Farine de coco vs. farine de blé : laquelle est meilleure pour la santé ?

La farine de noix de coco gagne en popularité auprès des adeptes de la cuisine healthy. Mais en quoi la farine de coco est-elle meilleure pour la santé que la farine de blé ? Découvrons ensemble la composition de la farine de coco ainsi que ses principales différences par rapport à la farine de blé.

Battle nutritionnelle : Farine de coco vs. Farine de blé T55 !

Composition nutritionnelle de la farine de coco

La farine de coco est une farine très différente de la majorité des farines présentes en supermarché. Et pour cause, elle est fabriquée à partir de chair de noix de coco, un fruit à la composition particulière car faible en glucides mais riche en matières grasses et en divers nutriments.

Contrairement à la farine de blé et aux autres farines, la farine de noix de coco n’est donc pas fabriquée à partir d’une céréale, ce qui lui donne une composition unique : elle est ainsi plus riche en protéines et en fibres, et moins riche en glucides.

farine de coco composition

Farine de coco ou farine de blé : les avantages de la farine de coco

La farine de coco a plusieurs avantages par rapport à la farine de blé :

  1. Elle ne contient pas de gluten. De ce fait, elle convient même aux personnes atteintes de maladie cœliaque ou souffrant de sensibilité au gluten.
  2. Elle est deux fois plus riche en protéines. Avec une teneur moyenne de 19 g de protéines/100 grammes, la farine de coco est donc plus nutritive mais aussi plus rassasiante.
  3. Elle contient 3 fois moins de glucides. Elle affiche une teneur en glucides d’à peine 18 g/100 g environ, contre 74 g/100 g pour la farine T55. Cela la rend intéressante pour les personnes souhaitant maîtriser ou réduire leur consommation de glucides (régimes réduits en glucides, régime cétogène, etc).
  4. Elle a un index glycémique très bas (35) en comparaison avec la farine de blé T55 (dont l’index glycémique monte à 85). Elle est donc intéressante pour les personnes diabétiques mais aussi toutes personnes désireuses de surveiller son poids. Rappelons que limiter les aliments à index glycémique élevé permet d’éviter les pics de glycémie et donc la prise de poids.
  5. Enfin, elle apporte 30 fois plus de fibres que la farine de blé (37 g/100 grammes contre seulement 3 g/100 g pour la farine de blé type 55).

Afin de mieux percevoir les principales différences entre la farine de coco et la farine de blé, voici une infographie comparant la composition de ces deux aliments :

Les inconvénients de la farine de coco par rapport à la farine de blé

#1 Sa richesse en matières grasses

Côté inconvénients, la farine de coco est beaucoup plus riche en matières grasses que la farine de blé. Elle en apporte environ 18 g/100 g, contre à peine 1 g/100 g pour la farine de blé. Sa majorité est composée de graisses saturées.

Remarque : Il est important de préciser que les graisses saturées contenues dans la farine de coco sont des graisses TCM (= triglycérides à chaîne moyenne). Ces dernières sont des graisses saturées particulières car leur métabolisme est très différent (et donc leurs effets sur l’organisme le sont potentiellement aussi). Une des particularités des triglycérides à chaîne moyenne est notamment le fait qu’ils soient facilement digestibles : de ce fait, ils constituent une source d’énergie plus rapidement disponible que les autres matières grasses. Ils ont également des propriétés antivirales et antifongiques.

#2 Son apport en calories

Malgré sa teneur faible en glucides, la farine de coco reste un aliment énergétique. On constate que la farine de coco est légèrement plus calorique que la farine de blé classique (385 kcal/100 g contre 346 kcal/100 g), ce qui est lié à sa teneur plus élevée en lipides.

#3 Ses particularités culinaires

Dernier inconvénient de la farine de coco : elle possède des particularités culinaires liées au fait qu’elle soit une farine sans gluten. Elle est notamment moins élastique et davantage friable que la farine de blé, ce qui la rend plus difficilement adaptable dans certaines recettes.

Par ailleurs, ses notes exotiques et légèrement sucrées en font une farine majoritairement adaptée pour les préparations sucrées. Enfin, sa texture fluide et sa capacité à absorber les liquides nécessite quelques adaptations (exemple : ajout d’eau supplémentaire) pour ne pas assécher la préparation.

Verdict ?

La farine de coco est intéressante sur le plan nutritionnel, c’est pourquoi elle mériterait d’être insérée plus souvent dans nos assiettes.

En effet, elle constitue une bonne alternative à la farine de blé, notamment pour les personnes suivant un régime sans gluten, les diabétiques ou encore les personnes faisant attention à leur poids (à condition de la consommer en quantités raisonnables bien sûr). Elle est aussi intéressante pour toute personne désireuse de diversifier son alimentation, réduire sa consommation de gluten ou profiter simplement des saveurs exotiques de cette farine :-).

Pour l’utiliser correctement, il est néanmoins indispensable de connaître ses particularités pour apprendre à bien l’utiliser au quotidien.

Pour aller plus loin :

Réagissez à l'article en commentaires !

0 VOTE (Sois le premier à voter !)