Mon enfant n’aime pas un aliment, que faire ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

« J’aime pas ça ! », « C’est pas bon, j’en veux pas !!! ». Ces courtes phrases que vous entendez sortir de la bouche innocente de votre enfant et face auxquelles vous ne savez pas comment réagir : rester calme ou s’inquiéter ? Premier conseil : ne pas se décourager ! Votre enfant n’est pas le seul à repousser son assiette et cette période de refus porte un nom : on parle de  « néophobie alimentaire ». Mais que faire si votre enfant ne veut pas manger certains aliments ? Comment réagir face à ce genre de situations ? Daphnée Roux, Diététicienne & Experte Docteurbonnebouffe.com en nutrition pédiatrique, vous explique tout ça !

Parents : comment réagir en cas de néophobie alimentaire ?

« Néophobie alimentaire », de quoi s’agit-il ?

La néophobie alimentaire se définit comme la peur de goûter de nouveaux aliments (1). Elle frappe surtout les enfants de 2 à 10 ans.

Qu’entend-on par « nouveaux aliments » ?

Un nouvel aliment n’est pas forcément un aliment auquel votre enfant n’a jamais goûté. On parle de « nouveau » à partir du moment où votre enfant ne le reconnaît pas.

Sans surprise, les légumes sont les principaux concernés. En effet, ces derniers restent les aliments les moins appréciés par les enfants. Par exemple, la courgette que vous lui donnez depuis ses premiers mois sous forme de purée lui semblera inconnue si vous la lui présentez sous sa forme entière. Certes, pour vous, le goût est quasiment identique mais votre enfant ne l’entend pas de cette façon.

Quel comportement adopter en cas de néophobie alimentaire ?

#1 Comprendre la réaction de votre enfant

Règle n°1 : En tant que parents, il est d’abord impératif de comprendre que ce phénomène n’est pas un caprice mais un réel sentiment de peur de votre enfant face à de nouveaux aliments. Ce refus va se traduire par un comportement différent face à son assiette : tri des aliments, grimaces, rejet de l’aliment sans même l’avoir goûté, refus d’ouvrir la bouche

Heureusement, ce stade déconcertant et imprévisible n’est que transitoire. Votre enfant est en plein développement de son goût et souhaite montrer son envie d’autonomie et d’affirmation de soi face à ses parents.

#2 Etre patient

Règle n°2 lorsque votre enfant refuse de manger un aliment : ne pas paniquer ! Si vous réprimandez votre enfant, il n’y aura aucune évolution. Rassurez-le et surtout n’en exigez pas trop d’un coup : vouloir faire vite n’arrangera en rien la situation.

#3. Réessayer plus tard

Règle n°3 : n’abandonnez pas ! Réessayez un autre jour tout en veillant à lui préparer ces aliments qui l’intriguent sous diverses formes et en faisant preuve d’originalité. Allez on vous aide un peu ! ;)    

4 conseils pour aider votre enfant dans cette période difficile

#1 Aller faire les courses et cuisiner avec votre enfant 

Afin qu’il s’approprie les aliments qui l’effraient tant, il est important qu’il puisse les toucher et les sentir afin de les accepter progressivement. Plus il sera au contact des aliments avant leur arrivée dans l’assiette, plus la phase de néophobie alimentaire se résoudra rapidement.

#2 L’imitation

Proposer à votre enfant de manger un petit bout, et faites-en de même. À chaque fois que vous lui présenterez l’aliment, vous pourrez augmenter les morceaux jusqu’à ce que l’aliment soit accepté. Vous pouvez également faire ceci avec ses frères et sœurs ou ses camarades qui lui montreront l’exemple et face à qui il ne manifestera pas son angoisse.  

#3 Intégrer dans vos préparations les aliments appréhendés

Certes vous allez devoir faire preuve d’imagination culinaire, mais on a pensé qu’on pouvait vous aider un peu avec nos 8 recettes amusantes pour faire manger des légumes aux enfants. La présentation ludique des plats peut être d’une grande aide pendant cette période.

#4 Trouver les bons mots

Tout d’abord essayez de comprendre la cause de ce rejet. Votre enfant a peut être des choses à dire et les exprime à travers cette attitude. Ensuite donnez lui confiance en l’encourageant et en le félicitant à chaque étape franchie. Votre enfant se sentira soutenu et voudra vous faire plaisir en retour.

Le petit mot de Docteurbonnebouffe.com

Nous sommes souvent très anxieux concernant l’alimentation de nos enfants. En principe, la période de néophobie alimentaire dure quelques semaines à quelques mois selon la prise en charge.

Si après avoir présenté les aliments plusieurs fois, votre enfant les rejette toujours, et qu’en parallèle sa croissance ralentit, il est important de consulter votre pédiatre, un(e) psychologue et/ou un(e) diététicienn(e) pour une prise en charge adaptée.

Lire également nos autres articles sur le sujet : 
– 12 conseils pour apprendre aux enfants à manger des légumes
– 8 recettes amusantes pour faire manger des légumes aux enfants

Sources de l’article :
(1) « Néophobie alimentaire, définition », Manger-Bouger

Découvrez tous les articles de notre experte en nutrition pédiatrique, Daphnée Roux.

Commentaires

commentaires

Diététicienne & Experte DocteurBonneBouffe.com en nutrition pédiatrique. Convaincue qu’une alimentation équilibrée s’apprend dès le plus jeune âge, Daphnée a naturellement choisi de se spécialiser dans ce domaine. Elle vous apportera des astuces et des réponses à toutes vos questions sur l'alimentation de vos enfants.