0
Apprendre à mieux manger

Les personnes minces vivent-elles plus longtemps?‏

minceur balance poids

Être mince nous permet-il de vivre plus longtemps? Pas sûr. Néanmoins une chose est certaine : selon une étude publiée cette semaine, les personnes obèses, elles, vivraient moins longtemps. Docteur BonneBouffe vous dévoile les résultats de cette étude inquiétante.

Obésité et espérance de vie

L’obésité fait perdre des années de vie

Une équipe d’épidémiologistes canadiens de l’Université McGill a calculé l’impact de l’excès de poids sur l’espérance de vie. Réalisée sur 4000 personnes, l’étude en question a pu distinguer des résultats différents selon trois groupes d’individus: les individus en surpoids, les individus obèses et les individus très obèses.

Ainsi, selon les résultats de l’étude:

  • Les individus en surpoids (dont l’indice de masse corporelle ou IMC sont compris entre 25 et 30) ont vu leur espérance de vie diminuer de 3 ans en moyenne. (Il s’agit bien d’une moyenne, car heureusement, pour certains, la diminution était minime !)
  • Les individus obèses (IMC compris entre 30 et 35) ont vu leur espérance moyenne de vie diminuer de 6 ans.
  • Et les individus très obèses (IMC supérieur à 35) ont vus une espérance de vie moyenne diminuer de 8 ans.
poids ventre surpoids

Crédits photo: FreeDigitalPhotos.net/jesadaphorn

L’obésité entraîne également une dégradation de la santé

Mais, lors de l’étude, les chercheurs ont également étudié un autre critère encore plus important: l’espérance de vie en bonne santé. Les résultats sont inquiétants: tous ces mêmes chiffres vont jusqu’à doubler ou quadrupler si l’on considère l’espérance de vie en bonne santé !

Cette étude a pu ainsi confirmer que l’excès de poids pourrait diminuer à la fois la vie et la qualité de vie. Au delà de l’esthétique qui est la première cause poussant les individus à effectuer un régime, il est primordial de prendre conscience de l’impact d’une prise de poids excessive sur notre santé.

Source: Years of life lost and healthy life-years lost from diabetes and cardiovascular disease in overweight and obese people: a modelling study. S.A. Grover et coll. The Lancet Diabetes & Endocrinology, publication avancée en ligne du 5 décembre 2014 doi:10.1016/S2213-8587(14)70229-3

Lisez également nos derniers articles:
Obésité : Les américains trop gros pour être transportés en cas d’urgences médicales
Les fast food ont-ils une incidence sur le taux d’obésité?
Hapifork: la fourchette qui vibre… pour lutter contre le surpoids

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer