Comment bien se peser avec un impédancemètre ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

L’impédancemètre est un pèse-personne très particulier qui nécessite de suivre quelques règles de base afin de permettre d’obtenir des résultats fiables. Quelles sont ses règles à suivre ? DocteurBonneBouffe.com vous explique comment bien se peser avec un impédancemètre.

7 règles à connaître pour bien se peser avec un impédancemètre

#1 Monter sur la balance pieds nus

Première règle de base pour bien se peser avec un impédancemètre : monter sur la balance les pieds nus. En effet, afin que le courant puisse passer dans le corps et ainsi analyser la composition corporelle, il est indispensable d’enlever chaussures, chaussettes ou encore collants : les pieds doivent être complètement nus sinon la balance ne fonctionnera pas correctement.

#2 Avoir les pieds bien au centre de la balance

Pour que votre impédancemètre puisse prendre les mesures correctement, vos pieds doivent être correctement placés sur la balance.Il faut savoir que la plupart des pèse-personnes à impédancemètrie comporte quatre capteurs, et plus exactement deux capteurs par pied (1 pour la voûte plantaire et un au niveau du talon). C’est par ces capteurs qu’un courant électrique de très faible intensité va être émis dans le but de calculer votre composition corporelle en passant dans votre corps.

Vous l’aurez donc compris : il est nécessaire d’avoir les pieds bien positionnés sur ces capteurs pour permettre à la balance de fonctionner correctement. Alors que les doigts de pieds peuvent dépasser de la balance, il est impératif que les talons ne dépassent pas. En cas de doute, référez-vous au manuel d’utilisation de votre impédancemètre qui vous indiquera la position exacte des capteurs.

#3 Avoir les cuisses qui ne se touchent pas

Autre règle pour bien se peser avec une balance à impédancemètrie : bien écarter les jambes de manière à ce que les cuisses ne se touchent pas. En effet, si les cuisses se touchent, le courant aura tendance à revenir vers le bas du corps, au lieu de continuer sa trajectoire vers le haut du corps. Les résultats risquent alors d’être faussés car ils ne prendront pas compte des mesures du haut du corps.

#4 Avoir vidé sa vessie

Pour ne pas fausser les résultats de la balance, il est impératif d’avoir vidé sa vessie avant d’effectuer la pesée. Une vessie pleine pourrait, en effet, ajouter jusqu’à 1 kg de plus sur la balance mais surtout elle aura tendance à fausser le calcul de la masse hydrique de l’organisme.

#5 Éviter de boire trop avant la pesée

Autre règle évidente : éviter de boire une grande quantité d’eau ou d’autres liquides juste avant la pesée.

Remarque : contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’eau ingurgitée juste avant la pesée apparaîtra au niveau de la masse grasse et non au niveau de la masse hydrique (car le liquide sera alors stocké dans l’estomac avant son assimilation).

6. Avoir les bras légèrement écartés

Il est également conseillé de se peser avec les bras légèrement écartés – de manière à ce que ces derniers ne se touchent pas. Tout comme pour les cuisses, cela permet de ne pas entraver la circulation du léger courant émis par la balance, et donc d’obtenir des résultats plus fiables.

7. Se peser le soir

Contrairement aux balances classiques dont la pesée doit être effectuée le matin (à jeun),  les balances à impédancemétrie nécessitent une pesée le soir. Il est ainsi conseillé de se peser avec un impédancemètre en fin de journée, de préférence le soir avant d’avoir dîné et avant d’avoir uriné. Le corps a ainsi eu toute la journée pour s’hydrater, ce qui ne risque pas d’entraver les résultats de composition corporelle.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

En plus des conseils spécifiques aux balances à impédancemètrie, il est important de toujours utiliser l’impédancemètre dans les mêmes conditions et de suivre quelques règles de base pour bien se peser. Pour cela, je vous invite à lire l’article « Comment bien se peser ? ».

Commentaires

commentaires

Diététicienne-Nutritionniste & Blogueuse complètement FOOD-dingue. Passionnée par l'alimentation, j'ai créé le blog DocteurBonneBouffe.com en 2013 dans l'espoir de vous prouver une chose : que manger sainement en se faisant plaisir est possible !