0
Forme & Bien-être

Qu’est-ce que l’IMC ou Indice de Masse Corporelle ?

indice de masse corporelle imc

Si vous vous interrogez sur votre poids, alors vous avez certainement entendu parler de l’IMC ou Indice de Masse Corporelle. Qu’est-ce que l’IMC ? A quoi sert-il ? Comment le calculer ? Votre diététicienne préférée vous livre tout sur cet outil très utilisé des professionnels de la santé et de la nutrition.

Mieux comprendre l’Indice de Masse Corporelle ou IMC

Qu’est-ce que l’IMC ?

L’Indice de Masse corporelle, ou IMC, est un outil mis en place par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au niveau international. L’IMC permet ainsi de savoir si la personne mesurée possède une corpulence “adéquate”, ou bien si elle est en surpoids, en obésité, en maigreur voire en dénutrition.

L’IMC, également appelé “indice de Quételet”, a été inventé par Adolphe Quetelet (1796-1874) puis réinterprété par l’OMS pour permettre d’évaluer la corpulence de chaque individu selon deux critères : le poids et la taille. L’OMS s’est ainsi basé sur la relation entre l’IMC et le taux de mortalité pour redéfinir les intervalles standards (maigreur, indice normal, surpoids, obésité).

Pourquoi calcule-t-on ?

En réalité, calculer l’IMC ne permet pas d’évaluer la corpulence d’une personne, mais d’évaluer les risques santé qui sont associés à cette corpulence. En effet, on sait désormais que le surpoids et l’obésité entraîne des risques, notamment sur le plan des maladies cardiovasculaires, du diabète, d’apnée du sommeil et d’autres maladies métaboliques.

Ainsi, les études constatent que les risques de développer des maladies métaboliques sont réduits dès lors que l’IMC est inférieur à 25 et supérieur à 18,5. Selon l’IMC, pour être en bonne santé il faudrait maintenir son poids de manière à se situer entre 18,5 et 25.

Comment calculer l’IMC ?

L’indice de masse corporelle prend en compte deux critères : le poids et la taille.

On calcule ainsi l’IMC en divisant le poids (en kilogrammes) par la taille (en mètres) au carré. La formule est donc :

IMC = mon poids en kg / (ma taille en mètres) x (ma taille en mètres).

Exemple pour une personne faisant 70 kg pour 1m70 : on obtient un IMC de 23,5. Si vous n’avez pas de calculette sous la main, n’hésitez pas à consulter un calculateur d’IMC en ligne.

Comment interpréter les résultats de l’IMC ?

Le résultat obtenu est interprété selon une classification qui distingue 5 catégories de poids. Ces dernières ont été définies par l’OMS :

  • dénutrition (si IMC < 16,5);
  • maigreur (si IMC entre 16,5 et 18,5);
  • corpulence normale (si IMC entre 18,5 et 25);
  • surpoids (si IMC entre 25 et 30);
  • ou obésité (modérée, sévère ou morbide) si l’IMC est supérieur à 30.

Le petit mot de la diététicienne

Si l’IMC est un outil intéressant pour évaluer sa santé, son utilisation est à discuter pour évaluer le poids d’une personne. En effet, rappelons que l’IMC a été créé pour évaluer les risques santé – et non évaluer le poids d’une personne. Malheureusement, aujourd’hui, il est davantage perçu et utilisé comme un critère d’appréciation et de suivi du poids.

De plus, l’outil présente des limites. Son calcul n’est ainsi pas pertinent chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou encore les sportifs de haut niveau. De plus, il ne prend pas en compte les différences culturelles ou individuelles de morphologie.

Pour découvrir mon analyse sur la pertinence de l’IMC comme indicateur :
« Pourquoi ne plus utiliser l’IMC comme critère de suivi du poids »

Sources :
(1) Table d’Indice de Masse Corporelle, HAS santé.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire