soupes rééquilibrage alimentaire

Rééquilibrer son alimentation de façon gourmande grâce aux soupes de légumes

par @drbonnebouffe
Publié le : Dernière mise à jour le :

Les soupes de légumes ont une place de choix au sein d’une alimentation équilibrée. Vous en doutez encore ? Découvrez comment les soupes permettent de rééquilibrer nos assiettes et comment les insérer tout en gourmandise au sein de notre alimentation, que ce soit en optant pour le fait-maison ou le prêt-à-consommer.

La place des soupes de légumes au sein d’une alimentation équilibrée

Le principal atout nutritionnel des soupes ? Leur richesse en légumes ! Qu’on suive un rééquilibrage alimentaire ou que l’on souhaite simplement bien manger, les soupes permettent de rééquilibrer notre alimentation en toute simplicité, grâce à leur teneur élevée en légumes souvent trop peu présents dans nos assiettes. En effet, les études montrent que seulement 11,8% de la population française atteignent les recommandations en matière de consommations de légumes. 13,3% des Français déclarent même ne pas avoir (du tout !) consommé de légumes la veille [1].

Pourtant, comme vous le savez, les légumes sont la base d’une alimentation saine grâce à leur faible apport calorique, mais aussi grâce à leur teneur élevée en fibres, en antioxydants et en divers vitamines et minéraux – qui en font un véritable aliment santé ! Parmi leurs autres bienfaits, les soupes sont riches en eau, ce qui contribue à nous hydrater (à ne pas négliger, même en hiver !) : veloutés, potages et autres sont donc une bonne option pour les personnes qui ont tendance à ne pas boire suffisamment d’eau au cours de la journée. Enfin, la teneur en fibres des soupes de légumes apportent satiété – indispensable pour limiter les grignotages en dehors des repas ou encore limiter les pics de glycémie au sein de notre alimentation.

4 façons d’insérer les soupes de légumes au sein d’une alimentation équilibrée

Il n’existe pas qu’une seule et unique façon de consommer des soupes ! Voici 4 façons gourmandes d’insérer les soupes au sein d’une alimentation équilibrée ainsi que les atouts nutritionnels de chaque option :

#1 En entrée

Servir une soupe de légumes en entrée est une excellente façon de contribuer aux 5 fruits et légumes recommandés chaque jour pour notre santé. En Pologne (où je vis depuis l’année dernière), il n’y a pas de repas sans soupe ! Froide ou chaude, qu’importe, même l’été ! N’hésitez pas à vous en inspirer car c’est la garantie de commencer le repas par une met pauvre en calories mais riche en fibres qui aura un effet rassasiant, permettant ainsi de limiter les excès de la suite du repas.

soupe en entrée
Crédits photo : Pixelshot

#2 En plat principal

Les soupes peuvent aussi être consommées comme repas unique. Légères en calories et très digestes, elles représentent une idée repas intéressante lorsqu’on ressent le besoin de ne pas surcharger son système digestif. Idéal pour équilibrer ses apports journaliers sur la journée, en particulier après un repas trop copieux ou une période d’excès (après les fêtes de fin d’année par exemple).

Mon astuce de diététicienne : Si vous consommez souvent les soupes en guise de plat principal, pensez aux toppings, c’est-à-dire aux petites touches finales qui rendent les préparations plus travaillées et plus équilibrées. Exemple : des graines, des épices, des oléagineux… Ces derniers permettront non seulement de donner de la consistance (ou du croquant) aux soupes, mais aussi de les rendre plus nourrissantes.

Rappelons que les soupes peuvent manquer de protéines par exemple. Servir vos soupes avec un oeuf poché, du thon émietté, du tofu émincé ou encore une poignée de pois chiches permettra ainsi d’apporter une poignée de protéines pour mieux équilibrer votre assiette.

soupe plat principal
Crédits photo : OksanaKiian / Getty Images

#3 En accompagnement d’un repas

On n’y pense pas souvent, pourtant les soupes peuvent faire office d’excellent accompagnement de vos plats, en particuliers ceux qui manquent de légumes ou qui sont riches en glucides. Exemple : pour vos croque-monsieurs, vos gaufres, crepes salées… voire pourquoi pas pour vos plats de pâtes ou risottos !

soupe en accompagnement
En Pologne, il est coutume de servir les soupes en accompagnement. Exemple ici avec le barszcz servi avec des “croquettes” (sortes de crêpes panées) aux champignons. (Crédits photo : Targsmaku.pl)

#4 A l’apéro

Dernière façon gourmande de consommer des soupes : à l’apéro. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour proposer un menu d’apéritif plus équilibré. Côté présentation, ne soyez pas étonnés : soupes et veloutés ne riment pas forcément avec monotonie ! En misant sur de jolis ustensiles (une verrine, un bol, un bocal…) et des toppings originaux (une poignée de noisettes concassées, une pincée de Piment d’Espelette, des brochettes de crevettes…), vous pourrez proposer à vos convives de délicieux amuses-bouches, pour le plaisir des yeux et des papilles.

soupe à l'apéritif

Bien choisir : soupes faites-maison ou du commerce ?

Ma position de diététicienne

Faire sa soupe maison est simple et relativement rapide, c’est aussi pourquoi privilégier les soupes maison reste l’option à privilégier autant que possible. Mais mon rôle de diététicienne est aussi de vous guider à trouver des alternatives saines dans le cas où il n’est pas possible d’opter pour une soupe maison. Les soupes du commerce peuvent ainsi parfaitement dépanner lorsqu’on a pas le temps de cuisiner, par exemple. Elles permettent également de changer de saveurs, en apportant peut-être des associations auxquelles nous n’aurions pas forcément pensé. 

Quoi qu’il en soit, si les soupes du commerce peuvent dépanner, il est indispensable de bien les choisir ! Comme vous pourrez le voir dans ma “Battle du Jour” spéciale soupes, dans laquelle j’ai décrypté la composition de 2 soupes de légumes du commerce, les disparités en termes de composition peuvent être importantes d’un produit à l’autre. Le marché des soupes est colossal : en France, une soupe consommée sur deux est une soupe industrielle [2]. Si on prend le temps de regarder la liste d’ingrédients des soupes proposées en rayon des supermarchés, il n’est ainsi pas rare de trouver des soupes présentant à peine 30% de légumes… Ces soupes riches en eau, additionnées d’additifs, de conservateurs, voire même parfois de sucres ajoutés et d’additifs, noircissent la belle image de la soupe comme repas santé.

Heureusement, il existe des marques consciencieuses qui proposent des soupes gourmandes avec des compositions irréprochables. Une de ces marques est la marque française Marcel Bio que je suis ravie de vous présenter au sein de cet article.

Les soupes prêtes-à-consommer Marcel Bio : du bon et du sain, c’est possible !

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Marcel Bio est une marque de soupes (mais aussi des jus et des compotes) issues d’agriculture biologique, de légumes et de fruits français, sans additifs et sans conservateurs.

Autre différence notable avec ses concurrents, les soupes sont fabriquées à partir de légumes cultivés à seulement 3 km du lieu où les soupes sont cuisinées et embouteillées. Du local et du 100% français donc, deux critères de plus en plus rares dans les rayons de nos supermarchés et qu’il est important de valoriser.

soupes Marcel Bio

Mais ce qui me plaît le plus dans leur gamme de soupes est leur composition exemplaire. La liste d’ingrédients est courte. Par ailleurs, la teneur en légumes des soupes ne descend pas en dessous de la barre des 55%, ce qui est digne du fait-maison. La gamme ne contient pas d’additifs, de sucre ni de conservateurs.

D’un point de vue gustatif, les best sellers de la gamme que j’ai goûté sont à l’image du packaging : simple mais focalisée sur l’essentiel, c’est-à-dire des produits savoureux avec une composition simple et allant droit au but, sans additifs ou ingrédients indésirables ! On sent que la marque a pour ambition de se rapprocher le plus possible du fait-maison, et je trouve que le pari est réussi, ce qui me conforte dans l’idée que c’est une marque que je peux recommander à mes patients et lecteurs en alternative au fait-maison.

Conclusion de la diététicienne ?

Les soupes sont une excellente façon de rééquilibrer son assiette, qu’elles soient faites-maison ou celles du commerce. Pour ces dernières, veillez à bien les choisir. N’hésitez pas à opter pour des marques consciencieuses qui font leur maximum pour se rapprocher du fait-maison, comme Marcel Bio que vous pouvez retrouver en grande distribution (dans vos magasins Monoprix, Franprix, Carrefour, Intermarché, U, Auchan…) ou sur internet sur le site Altershop.fr notamment.

soupes marcel bio avis

Et pour allez plus loin sur le sujet, n’hésitez pas à lire mes conseils pour apprendre à décrypter les étiquettes des soupes du commerce.

🌈 Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec la marque Marcel Bio ♡, une marque française, engagée et gourmande qui produit des soupes, jus et compotes bio, faits en France, sans additifs, et sans conservateurs en privilégiant le circuit court ! Toutes les informations figurant dans cet article restent objectives. Merci de supporter les entreprises qui permettent au blog DocteurBonneBouffe.com de rester indépendant 🌈!

Sources des données de cet article :
[1] Etude INPES de 2010

[2] Taux de pénétration des soupes industrielles dans les foyers français (75%), source : ISI.
[3] Table nutritionnelle des Aliments CIQUAL 2020

Réagissez à l'article en commentaires !