Ça semble marcher, encore faut-il savoir si notre couteau est (vraiment) bien aiguisé ou pas. Si c’est le cas, cette astuce pourrait vraiment changer à jamais notre façon d’émincer les oignons !

#9 Trouver quelqu’un pour le faire

Et si finalement, la meilleure façon de ne plus pleurer en épluchant les oignons était… d’externaliser la tâche auprès d’une âme charitable ? Et oui, faire couper l’oignon par son chéri ou un membre de sa famille semble être l’option la plus rapide pour se débarrasser du problème et profiter des merveilleux bienfaits des oignons au plus vite.

On a testé et…. : Ça marche ! Faire couper l’oignon par son chéri ou un membre de sa famille semble être une option rapide et peu onéreuse pour avoir son oignon coupé sans risque de pleurer comme une madeleine !

Le petit mot de DocteurBonneBouffe

Si certaines astuces fonctionnent plus que d’autres, il apparaît que notre sensibilité aux oignons pourrait aussi dépendre d’une personne à l’autre et de l’oignon en lui-même. Ainsi, plus l’oignon est jeune et frais, plus il semble nous pousser aux larmes. Alors pourquoi ne pas tout simplement mieux choisir ses oignons en guide de solution ?

Ainsi, optez pour des oignons plus vieux et participez à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Vous pouvez aussi changer de variétés comme on l’a vu précédemment. Si selon moi, la meilleure solution consiste à porter des lunettes de natation, celle-ci n’est pas adaptée au public, et vous risqueriez de vous couper…

N’hésitez pas à partager avec nous les astuces qui marchent pour VOUS !

Sources :
(1) Pourquoi les oignons font pleurer, Wikipédia, consulté le 11/06/2019.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer