0
La santé par l'alimentation

Y a quoi dans les frites McDonald’s ?7 minutes de lecture

14/12/2019
frites mcdonalds composition

13 milliards : c’est le nombre de frites Mcdonald’s servies chaque année dans le monde [1]. C’est à peu près le double du nombre d’habitants sur notre planète ! Un chiffre qui fait peur quand on sait de quoi elles sont composées. Mais avez-vous déjà eu l’idée de regarder ce qu’il y avait dans les frites les plus connues au monde ? Allez, je vous aide à décortiquer la liste d’ingrédients… pour le meilleur et pour le pire !

De quoi sont composées les frites McDonald’s ?

Analysons ensemble la liste d’ingrédients !

Composition nutritionnelle des frites McDonald’s
(source : McDonalds.com [2])

#1 Des pommes de terre

Des pommes de terre en premier ingrédient : jusque là tout va bien.

Remarque : Dommage qu’on n’ait néanmoins pas de précisions sur le pourcentage de pommes de terre, histoire d’en savoir plus si les frites McDonald’s sont vraiment à base de pommes de terre :).

#2 De l’huile de canola

Deuxième ingrédient : de l’huile de canola, autrement dit de l’huile de colza. Cette dernière fait partie des huiles intéressantes pour notre santé, notamment pour sa richesse en graisses insaturées, notamment en oméga 3 aux effets bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.
MAIS les oméga 3 étant détruits à haute température, il n’y a pas de sens de l’utiliser en huile de friture car elle perd son principal atout. De plus, l’huile de colza utilisée ici est probablement hydrogénée, le cas échéant elle ne supporterait pas des températures de cuisson aussi élevées. Et si c’est effectivement le cas, alors elle serait source de graisses trans, connues pour être particulièrement dangereuses pour la santé (facteur de maladies cardiovasculaires et de cancer du sein).

#3 De l’huile de soja « hydrogénée » 

Cette fois-ci on est sûr à 100% d’avoir affaire à une huile « hydrogénée » : source de graisses trans. Et oui, car à la base l’huile de soja est majoritairement composée d’acides gras insaturés instables à haute température et donc non recommandés pour la friture. Par ailleurs, l’huile de soja fait partie des huiles riches en oméga-6, dont notre alimentation est déjà trop pourvue. Verdict : pas d’intérêt pour notre santé.

#4 Un arôme nature (origine végétale)

4ème ingrédient : un mystérieux arôme “naturel” dont l’enseigne prend soin de préciser l’origine pour nous rassurer.

Si le terme d’arôme “naturel” nous indique que l’arôme a été réalisée à partir de matières premières naturelles, il ne nous garantit pas que la méthode de fabrication de l’arôme l’est également, nuance ! L’arôme peut tout à fait être fabriqué chimiquement, même si les ingrédients sont « naturels ». Deuxième point : l’absence de précision sur l’arôme représenté est douteux. Sur le site internet de McDonalds US, la liste d’ingrédients des frites américaines est moins mystérieuse sur la nature de l’arôme : « natural beef flavor ». On peut supposer qu’il s’agit du même arôme utilisé en France. Afin de ne pas contrarier les consommateurs végétariens, McDonalds a-t-il choisi de ne pas mentionner la saveur, pour éviter les polémiques auprès des végétariens ? Car OUI, il est possible de synthétiser un arôme de bœuf… sans bœuf*. Mcdonalds précise donc clairement que son arôme naturel est d’origine végétale pour que les végétariens peuvent les consommer.

*Nota Bene : je n’ai pas trouvé à partir de quoi pourrait être fabriqué l’arôme naturel de bœuf, mais à titre d’exemple « l’arôme naturel de barbecue » est obtenu à partir de copeaux de bois brûlé (bah quoi, le bois c’est naturel non ?!).

#5 Du dextrose

Ça commence à se dégrader de plus en plus. Le cinquième ingrédient des frites Mcdo est du dextrose, autrement dit du « sirop de glucose ». Oui oui, vous avez bien compris : vos frites contiennent du sucre ajouté…. Inutile d’aller plus loin dans les explications.

#6 Du pyrophosphate acide de sodium

Le pyrophosphate acide de sodium (alias E450) est un additif très utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Il est utilisé ici pour « protéger la couleur ». Pourtant controversé, il est mis en cause pour ses risques à doses importantes (les études récentes montrent que l’E450 favoriserait les maladies rénales, cardiovasculaires, les cancers et augmenterait la mortalité [3]).

#7 De l’acide citrique

Si l’acide citrique est un composé naturellement présent dans les agrumes (le citron, notamment) utilisé comme correcteur d’acidité, l’acide citrique utilisé par les industriels n’a rien de naturel. C’est un additif synthétisé à partir d’une moisissure, l’Aspergillus niger. Comme tout additif de synthèse, je recommande de l’éviter par précaution. (Nota Bene : les producteurs responsables contournent cet additif en le remplaçant par du jus de citron… comme quoi des alternatives plus saines existent quand on le veut !)

#8 Du diméthylpolysiloxane

Du dimé… quoi ?! Vous trouvez ça dans vos cuisines, vous ? Pas moi en tout cas. Ceci dit, le diméthylpolysiloxane (de son petit code E900) est un additif fabriqué à partir d’huile de… silicone ! Quant aux études sur les risques, les résultats montrent que cet additif engendre de « faibles interactions avec le système hormonal et le système immunitaire » [4]. L’Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse (ARTAC) l’a pourtant classé possiblement cancérigène [5]. A éviter par principe de précaution.

#9 Du sel

Notons que le sel n’est pas du sel, mais « du sel additionné de silicoaluminate (E554 : additif qui peut contenir des traces d’aluminium, neurotoxique à hautes doses [6]), de dextrose (oh, du sel avec du sucre ?! Étonnant !) et d’iodure de potassium (iode d’origine chimique [7]) ».

frites mcdonalds liste d'ingrédients décryptée

Faut-il continuer de manger les frites de chez McDo ?

Les frites de chez McDonald’s (ou Mcdo pour les intimes) ne sont autres que des frites « industrielles », au niveau de transformation élevé et à la liste d’ingrédients peu réconfortante, avec la présence de sucre, de 3 additifs controversés, d’arômes certainement synthétiques et de sel (qui plus est, est à base de sucre et peut contenir des traces d’aluminium).

L’enseigne de fast food aura beau se défendre en disant que les additifs utilisés dans sa recette sont « autorisés » (effectivement pris isolément, chacun de ces additifs est autorisé en Europe), cependant rappelons que les additifs sont des substances relativement récentes. Chaque année, des additifs sont régulièrement interdits, alors qu’ils étaient autorisés auparavant. Les études menées par les scientifiques (et notre bon sens !) doivent nous inciter à pousser les industriels à éviter les additifs remis en doute par les études et, de manière préventive, limiter autant que possible toutes les substances qui ne se retrouvent pas naturellement dans nos cuisines.

Et si vous pensez opter pour les frites des concurrents pour manger des frites meilleures, rappelons que l’usage des additifs est courant dans l’agro-alimentaire et n’est malheureusement pas spécifique aux frites de chez McDonald’s.

Une envie de frites ? Rien de mieux que des frites faites-maison ou éventuellement cuisinées par un restaurateur consciencieux. Elles seront alors bien meilleures en goût et vous pourrez avoir la garantie qu’elle ne contienne… que 3 ingrédients !

Bon appétit et à bientôt pour de nouvelles astuces pour manger sainement :).

Sources :
[1] Chiffres clés sur McDonalds, article du blog llllitl.fr, consulté le 14/12/2019.
[2]
Liste d’ingrédients des frites, site officiel McDonalds.com, consulté le 14/12/2019.
[3] [4] [6] [7] “Nouveau guide des additifs”, Anne-Laure Denans, paru en 2017 aux Editions Thierry Souccar = Classification des additifs autorisés en Europe disponible en récap ici.
[5] Classification de l’ARTAC des additifs alimentaires selon leur risque potentiellement ou certainement cancérigène, Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse, publié en 2011.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre MARTINE 19/12/2019 at 18 h 15 min

    JE VIENS D’ACHETER ” Mon agenda de rééquilibrage alimentaire” et j’étais surprise de voir que “le Docteur Bonne Bouffe” était une femme , je comprends mieux ….
    j’espère , entre l’agenda et le blog mettre en application vos bons conseils pour manger “mieux”

  • Répondre Rach Aile BD 19/12/2019 at 22 h 34 min

    Hallucinant 😱 on croyait manger des pommes de terre cuites dans de l huile, ce qui n’est déjà pas très terrible mais là les bras m en tombent. Merci pour ce décryptage

  • Laisser un commentaire