0
La santé par l'alimentation

La malbouffe, qu’est-ce que c’est ?6 minutes de lecture

03/12/2019
malbouffe définition

Près d’un décès sur cinq dans le monde serait lié à la malbouffe (1). Si on sait que cette dernière est nocive pour notre organisme et que ses conséquences sur notre santé sont désastreuses, définir les produits considérés comme “malbouffe” est plus complexe que ça. Alors, qu’est-ce que la malbouffe concrètement ? Quels aliments entrent dans cette catégorie ? Voici un petit rappel sur la notion de malbouffe afin de mieux identifier les aliments à limiter et comprendre à quel point la malbouffe peut être omniprésente dans notre quotidien.

Qu’est-ce que la malbouffe ?

Étymologie du mot “mal-bouffe”

Le terme de malbouffe est un terme apparu dans les années 80 avec le développement de l’alimentation industrielle. Il est composé :

  • du terme « bouffe », qui traduit le changement drastique de notre rapport à l’alimentation : la nourriture, pourtant vitale pour le bon fonctionnement de notre organisme, est devenue de la « bouffe ».
  • et de l’adverbe « mal » qui met en avant les conséquences de cette nouvelle alimentation, sur notre santé.

La signification de ce terme est d’autant plus forte en anglais : junk food qui peut se traduire par la nourriture « déchets, ordure ».

La malbouffe : point de vue diététique

D’un point de vue diététique, le terme “malbouffe” regroupe les aliments à basse qualité nutritionnelle. Ces derniers sont pointés du doigt par les professionnels de la santé par leur richesse en calories, en gras, en sucres ou encore en sel.

Dans le dictionnaire (2), la malbouffe est définie comme :

  • l’ensemble de « produits alimentaires de mauvaise qualité, nuisibles à la santé » ;
  • ou encore une « mauvaise alimentation » de manière générale.

Une notion très vaste donc, qui traduit bien la complexité de ce terme.

Dans le langage courant, la malbouffe désigne une nourriture considérée comme mauvaise, tant au niveau de la qualité des ingrédients que de sa valeur nutritionnelle. Ils sont accusés de favoriser l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains cancers et autres maladies.

Caractéristiques principales

Les aliments « malbouffe » ont plusieurs points communs. Ils sont généralement :

  • composés d’ingrédients de basse qualité ;
  • très riches en calories, ce qui explique pourquoi on les incrimine dans la hausse de la prévalence du surpoids et de l’obésité.
  • peu intéressants sur le plan nutritionnel : ils sont ainsi trop gras, trop sucrés ou trop salés (parfois les trois !) et apportent généralement peu de fibres, de vitamines ou encore de minéraux.
  • ils contiennent souvent des additifs ;
  • ils sont souvent associés à de la nourriture rapide (facile à élaborer et donc rapide à manger).
  • et sont généralement peu chers, ce qui les rend accessibles à tous les budgets.

Un terme plus engagé

Etant donné que les aliments “malbouffe” sont souvent des aliments fortement industrialisés, le terme revêt également une signification plus engagée, en désignant toute nourriture industrielle produite selon un modèle productiviste. C’est aussi pour cette raison qu’il est souvent utilisé par les défenseurs de la lutte contre la société de consommation ou encore la mondialisation.

Liste des principaux aliments considérés comme de la malbouffe

#1 / Les fast food et les produits issus de restauration rapide :

Ils sont généralement caloriques, gras et riches en sel, ce qui n’en fait pas des aliments très sains. Quelques exemples phares de cette catégorie :

  • frites,
  • burgers,
  • hot dog,
  • pizzas,
  • kebab,
  • hotdog,
  • sandwich industriels (« sandwich triangle », panini…),

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Il est important de limiter ses aliments (une fois par semaine maximum) et quitte à se faire plaisir, autant les cuisiner maison de manière à choisir des ingrédients de bonne qualité et de maîtriser les quantités de sel ou encore de graisses.

#2 / Les plats cuisinés prêts-à-consommer

Les plats “cuisinés” prêts-à-consommer sont généralement riches en matières grasses (principalement saturées) et en sel, qui agit comme exhausteur de goût mais aussi comme conservateur. Leur fraîcheur altère la qualité et les saveurs des plats, qu’ils soient :

  • en barquettes (plats « micro-ondables »);
  • en conserves,
  • ou encore surgelés (si cuisinés).

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Les plats industriels cuisinés sont à consommer exceptionnellement. Privilégiez autant que possible les repas faits-maison, réalisés à base d’aliments frais et ne contenant pas d’additifs, de conservateurs ou encore de sel. Et si vous ne pouvez pas manger chez vous le midi et si cela est possible, pensez à opter pour des tupperwares pour emporter vos repas au travail.

#3 / Certains produits industriels :

Si les produits industriels nous facilitent la vie en cuisine grâce à leur facilité et leur rapidité d’utilisation, ils restent des aliments de qualité médiocre et sont rarement intéressants sur le plan nutritionnel (trop riches, trop sucrés et/ou trop salés). Souvent transformés (ou ultra-transformés), leur composition s’éloigne souvent du fait-maison.

  • tous les produits industriels ultra-transformés () :
    • nuggets
    • surimi
    • saucisses
    • pains industriels type croustilles, craquelins, grignotines salées
    • soupes instantanées en poudre
    • certaines céréales du petit-déjeuner
    • fritures
  • les produits sucrés :
    • viennoiseries, biscuits, bonbons, gâteaux industriels…
    • boissons sucrées : sodas, boissons énergisantes, certains jus de fruits…
  • les produits industriels riches en glucides raffinés :
    • pâtes raffinées (pâtes blanches)
    • pains raffinés (pain blanc, baguette industrielle, pain de mie…)
  • les produits salés :
    • les chips
    • le fromage
    • la charcuterie
    • les graines/fruits oléagineux salées et grillées (cacahuètes salées, amandes salées, etc)

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Evitez à tout prix les produits ultra-transformés. Pour les autres produits industriels, comparez toujours les étiquettes nutritionnelles (figurant au dos des produits) afin de choisir ceux à la composition la plus courte et se rapprochant le plus de la recette originale.

Cette liste est non exhaustive. D’autres produits en tête ? Ajoutez-les en commentaires !

malbouffe
Crédits photo : DocteurBonneBouffe.com & Freepik

Sources : 
(1) « Les faux aliments sont la première cause de décès dans les pays occidentaux », LaNutrition.fr
(2) Définition : La Malbouffe, selon le dictionnaire Larousse

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer