0
La santé par l'alimentation

Pourquoi doit-on se méfier des oeufs bio6 minutes de lecture

07/11/2019
oeufs bios et santé

Un oeuf sur cinq est désormais bio. Face à la prise de conscience de plus en plus grande des Français, le nombre d’élevages d’oeufs bios a drastiquement augmenté… tout comme l’ampleur des fermes. Ainsi, le nombre d’élevages bio français ayant plus de 9 000 poules a doublé rien qu’en 3 ans (1) , allant de plus en plus vers un modèle de production intensif. Alors, que valent vraiment les oeufs bio ? Sont-ils la solution pour manger mieux ? Explications de votre diététicienne préférée.

Manger des oeufs bios est-il meilleur pour la santé ?

Comprendre les différentes sortes d’oeufs

Depuis 2004, tous les œufs vendus dans le commerce sont obligatoirement soumis à un étiquetage obligatoire. Ainsi, le mode d’élevage est précisé sur chaque emballage et, sur chaque œuf, est inscrit un code : il indique les conditions de vie de la poule qui l’a pondu. On peut ainsi très facilement savoir d’où proviennent les oeufs dans nos assiettes :

  • 3 = poules élevées en cage : les poules élevées en cages n’ont pas d’accès à l’extérieur ni à la lumière du jour et l’espace de vie est limité (16 poules/m², c’est-à-dire l’équivalent d’une feuille A4 par poule…) 👉à éviter absolument.
  • 2 = poules élevées au sol : elles ne sont pas en cages, mais restent en permanence dans des bâtiments fermés. L’espace de vie est encore plus réduit (9 poules/m², soit moins de 2 feuilles A4 par poule) 👉A éviter également.
  • 1 = poules élevées en plein air : en termes de surface, l’espace de vie est un peu améliorée, mais toujours aussi ridicule : 9 poules/m² en intérieur (soit environ 2 feuilles A4 par poule). Sur les autres critères, bien que l’appellation semble rassurante, en réalité l’accès à l’extérieur n’est pas obligatoire. De plus, le terrain est souvent non adapté (terrain nu, sans verdure, parfois composé de béton). 👉 A éviter aussi…
  • 0 = œuf bio. Les poules ont un peu plus accès à l’extérieur et la densité par mètre carré est améliorée (6 poules/m² au sol, soit environ 3 feuilles A4 par poule). De plus, contrairement aux autres modes d’élevage, le nombre de poules bio est limité par bâtiment. Dernière différence : elles ont bénéficié d’une alimentation biologique à 95 % minimum (2). 👉 A privilégier

Les 5 avantages des oeufs bios par rapport aux oeufs non bios

A la différence des oeufs non bios (issus d’élevage en cage ou en plein air), les oeufs bios ont plusieurs avantages :

  1. Ils proviennent de poules élevées dans des bâtiments où la densité des poules au mètre carré est plus respectueuse que celles des poules non bio ;
  2. Les poules bio ont un accès à l’extérieur obligatoire (équivalent à au moins un tiers de leur vie). Ces poules ont donc accès à la lumière du jour contrairement aux poules non bio qui peuvent être exploitées pendant des années sans aucun accès à l’extérieur, sous de simples lumières artificielles.
  3. Les poules bios sont élevées dans des bâtiments dont le nombre de poules est limité à 3000. (Nous verrons que ce critère peut-être mal interprété par les éleveurs).
  4. Les poules bios nourries sans colorant de synthèse et à partir d’une alimentation quasi-entièrement biologique (à minimum 95%) et donc garantie sans OGM.
  5. Les poules bios ne sont traitées par antibiotiques qu’en cas de maladies avérées (et non de manière préventive, comme c’est le cas pour les oeufs non bios). La limite de recours aux antibiotiques en cas de malades est de 3 fois maximum par durée de 12 mois. Si la poule a subi plus de 3 traitements par an, elle est déclassée pour une période de 6 semaines. (Cette limite ne concerne néanmoins pas les vaccinations, traitements antiparasitaires, néanmoins dans ces cas; les oeufs ne peuvent plus être vendus comme bio pendant 48 heures minimum).

La réglementation des poules issus d’élevage bio est donc plus respectueuse du bien-être de nos volailles et nous permet d’avoir accès à des oeufs de meilleure qualité… en comparaison aux oeufs issus d’élevage en cage, au sol ou encore en plein air. Ceci dit, est-ce suffisant pour nous garantir des oeufs bons pour notre santé ?

Pourquoi faut-il quand même se méfier des oeufs bio ?

Même les oeufs bios peuvent provenir d’élevages intensifs

Si le nombre de poules bios par bâtiment est limité à 3000, cela n’empêche pas les éleveurs d’avoir plusieurs bâtiments. Selon les chiffres publiés par la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France :

  • Près de 10 % des élevages bio comptent plus de 9 000 poules, et ce chiffre a doublé rien qu’en l’espace de 3 ans ;
  • Le nombre d’élevages français ayant plus de 18 000 poules augmente également chaque année. On compte aujourd’hui 16 élevages de 18 000 poules bio, 7 élevages de plus de 24 000 poules bio rien qu’en France…. (2)!

Ces chiffres nous montrent qu’on s’éloigne de plus en plus de l’élevage traditionnel des poules, seule méthode à même de garantir l’œuf véritable (naturellement bio) issus d’élevage à taille humaine, avec quelques dizaines de poules qui pouvaient se promener aux alentours librement….

Conclusion : Doit-on privilégier les oeufs bio ?

OUI, il faut privilégier les oeufs bio MAIS il faut garder en tête que la notion d’oeufs “bio” ne suffit plus. Face au développement des élevages intensif – y compris dans le bio -, il convient de se tourner vers les producteurs qui allient le bio à la notion de respect du bien-être animal.

Comment faire dans ce cas-là ? La solution est simple : privilégier autant que possible les oeufs bio vendus en circuit-court (achetés directement auprès des petits producteurs). De nombreuses fermes à taille humaine existent aux alentours des grandes villes et offrent la possibilité d’acheter des oeufs frais et bio de qualité. Gros bonus : le fermier vous fera visiter avec joie ses poulaillers (s’il n’a rien à cacher !) ce qui pourra vous donner la garantie de consommer des oeufs de poules élevées dans les conditions adéquates… et pas seulement sous la simple appellation de “bio”.

Autre option de plus en plus tendance : avoir son propre poulailler ! :) Et oui, de plus en plus de Français ont fait le choix d’élever leurs propres poules pondeuses… pour bénéficier d’oeufs d’une qualité incomparable ! Et ça, ça reste la meilleure solution pour garantir au mieux le meilleur dans notre assiette !

Bonne santé à tous.

Sources :
(1) “La filière œufs bio : chiffres-clés, dynamiques, typologie des élevages, 2017”, Fnab (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France).
(2) Plus d’infos sur la Réglementation liée aux oeufs issus d’élevage biologique, document publié par Cap-Bio Bretagne.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire