0
La santé par l'alimentation

Chips : pourquoi on ne peut pas s’empêcher de finir le paquet ?2 minutes de lecture

20/03/2014
chips addiction

Qui ne l’a pas constaté ? On mange une chips. Puis une autre. Puis une autre… Presque sans s’en rendre compte. Et à la fin, on se retrouve avec le paquet vide… Et c’est le cas même sans avoir faim ! D’où vient un tel phénomène ? DocteurBonneBouffe vous explique tout en détail !

Les chips sont-ils addictifs ?

Les Chips: un plaisir compulsif

Même les médecins le disent : il se passe quelque chose de spécial quand nous mangeons des chips ! Selon le Dr Tobias Hoch de l’Université d’Erlangen-Nuremberg, en Allemagne : “Le cas des chips met en avant le phénomène de l’hyperphagie hédonique, c’est-à-dire la consommation excessive de nourriture pour le simple plaisir de manger, et non pour la nécessité de satisfaire sa faim”.

Mais qu’y a-t-il de si spécial dans une chips ? Le Dr Tobias Hoch a mené une étude sur les effets des chips sur notre système nerveux. Selon les résultats, la raison de notre addiction face aux chips ne serait pas uniquement lié à leur bon goût… L’étude montre ainsi que la graisse contenue dans les chips les rendrait physiologiquement irrésistibles, et provoquerait des réactions chimiques dans notre corps poussant à des comportements addictifs.

Des effets similaires au cannabis

Selon l’étude, le gras présent dans les chips entraînerait la sécrétion d’une substance (nommée cannabinoïde) qui est également produite lorsqu’on consomme du cannabis

Ce qui expliquerait pourquoi les chips et autres produits gras favoriseraient les comportements addictifs – contrairement au sucre et aux protéines qui ne produiseraient pas de cannabinoïde!

Une action incontrôlable sur notre cerveau

Mais l’effet des chips ne peut que partiellement s’expliquer par la teneur en matières grasses et en glucides.

Lorsque l’équipe cartographie l’activation cérébrale, ils constatent que lors de la consommation de chips, ce sont les centres de la récompense et de la dépendance dans le cerveau qui enregistrent la plus forte activité, mais d’autres zones qui gèrent le sommeil, l’activité et le mouvement sont également stimulées de manière significative. Le secret des chips réside donc dans un déclencheur moléculaire qui agit sur des zones spécifiques de notre cerveau.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que si vous craquez, vous n’en serez pas tenu responsable ! Et oui, car peu importe votre bonne volonté, cela ne vous empêchera pas de finir le paquet… #c’estpasmafautecestlafautedeschips !

Lire d’autres articles sur le sujet :
– Les chips : aussi mauvaises qu’on ne le pense ?

 

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer