Dangers des produits lights : pourquoi éviter les produits allégés ?

Ecrit par   |  1 Commentaire

Produits « lights », « allégés », « à faible teneur calorique », à « 0% matières grasses » : les produits lights font de plus en plus d’adeptes. Réputés dans le cadre de régime minceur, les produits allégés seraient finalement peu bénéfiques dans le cadre d’une perte de poids. Pire encore : ils s’avéreraient nocifs pour la santé sur quelques points. Mais les produits lights sont-ils vraiment meilleurs pour notre santé? Font-ils vraiment maigrir ? La réponse dans cet article !

Les dangers du LIGHT : des produits lights… pas très light !

Qu’est-ce qu’un produit light ?

Selon la définition du Parlement Européen, un produit « light», ou « allégé » est un produit contenant au minimum 30% de calories (kcal) en moins que le même produit dans sa version non allégée.

Autrement dit, ses produits  ne doivent être annoncées comme « light » uniquement si la réduction des teneurs caloriques (en sucres ou en graisses) est d’au minimum 30%.

Il existe deux sortes de produits lights :

  • ceux allégés en graisses ;
  • et ceux allégés en sucres.

Dangers produits lights santé

Comment fabrique-t-on des produits lights ?

Pour réduire les apports caloriques d’un aliment, les producteurs ont recours à deux possibilités :

  • diminuer/enlever le sucre ;
  • ou bien diminuer les matières grasses.

Il est également possible de faire les deux mais il faut être conscient que la diminution de l’un de ses deux paramètres pousse les producteurs à faire d’autres modifications – parfois peu naturelles.

#1. Les produits allégés en sucres

Pour diminuer le sucre, les fabricants ont recours à des édulcorants (exemple : l’aspartame qui est le plus connu et le plus utilisé). Ces édulcorants ont l’avantage d’apporter un goût sucré mais peu, voir pas du tout, de calories. Mais ils ont l’inconvénient d’avoir des effets encore contestés sur la santé.

#2. Les produits allégés en matières grasses

En ce qui concerne la diminution des matières grasses, c’est plus compliqué car les matières grasses donnent également du goût et de la consistance aux produits, c’est pourquoi en les supprimant, les producteurs sont contraints de rajouter du sucre et avoir recours à des procédés non naturels pour donner du goût et une meilleure consistance aux aliments.

Les produits lights sont-ils meilleurs pour la santé ?

#1 Des produits loin d’être naturels..

Les modifications apportées par les industriels pour compenser la diminution de sucres et/ou de graisses n’est pas toujours une option plus saine que le produit d’origine.

Nous nous retrouvons finalement avec des produits transformés, plus chimiques, moins savoureux, et pouvant présenter des risques pour notre santé. Ne serait-il pas mieux de consommer un produit d’origine, en quantités raisonnables et présentant des nutriments essentiels à notre organisme ?

#2 De moindres apports en vitamines et nutriments

Bien que les produits lights soient, en effet, moins caloriques, ils ont aussi, en général, moins de nutriments – en particulier en ce qui concerne les vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K).

La principale raison est que ses vitamines sont présentes dans les produits contenant des matières grasses : en diminuant les graisses, on contribue également à la diminution des apports en vitamines liposolubles. C’est le cas, par exemple, pour les yaourts lights ou encore le lait écrémé.

#3 Un manque d’efficacité en termes de perte de poids

Recommandés pour les personnes suivant un régime, les produits lights contiennent un grand nombre d’édulcorants plébiscités comme étant meilleurs pour la ligne grâce à leur moindre teneur en calories. Bien qu’ils contribuent effectivement à réduire les apports en calories, il a été prouvé par l’American Cancer Society que les édulcorants provoqueraient l’effet inverse : ils augmenteraient l’appétit – nous poussant à manger plus.

Deuxième argument : les produits light nous inciteraient à déculpabiliser et à se « lâcher » beaucoup plus. Ainsi, on finit par consommer de plus grandes quantités en pensant que ses produits sont innocents, ce qui a pour conséquence l’effet inverse : nous faire prendre du poids !

D’ailleurs, l’étude de l’American Cancer Society réalisée sur 80 000 femmes durant six ans montre que les femmes qui ont pris le plus de poids pendant la période étudiée furent celles qui consommaient le plus d’édulcorants… Méfiance, donc.

#4 Des effets à long terme contestés

Les produits allégés en sucres contiennent des édulcorants aux effets contestés. En effet, à ce jour, les scientifiques ont peu de visibilité sur leurs conséquences à long terme. La polémique la plus connue est celle concernant l’aspartame, dont les études ont pu mettre en avant des effets délétères sur notre santé allant de simples effets indésirables à un risque accru de développement des tumeurs (Lire l’article  « Pourquoi nous ne devrions pas manger d’aspartame »).

Par ailleurs, l’usage des édulcorants a été strictement déconseillé aux femmes enceintes, à cause de l’augmentation du risque de prématurité que ses produits pourraient engendrer – ce qui est bien une raison de se méfier de ses produits.

#4 Des effets cancérigènes?

Selon des recherches menées sur le sujet, certains édulcorants à l’image de l’aspartame, favoriseraient le développement de cellules cancérigènes. Cet effet cancérigène a pu être constaté chez les animaux, dans le cas d’une consommation de très fortes doses. Alors qu’aucune étude sérieuse n’a pu être menée à long terme chez l’homme, la prudence est de mise.

Autres problématiques…

#5 Des promesses parfois mensongères

L’analyse des emballages de produits lights montre effectivement que les produits  « lights » ne sont pas toujours aussi diététique qu’on le croit : dans certains cas, les produits lights sont mêmes plus caloriques et gras que les produits « classiques » !

Il convient de savoir que les produits apposés sous l’étiquette « light » ne sont soumis à aucun certificat ni à aucun contrôle : il n’existe en effet aucune unité juridique pouvant contrôler la réglementation de ces produits. En pratique, les entreprises peuvent donc utiliser l’étiquette « allégé/light » au détriment des consommateurs naïfs.

Des produits lights pas très lights!

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

Le corps humain a besoin de tout type de nutriments dans des quantités suffisantes pour fonctionner correctement :

  • il a besoin de matières grasses (lipides) pour fournir de l’énergie à notre organisme, permettre à noter cerveau de fonctionner correctement, transporter des vitamines liposolubles ou encore former les membranes de nos cellules (ces dernières sont fabriquées à partir de graisses).
  • il a également besoin de sucres (glucides), qui apportent de l’énergie facilement disponible pour notre organisme.

Le but de notre alimentation n’est donc pas de supprimer totalement le sucres et le gras, mais simplement de les modérer, car c’est uniquement en cas d’excès qu’ils peuvent entraîner une prise de poids.

Rappelons également que l’on peut perdre du poids sans pour autant consommer des produits lights : tout est une question d’équilibre – comme toujours.

Conclusion

L’alimentation « light » n’est pas une alimentation diététique et ne peux pas être la base d’une alimentation saine. Privilégiez les produits « classiques » qui contiennent d’avantages de nutriments, sont plus « naturels » et ne vous exposent pas à des risques à long terme.

Autre conseil : Ayez les yeux ouverts au supermarché car les produits lights sont aussi souvent plus cher.

Apprenez enfin à lire les étiquettes. Il vous suffit de tourner le paquet et de consulter le tableau qui détaille la composition des ingrédients. N’hésitez pas à comparer le produit allégé avec un produit référent. Vous vous rendrez compte que, souvent, les produits « lights » ne sont souvent qu’une question de marketing

Pour en savoir plus sur le sujet, découvrez le livre
« Lait, mensonges et propagande – Nouvelle édition » de Thierry Souccar. L’auteur y démystifie tous les mensonges alimentaires des produits laitiers au cholestérol, en passant par les produits allégés.

Commentaires

commentaires

Diététicienne-Nutritionniste & Blogueuse complètement FOOD-dingue. Experte de la bonne bouffe, j'ai créé le blog DocteurBonneBouffe.com en 2013. Mon objectif : manger sainement en se faisant plaisir !

1 Comment

  1. Pierre Dietrich

    11/08/2014 at 7 h 27 min

    Le gras c’est la vie !

Laissez un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *