0
Actualités

Anorexie, boulimie: Une bactérie intestinale mise en cause?

troubles du comportement alimentaire causes
Temps de lecture : 2 min.

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) tels que l’anorexie mentale, la boulimie, l’hyperphagie touchent environ 5% à 10% de la population générale. Mais alors que les causes de l’apparition des TCA étaient jusqu’à présent inconnus, des chercheurs de l’Université de Rouen) ont publiés une étude révélant l’implication d’une protéine produite par certaines bactéries intestinales dans l’apparition de ces troubles. DocteurBonneBouffe vous livre les détails de cette incroyable découverte.

Une protéine intestinale à l’origine des troubles du comportement alimentaire?

Anorexie, boulimie: une nouvelle découverte scientifique

Des chercheurs de l’Unité Inserm 1073 “Nutrition, inflammation et dysfonction de l’axe intestin-cerveau” de l’Université de Rouen ont fait une incroyable découverte. En effet, selon eux, les troubles du comportements alimentaires, tels que l’anorexie ou la boulimie, seraient en fait causés par une bactérie présente dans les intestins. Celle-ci serait une sosie parfaite d’une autre hormone appelée la mélanotropine (ClpB), qui joue un rôle primordial dans la sensation de satiété.

Selon l’étude publiée dans le journal Translational Psychiatry, notre cerveau enregistrerait des informations contradictoires à cause de la présence de cette bactérie. Celle-ci tromperait notre système immunitaire, en renforçant le sentiment de satiété dans le cas de l’anorexie ou de faim dans le cas de la boulimie.

Un espoir pour les personnes atteintes de troubles du comportement?

Jusqu’ici résumés à des troubles psychiques, l’anorexie mentale, la boulimie ou encore l’hyperphagie pourraient être mieux compris et donc mieux soignés à l’avenir. Un espoir donc pour les personnes atteintes.

Lisez également notre dernier article “Les troubles alimentaires atypiques”
Source: “Bacterial ClpB heat-shock protein, an antigen-mimetic of the anorexigenic peptide α-MSH, at the origin of eating disorders”,Translational Psychiatry, October 2014.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer