Parentalité : Faut-il interdire le sucre aux enfants ?

C’est connu : l’excès de sucre est à l’origine de nombreux maux et affections. Mais comment faire pour protéger ses enfants des ravages du sucre ? Faut-il interdire à son enfant de consommer du sucre et des produits sucrés ? Découvrez mon avis de diététicienne sur le sujet.

Faut-il interdire le sucre et les produits sucrés à ses enfants ?

Les enfants en bas âge (jusqu’à 3 ans)

Le sucre et les produits riches en sucre sont à éviter chez les nourrissons et les enfants de 1 à 3 ans pour plusieurs raisons.

D’abord, car les papilles gustatives des enfants sont beaucoup plus développées que ceux d’un adulte. A la naissance, un bébé possède beaucoup plus de papilles gustatives. Par ailleurs, ces dernières sont situées non seulement dans la bouche elle-même, mais également autour de la bouche. De ce fait, les saveurs sont perçues plus intensément chez l’enfant que chez l’adulte. Un met “fade” pour l’adulte peut ainsi paraître suffisamment savoureux chez l’enfant, c’est pourquoi il est important en tant que parent de prendre en compte cette différence dans l’assaisonnement des mets.

L’ajout de sucre est inutile à cet âge car cela augmenterait inutilement les saveurs sucrées dans les préparations, ce qui pourrait réduire la sensibilité des papilles gustatives. Le risque est également de créer une accoutumance au goût sucré à long terme. Rappelons que déjà à la naissance, les tout petits ont une préférence innée pour le goût sucré à cause du lait maternel.

Rappelons également que les reins des enfants en bas âge ne sont pas encore pleinement construits. Jusqu’à l’âge de 1 an, les reins des touts petits ne sont pas complètement fonctionnels pour gérer les excès. La consommation de sucre, tout comme la consommation de sel, n’est donc pas recommandée.

Les enfants de 4 ans à 15 ans

Chez les enfants plus grands, il est possible d’insérer des produits sucrés sans risque pour les reins. Cependant, il est important de limiter la consommation de produits sucrés en veillant à ce qu’elle soit occasionnelle et que les quantités soient minimes afin d’éviter une accoutumance au goût sucré ou encore l’instauration de mauvaises habitudes alimentaires.

En effet, plusieurs études ont pu mettre en évidence le fait que de mauvaises habitudes dans l’enfance favorisent la mise en place de mauvaises habitudes à l’âge adulte.

Les adolescents

Chez l’adolescent, il est également important de veiller à ce que la consommation de sucre et de produits sucrés soit occasionnelle.

L’enfant étant plus âgé, on peut le responsabiliser davantage. Il peut cependant être plus complexe de mettre en place des barrières chez l’adolescent, surtout en phase de pleine croissance qui implique des besoins énergétiques plus importants (et donc potentiellement plus de grignotages lorsque les repas principaux ne suffisent pas à couvrir les besoins énergétiques). On n’hésitera donc pas à veiller particulièrement à l’équilibre alimentaire des repas et à la couverture des besoins énergétiques. La mise en place d’un goûter bien réfléchi (équilibré) est indispensable pour parvenir à la couverture des besoins énergétiques sans grignotages sucrés.

Faire appel à un(e) diététicien(ne) peut être une solution pour aider son ado à réduire sa consommation de produits sucrés à cette phase de la vie, bien que cette option trouve mieux sa place lorsque la consommation de produits sucrés devient plus sérieuse (prise de poids, apparition de diabète, etc). Dans les cas moins graves, de simples outils peuvent aider à appuyer la volonté des parents. Quelques uns de ses outils sont le livre “1 mois pour se libérer du sucre”, un livre pour réduire sa consommation de sucre au travers de défis dont le format ludique et engageant peut convenir aux ados. Un autre outil intéressant est l’agenda “Mon Agenda de Rééquilibrage Alimentaire”, un agenda ludique pour apprendre à manger sainement et suivre son alimentation – qui convient mieux aux jeunes étudiants désireux de manger mieux.

Le petit mot de la diététicienne

Il n’est pas utile d’interdire le sucre et les produits sucrés chez les enfants. Le plus important est de veiller aux quantités et aux fréquences de consommation, de manière à éviter une consommation excessive qui pourrait être nocive pour l’enfant.

Pour y parvenir, une bonne éducation nutritionnelle est indispensable et ce, dès le plus jeune âge. Or, rappelons-le : les premiers éducateurs de nos enfants, ce sont nous en tant que parents. A nous de donner le bon exemple, mais surtout d’expliquer les choses aux enfants (le fameux “pourquoi du comment”). Les enfant sont des êtres intelligents et ils comprendront tout à fait pourquoi il est important de limiter les produits sucrés. J’ai pu voir dans ma pratique que les enfants peuvent, au contraire, devenir de bons alliés dans une alimentation plus saine. A condition de prendre le temps de le leur expliquer et les impliquer dans l’alimentation de la famille, bien sûr ! En effet, lorsqu’on les implique, ils peuvent nous aider à choisir de meilleurs aliments en supermarché, nous assister en cuisine (un vrai jeu pour eux !) ou encore nous rappeler lorsqu’on fait quelques écarts :-).

Et vous ? Quel est votre opinion sur le sujet ? Interdisez-vous le sucre à vos enfants ? Partagez vos témoignages en commentaires !

Réagissez à l'article en commentaires !

3 VOTES