0
La santé par l'alimentation

Insolite: Il vendait du vin de basse qualité comme Grands Crus3 minutes de lecture

08/08/2014
Rudy Kurniawan et l'histoire de la contrefacon de vins la plus spectaculaire au monde
Considéré comme l’un des plus grands experts en vin, Rudy Kurniawan s’avère en fin de compte un des plus grands escros de contrefaçon de vin. Le jeune Indonésien a, en effet, été reconnu coupable de fraude de Grands Crus. Retour sur cette affaire plus qu’insolite!

Le plus gros cas de contrefaçon de Grands Crus au monde

L’incroyable histoire de Kim Kurniawan

Rudy Kurniawan, dont le véritable nom est Zheng Wang Huang, est un Indonésien âgé de 37 ans. Arrivé aux Etats-Unis à 24 ans (en Californie, où sont d’ailleurs produits 90% des vins américains), il fait la connaissance de Paul Wasserman, un amateur de grands crus « qui l’introduit auprès des producteurs locaux », rapporte Le Monde. Paul Wasserman lui fait alors découvrir le monde du vin – chose qu’il ne connaissait absolument pas jusqu’alors.

Grâce à un excellent palais, une mémoire prodigieuse et un atelier de contrefaçon de haute volée, Rudy Kurniawan s’est très vite construit une réputation mondiale – qui lui a vallu sa place parmi les plus grands experts de vin au monde.

Surnommé «Dr Conti» en raison de sa passion pour le Romanée-Conti, le jeune homme avait réussi a amassé plusieurs dizaines de millions de dollars en vendant des « grands crus authentiques » qui étaient en fait…. de simples mélanges de vin de moindre qualité.

Kim Kurniawan

 De simples mélanges de vin de moindre qualité

Lorsque la fraude a finalement été découverte, la surprise fut d’autant surprenante que Rudy Kurniawan ne possédait aucune connaissance oenologique à la base. Et malgré cela, il parvint pendant des années à tromper les plus grands spécialistes du vin au monde!

Dans sa « cave magique », il mélangeait des vins de moindre qualité et les revendait ensuite comme des grands crus, à prix d’or. A partir d’une étiquette authentique, il changeait l’année, parfois d’un seul chiffre, ajoutait un tampon, un numéro de série… et imprimait le tout en haute résolution pour les recoller sur ses fausses bouteilles. Il avait réussi à contrefaire des grands Bourgogne de la Romanée-Conti, du Domaine Ponsot, du domaine Roumier, et certains grands vins de Bordeaux comme les Château Petrus, vendus à des prix pouvant atteindre 50 000€ la bouteille!

bienfaits du vin santé

Une petite erreur qui lui fut fatale

Rudy Kurniawan avait commencé à éveiller des soupçons en avril 2008, quand il avait proposé aux enchères à New York un lot de 97 bouteilles de Bourgogne du Domaine Ponsot, estimé entre 440.000 et 602.000 dollars. Seul problème: les bouteilles étaient datées de 1929, alors que le domaine n’avait commencé les mises en bouteilles qu’en 1934…. !

Condamné à 10 ans de prison et à plus de 28 millions de dollars d’amende, son avocat a défendu ses actes en assurant qu’il ne le faisait pas pour tromper les gens. Selon lui, il voulait simplement « améliorer » certains des vins qu’il achetait… Mauvaise volonté ou pas, Rudy Kurniawan et ses Grands Crus sont le plus gros cas de contrefaçon de vin au monde. 

Source: Le Point

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer