Microbiote intestinal : pourquoi est-il si important pour notre santé ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Le microbiote intestinal, appelé aussi flore intestinale, fait beaucoup parler de lui. Et pour cause ! Longtemps considéré comme un organe permettant la digestion, on sait aujourd’hui que nos intestins possèdent des fonctions beaucoup plus complexes : c’est ainsi LE lieu d’échange entre le milieu extérieur et notre organisme. Mais qu’est-ce que le microbiote intestinal ? Quels sont ses rôles dans le fonctionnement de notre organisme ? Pourquoi est-il indispensable pour notre santé ? Aurélie Boetsch, Diététicienne & Experte DocteurBonneBouffe.com en micro-nutrition, nous explique tout sur le lien complexe entre notre flore intestinale et notre santé.

Le microbiote intestinal : son importance pour être en bonne santé

Microbiote intestinal, flore intestinale : qu’est-ce que c’est ?

Le microbiote intestinal, ou flore intestinale, constitue l’ensemble des bactéries, virus, champignons et levures divers et variés se développant dans l’organisme humain, notamment dans le gros intestin et le rectum (pas très glamour je vous le concède).

Ces micro-organismes vivants (car oui, rappelons-le, ils vivent grâce à la nourriture que nous leur apportons) sont essentiels : ils contribuent à réaliser de petits boulots pour notre organisme, comme le ramassage et nettoyage des « restes alimentaires ». Ils peuvent aussi être de véritables petits guerriers contre les virus ou bactéries.

Composition du microbiote humain

Il existe deux types de microbiote :

  • le microbiote résident constitué dès la naissance, se diversifiant et se conservant toute la vie ;
  • et le microbiote constitué de bactéries en transit apportées par notre alimentation dont font partie les fameux probiotiques.

Chaque personne à son propre microbiote intestinal qui, un peu comme nos empreintes, lui est spécifique. Ce microbiote nous est apporté dès la naissance. A la naissance, les bactéries colonisent nos intestins en à peine quelques heures. Plusieurs facteurs interviennent sur sa composition :

  • le type de naissance (césarienne ou voie naturelle),
  • le type d’allaitement (lait maternel ou infantile),
  • la diversification alimentaire,
  • la présence et la fréquence de traitements antibiotiques autant pour la maman que pour bébé.

Les 5 principaux rôles du microbiote intestinal

100 000 milliards : c’est le nombre de bactéries composant notre microbiote ! Cela équivaut à environ 2 kilos de notre poids corporel, vous imaginez donc leur importance ! Mais à quoi servent-elles exactement ? Et bien, le microbiote exerce différentes fonctions au sein de notre organisme, en voici les principales pour vous faire une idée de son lien si important avec notre santé :

#1 Il participe à la digestion

C’est la première chose à laquelle on pense lorsque l’on parle du rôle des intestins. En effet, les bactéries qui composent la flore intestinale se nourrissent d’éléments que nos cellules ne savent pas digérer (tels que les fibres, les oligosaccharides, l’amidon et divers sucres non digestibles). Elles assurent la fermentation de ces éléments et produisent des gaz, dont elles transforment certains composés en énergie et régulent notre transit. Elles facilitent également l’absorption de nutriments et de minéraux comme le calcium et le magnésium en produisant certaines enzymes.

#2 Il permet la synthèse de certaines vitamines

Notre flore intestinale participe également à la synthèse de vitamines : notamment la vitamine K ou les vitamines B5, B8, B9 et B12.

#3 Il a un rôle crucial dans la défense de l’organisme

Le microbiote intestinal empêche les bactéries pathogènes (dangereuses pour l’homme) de se fixer sur notre muqueuse, ce qui lui permet de jouer un rôle indispensable de barrière protectrice de l’intestin afin de lutter contre les éléments pathogènes.

Il participe également à la maturation de nos cellules immunitaires. Il faut savoir que 60 à 70% de nos cellules immunitaires se situent dans nos intestins.

#4 Un « deuxième cerveau »

Les intestins affichent la présence de nombreux neurones qui lui garantissent également une fonction de communication avec le reste du corps. Le microbiote peut ainsi interagir avec d’autres organes en envoyant des signaux et est en communication permanente avec notre cerveau, ce qui expliquerait ses différentes implications dans la gestion des émotions en cas de déséquilibre (stress, maladies dégénératives voir dépression).

#5 Un impact présumé sur le surpoids et l’obésité

D’autres fonctions de notre microbiote sont encore en cours d’étude afin de déterminer son éventuel rôle et bénéfice dans la gestion du poids et de l’obésité, ou encore le diabète et l’autisme.

Les conséquences d’une flore intestinale déséquilibrée

Malgré ce nombre important de bactéries, un simple déséquilibre du microbiote peut traduire des symptômes différents selon les personnes et leur sensibilité. Alors, que se passe-t-il quand le microbiote est déséquilibré ?

Toute perturbation du microbiote entraîne un déséquilibre portant aussi le doux nom de « dysbiose intestinale ». Ce déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries entraîne une altération de la barrière protectrice de l’intestin qui se traduit par une hyperperméabilité intestinale. Autrement dit, la barrière intestinale est moins performante contre les éléments pathogènes (virus, bactéries…) venant de l’extérieur, qui peuvent alors s’infiltrer plus facilement dans l’organisme.

Les causes d’un microbiote déséquilibré

Plusieurs éléments peuvent être la cause d’un déséquilibre du microbiote intestinal :

  • une alimentation déséquilibrée ;
  • un apport insuffisant de fibres alimentaires ;
  • le stress ;
  • la prise d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires ou d’anti-acides de manière prolongée ou répétée ;
  • l’ingestion de bactéries pathogènes (intoxication alimentaire);

Symptômes d’un microbiote intestinal déséquilibré

Les symptômes les plus courants de ce défaut d’étanchéité peuvent être :

  • diarrhée ;
  • constipation ;
  • ballonnements ou gaz ;
  • intolérances alimentaires ;
  • maladies intestinales telles que la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique,
  • réactions allergiques ;
  • fatigue chronique…

En cas de déséquilibre du microbiote, il convient – avant de traiter les symptômes -, de traiter la ou les causes de ce déséquilibre. Si ce dernier provient d’une alimentation déséquilibrée ou d’un mode de vie stressant, voici quelques conseils pour vous !
Microbiote intestinal et alimentation : quelle alimentation pour un microbiote en bonne santé ?
– 10 astuces pour entretenir sa flore intestinale

Sources :
(1) Rôles du microbiote intestinal, INSERM, (2) ICAN, (3) IEDM, (4) INRA

Commentaires

commentaires

Diététicienne exerçant en libéral dans le Haut-Rhin, Aurélie Boetsch est notre experte en micro-nutrition. Gourmande et fan de cuisine, elle adore photographier ses petits plats afin de partager ses recettes et l’envie de manger sainement et équilibré en toute simplicité !