Le sucre raffiné : le poison de l’homme moderne?

Ecrit par   |  1 Commentaire

Alors qu’il a fallu des années avant que le sucre ne soit mis en cause officiellement dans le développement de l’obésité, on commence à peine à reconnaître scientifiquement qu’il peut également être un accélérateur, voire un déclencheur de nombreuses maladies. Mais quels sont les dangers du sucre ? DocteurBonneBouffe vous explique tout:

Le sucre : un ami qui vous veut du mal

Définition : les notions de sucre

Le mot « sucre » recouvre deux sens :

  • un sens général qui désigne la grande famille des glucides, regroupant :
    • les sucres rapides, c’est-à-dire directement assimilables par notre organisme (comme le saccharose, le fructose, le glucose…),
    • les sucres lents, qui provoquent une métabolisation lente avec une élévation glycémique faible et stable (comme l’amidon, principal composant des féculents);
  • un sens plus restreint, utilisé au quotidien, pour désigner le saccharose ou sucre blanc ou sucre raffiné.

Les sucres (glucides) ne sont pas dangereux. Au contraire, ils jouent un rôle vital dans notre métabolisme puisqu’ils sont, en quelques sortes, le « carburant » de notre organisme. Le grand ennemi de la santé, dont on va vous parler dans cet article, est le sucre blanc ou raffiné dont l’utilisation fleurit dans l’industrie agroalimentaire. 

Une substance omniprésente

Alors qu’en 1900, la consommation moyenne de sucre s’élevait à environ 2,27 kilos par personne par an, aujourd’hui un Français moyen en consommerait en moyenne 35 kg par an, dont 25 kg sous forme raffinée (saccharose) (1). Un constat stupéfiant dont les conséquences affluent dans le monde : montée de l’obésité, augmentation de maladies type diabète, etc.

Mais le constat le plus effrayant est le fait que nous ne nous rendons même pas compte de l’importance que présente le sucre dans notre alimentation,! En effet, seulement un quart de la consommation de sucre est consommé directement sous sa forme « pure » (sucre cristallisé, en morceaux, en poudre, etc). La majeure partie, elle, est donc consommée d’une manière indirecte, sans même que le consommateur ne s’en rende compte !

Et oui, car le sucre est omniprésent : il est devenu partie intégrante du processus de fabrication de nombreux produits. On le trouve aussi bien dans les produits de consommation quotidienne (gâteaux, biscuits, glaces, bonbons, confitures, boissons, alcools, vins…) que dans les aliments auxquels on s’y attendrait pas du tout (pharmacie et industrie chimique : plastifiants, revêtements protecteurs, explosifs, vernis, détergents, cosmétiques…).

Excès de sucre

Pourquoi utilise-t-on le sucre dans l’industrie alimentaire ?

Au sein de l’industrie alimentaire, le sucre est utilisé pour deux principales raisons : sa saveur et ses capacités de conservation.

#1 Une source de saveurs

Le sucre raffiné a un atout principal : il donne une saveur agréable aux aliments. Il permet également de contrebalancer une saveur acide ou amère ou encore entretenir le goût des aliments sucrés.

Les industriels l’utilisent également pour masquer le goût de matières premières de qualité moyenne…

#2 Un moyen de conservation

Le sucre est également utilisé dans l’industrie agroalimentaire pour la conservation des aliments, car le sucre ralentit la croissance de la plupart des micro-organismes.

Il permet également de donner de la consistance aux produits.

#3 Une stratégie pour créer de la dépendance chez le consommateur ?

Mais le sucre présente également un avantage indéniable pour l’industrie alimentaire : celui de créer de la dépendance… Nous le verrons dans la partie suivante, le sucre peut agir comme une drogue sur notre organisme (3). Il pourrait créer des addictions et il semble que les industriels le savent bien : en mettant du sucre, c’est avant tout pour nous conditionner à ne plus pouvoir nous passer de cette saveur douce, et donc favoriser l’importance et la fréquence de la consommation (et en conséquent le chiffre d’affaires des industriels!).

Les 7 dangers du sucre

#1 Favorise la prise de poids

L’excès de sucre favorise la production d’insuline qui entraîne le stockage du glucose dans les cellules. Quand il n’est pas éliminé par un effort physique, il se transforme en matière grasse – ce qui se traduit par des kilos en trop sur la balance.

#2 détériore nos réserves de vitamines et minéraux

Le sucre raffiné fait partie des substances riches en calories, mais dénuées de vitamines, minéraux, oligo-éléments et fibres – il est, en effet, composé de pur saccharose ce qui en fait selon moi le seul aliment sur terre qui serait dépourvu de bienfaits pour l’Homme !

De plus, le sucre a un effet déminéralisant de notre organisme car il puise dans nos réserves de minéraux : il est d’ailleurs appelé par les nutritionnistes « le voleur de calcium » car sa digestion demande un grand apport en calcium (mais aussi de vitamines B) qu’il puise bien évidemment dans nos réserves : que ce soit dans nos os, nos dents, nos cheveux… La surconsommation de sucre peut donc avoir pour conséquences un grave état de dénutrition, dont l’unique remède serait d’en bannir la cause.

#3 Acidifie notre organisme

Le sucre raffiné est acidifiant. Sa consommation quotidienne produit un excès d’acidité dans notre organisme. C’est un grand producteur d’acidose, provoquant les symptômes suivants : maux d’estomac, inflammations, irritations, acidité gastrique, infections bactériennes et bien d’autres.

#4 Créé une dépendance

L’excès de sucre raffiné entraînerait-ils une dépendance ? certains chercheurs n’hésitent pas à la comparer à une réelle drogue: « la drogue des temps modernes » car le sucre présent dans un aliment stimulerait les zones de plaisir dans le cerveau à la manière des drogues, ce qui inciterait à en manger davantage (2).

Le sucre jouerait également sur notre humeur car, lorsqu’il serait consommé, il entraînerait une production d’endorphines, ces molécules produites par notre cerveau connues comme « les molécules du bonheur ». Voilà pourquoi on aime tant le chocolat, les glaces, les pâtisseries et les autres produits sucrés, et pourquoi on en a tellement envie dans les moments de dépression, de mal-être…

#5 Favorise le diabète

Alors que le diabète était un maux inconnu il y a quelques siècles, la montée du diabète a étonnement été constatée en même temps que le développement de la consommation de sucre : ainsi, en France, on constate que le nombre de personnes diabétiques a plus que doublé entre 1970 et 1980 en même temps que les chiffres de la consommation de sucre.

Ce constat peut être expliqué par le fait que la consommation de sucre pur entraîne une augmentation importante du glucose sanguin qui entraîne la production immédiate par le pancréas d’insuline. A long terme, l’excès de glucose dans le sang entraîne ce qu’on appelle une résistance à l’insuline : les cellules ne sont alors plus en mesure de résister aux sollicitations de l’insuline.

#6 Favorise les maladies cardiovasculaires

La consommation de sucre favoriserait l’apparition de problèmes cardiovasculaires. En effet, la prise de poids entraînée par une consommation abusive de sucre nous exposerait davantage aux maladies cardiovasculaires.

#7 Principal facteur de cancer ?

Enfin, pour terminer « en beauté », de nombreuses études épidémiologiques ont eu lieu sur l’éventuel lien entre sucre et cancer. Si le sucre ne peut être considéré comme un aliment carcinogène en soit, les études ont démontré qu’il contribuerait néanmoins au déclenchement de plusieurs sortes de cancers, en particulier digestifs.

Après ces arguments foudroyants, faut-il toujours vous convaincre de réduire au maximum votre consommation de sucre?

Les conseils de DocteurBonneBouffe

Les industriels utilisent différents termes pour tromper le consommateur et ainsi masquer l’utilisation abusive de sucre: glucose, sirop de glucose, fructose, dextrose, miel, dextrines, maltose, amidon, sirop de candi, sirop de blé, sirop de céréales...

Évitez au maximum la consommation d’aliments contenant ses noms sur l’emballage. Si vous n’y arrivez pas, remplacez le sucre raffiné par des alternatives plus saines. Par exemple: le sucre complet ou encore le miel. 

Soyez curieux et lisez les étiquettes des produit alimentaires que vous consommez, cela vous permettra d’être informé et conscient de tout le sucre qui nous entoure, et de trouver la motivation pour la bannir de votre alimentation !

 

Lisez également nos derniers articles :
– 7 aliments improbables qui contiennent du sucre
L’aspartame: ses atouts et ses dangers

Sources :
(1.) Consommation de sucre en France, chiffres 2010
(2) « Peut-on parler d’addiction au sucre ? » Serge Ahmed, Pour la Science – n° 423 – Janvier 2013
(
3)
« Le potentiel addictif du sucre plus élevé que celui de la cocaïne », Lenoir M et al., PLoSOne 2007 ; 8 : e698

 

Commentaires

commentaires

Diététicienne-Nutritionniste & Blogueuse complètement FOOD-dingue. Passionnée par l'alimentation, j'ai créé le blog DocteurBonneBouffe.com en 2013 dans l'espoir de vous prouver une chose : que manger sainement en se faisant plaisir est possible !

1 Comment

  1. julie la bretonne

    06/08/2014 at 9 09 01 08018

    Oui, c’est reconnu, le sucre n’est pas bon pour la santé, il peut nous rendre dépendant. Rien ne vaut les produits naturels.

Laissez un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *