0
La santé par l'alimentation

15 raisons pour lesquelles les néerlandais sont en meilleure santé10 minutes de lecture

05/03/2016
Pourquoi les neerlandais sont en meilleure sante ?

Les néerlandais sont en meilleure santé : leur espérance de vie est de 81 ans, soit un an de plus que la moyenne de l’OCDE, et leur taux de mortalité est plus faible qu’en France (8,8% aux Pays Bas contre 9,1% en France) (1). De plus, ils semblent moins frappés par les cancers – que ce soit en ce qui concerne les cancers du foie, de l’estomac, des reins, du côlon ou encore des tissus hémo-lymphatiques (2). Alors que la semaine dernière, j’ai pu profité de quelques jours de vacances à Amsterdam, j’en ai profité pour m’immerger dans la culture néerlandaise et découvrir leurs habitudes alimentaires. Résultat : j’ai décelé 15 bonnes pratiques que nous pourrions tirer de leur mode de vie pour vivre plus sainement. Lesquelles ? Enquête.

Pourquoi les néerlandais sont-ils en meilleure santé ?

#1 Leurs supermarchés regorgent de fruits et légumes

La première chose qui m’a surprise pendant mon séjour a été l’immense variété de choix d’aliments frais (fruits, légumes, herbes fraîches…) sur les étalages des épiceries néerlandaises. Je ne me rappelle pas avoir vu d’aussi grands rayons de fruits et légumes frais en France. Je fais abstraction de l’importance des produits locaux et de saison, mais trouver des myrtilles, groseilles, framboises, fraises ou autres fruits rouges en plein mois de février est un jeu d’enfant !

Comment pourrait-on expliquer cela ? Sachez que les Pays-Bas sont un pays de pointe en matière de production agricole, ils sont d’ailleurs le troisième exportateur agricole au monde, après les Etats-Unis et la France (3). Leurs spécialités : l’élevage et l’horticulture (la culture des légumes, des fleurs, des arbres)  ce qui explique sûrement pourquoi cela leur permet de mettre davantage de leur production au profil de la population.

#2 Les produits bios sont partout

La population néerlandaise est davantage sensible à l’alimentation biologique. Pendant mon séjour, j’ai eu l’impression que les produits bios étaient partout : ils sont tellement omniprésents qu’il n’est presque pas utile de rappeler aux consommateurs que le produit est issu d’agriculture biologique car c’est une « norme ».

Il faut savoir que les produits biologiques ont été introduits dans les supermarchés néerlandais très très tôt – dans la seconde moitié des années 90 grâce à une politique gouvernementale favorable à l’alimentation biologique. Le gouvernement a incité les producteurs primaires à se convertir très tôt aux méthodes d’agriculture biologique et à accroître la sensibilisation du consommateur, ce qui a contribué à la forte croissance des ventes biologiques aux Pays-Bas.

#3 Les herbes fraîches font partie intégrante de leur alimentation

Alors qu’en France, nous aimons utiliser des herbes « sèches » (en pot) pour assaisonner nos plats, aux Pays-Bas, la population privilégie plutôt les herbes fraîches. En effet, menthe, coriandre, ciboulette fraîche (et autres que j’ai eu peine à reconnaître) sont présentes sur tous les étalages des supermarchés été comme hiver ! 

#4 Ils consomment davantage de graines germées

En France, de nombreux chefs utilisent les graines germées comme décoration de plats – un moyen de promouvoir leurs merveilleux bienfaits tout en profitant de leurs capacités à embellir l’assiette visuellement. Néanmoins, dans les assiettes des Français moyens, la consommation de graines germées reste rare. Pour cette raison, j’ai été étonnée de découvrir les pousses et autres graines germées maintes fois dans des restaurants « classiques » ou encore dans les étalages des supermarchés.

#5 Ils privilégient le fait-maison

En France, le fast-food est roi. Selon le Figaro, le marché de la restauration rapide, qui représente plus de 34 milliards d’euros de ventes en France (chiffres 2012), pèse plus lourd que la restauration traditionnelle avec service à table… Aux Pays-Bas, la culture du fast food est moins présente : en effet, les néerlandais mangent moins fréquemment dans les fast food. Ceux-ci font moins partie intégrante du paysage urbain, au profit des restaurants traditionnels.

#6 Ils commencent la journée avec un smoothie ou un jus pressé

Un autre point qui m’a étonnée lors de mon séjour : le nombre impressionnant de bar à smoothies ou bar à jus. Certaines épiceries ont même aménagé des espaces « bar à smoothies frais » pour diversifier leur activité de vente principale : l’achat-revente de produits alimentaires.

Et oui, car les néerlandais sont de grands consommateurs de jus et de smoothies. Ils croient d’ailleurs aux propriétés curatives des jus : ainsi, il m’a été commun de voir des épiceries ou des smoothies bar proposant des shots de jus « boosteurs d’immunité » ou encore des shots de jus « anti-fatigue » (à base de gingembre et de jus de citron).

Bref, les jus font partie intégrante de leur routine – un peu comme le café chez nous ! Dernier constat : ils sont d’ailleurs beaucoup moins chers qu’en France : comptez 4 à 5 euros le verre contre 6 à 7 euros en France…

#7 Ils boivent de l’eau aromatisée à la menthe

Pendant mon séjour, j’ai également remarqué que les restaurants/cafés proposaient en libre service de l’eau aromatisée à la menthe fraîche – chose que je n’ai pas trouvée dans les restaurants plus « touristiques », localisés dans le centre.

Un geste anodin qui pourtant serait porteur de nombreux bienfaits pour notre organisme, puisque la menthe est connue pour ses nombreuses vertus. Elle serait d’abord connue pour ses bienfaits digestifs mais ses bienfaits ne s’arrêtent pas là puisque la menthe peut participer à la protection de l’organisme en luttant contre les radicaux libres responsables entre autres du vieillissement cellulaire. En outre, la menthe est antiseptique (elle lutte contre les infections), antalgique (elle agit contre la douleur) et anti-inflammatoire.

#8 Ils boivent plus d’eau

La consommations abondantes des néerlandais en fruits, légumes, en divers jus de fruits et smoothies, font que les néerlandais ont un apport hydrique suffisamment important pour apporter à leur organisme la quantité d’eau requise.

Il n’existe pas de comparatifs de la consommation d’eau en France et aux Pays-Bas pour savoir lequel des deux pays consomme davantage d’eau par habitant, mais il est certain qu’en France, nous consommons plus de sodas ou de jus de fruits industriels – ce qui enrichit notre alimentation en produits chimiques et sucres aux conséquences néfastes.

#9 Ils consomment davantage de farines complètes

Les Français sont grands consommateurs de farine de blé (ah la fameuse baguette dont nous pouvons nous passer !). Aux Pays-Bas, au contraire, j’ai constaté que la population n’était pas figée à un type de pain particulier : au contraire, j’ai été étonnée par la grande variété de pains différents proposée dans les épiceries mais aussi dans les restaurants – dont la majorité serait issue de céréales complètes qui seraient plus riches en fibres et en nutriments de manière générale.

#10 Ils consomment davantage de laits végétaux

Tout comme c’est le cas pour les farines complètes, j’ai constaté pendant mon voyage que les Néerlandais ne se limitaient pas seulement au lait de vache. Au contraire, j’ai eu l’impressionqu’ils étaient beaucoup plus ouverts à la consommation de laits végétaux – qu’il m’a été commun de trouver même sur les cartes des restaurants ou cafés les plus classiques.

Étonnant quand on sait que les Pays-Bas figurent parmi les plus grands consommateurs de produits laitiers…. Simple ouverture d’esprit face à la montée des intolérantes ou réelle habitude de consommation ?

#11 Ils privilégient la médecine naturelle

Durant mon voyage, j’ai pu constaté que les néerlandais sont davantage sensibles à la médecine naturelle : ils croient à la nature et savent utiliser les bienfaits des aliments comme moyen de prévention et de guérison de maladies. Exemple : les fameux shots de gingembre et de citron boosteurs d’immunité qu’il est fréquent de trouver dans les épiceries et bar à jus néerlandais pendant la période hivernale.

Idem dans les bar à jus où il n’est pas rare de catégoriser les smoothies selon leurs bienfaits (exemple : les smoothies boosteurs d’énergie, les smoothies pour la récupération post-sport, etc : c’est le cas des boissons proposées chez Vitaminstore).

Il est commun également de voir les Néerlandais recourir à la consommation de « superfoods », c’est-à-dire des aliments à haute teneur en nutriments qui de ce fait posséderaient des propriétés « extraordinaires ». C’est le cas des graines de chanvre, des graines de chia, des baies de goji ou encore de l’herbe d’orge, que les Néerlandais consomment sous leur forme naturelle sur leurs sandwichs ou mixés dans leurs smoothies, ou encore de la spiruline, du baobab ou du cacao – qu’ils consomment en poudre ajoutés dans les préparations ou les boissons.

En France, bien que certains de ces super-aliments (comme les graines de chia) montent en popularité, leur consommation sous forme non-naturelle (ex : en poudre) reste encore un frein.

#12 Ils sont davantage ouverts à la supplémentation

Et on en vient sur le sujet de la supplémentation qui n’est pas un sujet tabou pour les Néerlandais – contrairement aux Français.

En France, nous avons la chance d’avoir un système de sécurité sociale qui prend suffisamment en charge les médicaments qui nous sont prescrits – mais peut-être de ce fait n’avons-nous pas tendance à abuser des médicaments ? En France, la médecine alternative jouit d’une mauvaise image et d’une certaine méfiance de la population – souvent associée à ceux des charlatants.

Aux Pays-Bas, au contraire, il est commun de trouver dans les magasins bios et supermarchés des rayons de suppléments alimentaires de tout genre : vitamines ou encore les fameux « superfoods » en comprimés ou en poudre dont nous parlions dans le point précédent.

#13 Ils font davantage de sport

La Hollande est connue pour ses pistes cyclables à gogo. La preuve : 27% des déplacements en Hollande se font en vélo – contre seulement 3% en France (4)! Et oui, la routine que connaissent la majorité des Français (le fameux « metro-boulot-dodo ») ne profite pas à notre santé : en optant pour la voiture ou le métro, nous nous contraignons à un mode de vie sédentaire qui nous rend peu actif et donc plus vulnérables aux maladies.

#14 Ils sont moins exposés à la pollution ?

En principe, les Néerlandais devraient être moins exposés à la population puisque certaines grandes villes hollandaises, comme c’est le cas d’Amsterdam, limitent l’accès aux voitures – ce qui rendrait l’air moins pollué et donc meilleur pour la santé.

Néanmoins, en pratique, la forte densité démographique des Pays-Bas (nombre d’habitants très élevé par rapport à la surface du pays) fait que le pays souffre de problèmes de pollution de l’air. Espérons qu’à long terme la stratégie des gouvernments locaux axée sur l’expansion des pistes cyclables puisse bénéficier aux habitants.

#15 Ils sont moins exposés au stress ;-)

Enfin, dernier point, est pas des moins importants ! Les néerlandais semblent moins exposés au stress… et ce, pas uniquement grâce à leur ouverture d’esprit face au cannabis ! :-)

Je tiens à rappeler en conclusion que ces 15 constats sont tirés de mes propres observations réalisés lors de mon voyage aux Pays-Bas et restent aucunement une vérité générale. Il est fort possible que ces habitudes alimentaires soient différentes selon les régions des Pays-Bas, alors n’hésitez pas à partager avec nous vos visions des choses à vous ! 

(1) « Espérance de vie, taux de mortalité et taux de mortalité infantile dans le monde », INSEE.fr 
(2) a. « Ratios des taux de décès par cancer « hommes/femmes » dans les pays de l’UE1 ; tous âges ; 1999 », Mortalité par cancer dans l’Union Européenne et situation de la France, page 8, INSERM.fr
b. « Worldwide cancer rates« , The Guardian
c. Global Cancer Map
(
3) FAO 

(4) « Pourquoi tant de pistes cyclables aux Pays-Bas ? » Velib-Paris.fr.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer