0
Forme & Bien-être

Pourquoi la sédentarité est mauvaise pour la santé ?

sédentarité conséquences santé

En Europe, on passe en moyenne 7h26 assis par jour [1]. Ce mode de vie sédentaire a de lourdes conséquences sur notre santé. Lesquelles ? Enquête sur la sédentarité et ses risques sur notre santé.

Sédentarité : pourquoi est-il important d’en sortir ?

Sédentarité : définition

La sédentarité est définit comme un mode de vie caractérisé par une fréquence faible, voire nulle, de déplacements. Le comportement sédentaire est caractérisé par le temps que nous passons en position assise ou allongée (excluant le sommeil) : regarder la télévision, être assis dans une voiture, dans les transports en commun, pendant les repas, en étant au bureau etc.

La sédentarité est le fait de ne pas avoir d’activité physique dans son quotidien et donc d’avoir une dépense énergétique quasi inexistante.

A partir de quel seuil est-on sédentaire ?

L’OMS définit le seuil de sédentarité à partir de 8 h de temps journalier cumulé en position assise.

Sédentarité et inactivité : quelles différences ?

Il convientde faire la distinction entre les personnes sans activité physique (réellement sédentaires) et celles qui ne font pas de sport mais qui bougent au quotidien. En effet, une partie de la population pense ne pas avoir de pratique sportive alors qu’ils marchent beaucoup ou prennent leur vélo pour aller travailler. Dans ce cas-là, ils ne sont pas à proprement parler sédentaires.

Les conséquences de la sédentarité sur notre santé

La sédentarité est un problème de santé publique mondial. Selon l’OMS, le manque d’exercice serait à l’origine de 3,2 millions de décès chaque année et représenterait le 4ième risque de décès dans le monde, juste après les problèmes cardiaques, le diabète et le cancer [2].

Les soucis générés par une inactivité physique sont nombreux : insuffisance cardiaque, problèmes de circulation sanguine, risque de diabète, troubles musculo-squelettiques, atrophie musculaire… Explications :

#1 Un risque accru de maladies cardiovasculaires

Lorsque nous bougeons peu, nos divers organes sont de moins en moins sollicités, ce qui leur fait perdre leur efficacité :

  • Le coeur travaille moins : on s’essouffle alors plus vite, le coeur devient plus rapide et la tension augmente. Cela prédispose à l’hypertension artérielle. De plus l’augmentation de fréquence cardiaque fatigue le coeur et peut aggraver une insuffisance cardiaque.
  • Le sang circule moins : entraînant des risques d’insuffisance veineuse. Des dépôts peuvent également se faire dans les artères, augmentant le risque d’athérosclérose.
  • On brûle moins de calories : on grossit, et on emmagasine des graisses qui circulent dans le sang, ce qui augmente le risque d’hypercholestérolémie .

Tout cela fait que la sédentarité est un facteur de risque cardio-vasculaire.

#2 Sédentarité et fonte musculaire

Parlons de la sarcopénie ou fonte musculaire. En effet, à force de ne plus être sollicités, certains muscles fondent. On perd ainsi de la force et l’asthénie s’installe.

#3 Ostéroporose

Lorsqu’on bouge peu, les articulations travaillent moins : on perd de la souplesse. Les os perdent aussi de leur solidité : il y a des risques d’ostéoporose, surtout chez la femme après la ménopause.

#4 Anxiété & Dépression

Si la sédentarité a d’importantes conséquences sur la santé physique, les conséquences sur la santé mentale ne sont pas négligeables.

Le petit mot de “Docteur” BonneBouffe

Pour prendre soin de sa santé physique et mentale, une bonne alimentation est nécessaire, mais la pratique d’une activité physique adaptée est tout aussi indispensable.

L’OMS préconise 10 000 pas par jour ou 30 minutes d’activité afin d’être en bonne santé. Pour aller plus loin et vous aider à être moins sédentaire, n’hésitez pas à lire mes articles sur le sujet :

Sources de l’article :
[1]
Recommandations de l’OMS en matière d’activité physique, site officiel de l’Organisation Mondiale de la Santé.
[2] La sédentarité, une cause majeure de maladies et d’incapacités, site officiel de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire