0
Les bienfaits des aliments

Pourquoi l’artichaut est-il bon pour la santé ?

artichauts bienfaits santé
Temps de lecture : 7 min.

L’artichaut est un des légumes les plus emblématiques du régime méditerranéen. Au delà d’être gourmand, il possède des propriétés nutritionnelles exceptionnelles ? Quelles sont-elles ?Pourquoi l’artichaut est-il si bon pour la santé ? Votre diététicienne préférée vous expliquer les bienfaits de l’artichaut et comment profiter de ses atouts santé !

A la découverte des bienfaits de l’artichaut

Histoire et origines de l’artichaut

L’artichaut est un légume ancien qui se trouvait déjà dans les assiettes des Grecs et des Romains. Selon la mythologie, Jupiter tomba fou amoureux d’une magnifique blonde qu’il appela Cynara. Mais celle-ci le repoussa. Pour la punir, Jupiter la transforma donc en… artichaut. C’est pour cette raison que le nom botanique de l’artichaut est Cynara Scolimus.

A l’origine, l’artichaut était une plante sauvage qui, sous l’influence de croisements, est devenu celle que nous connaissons aujourd’hui. Il peut atteindre 1,50 m de hauteur.

artichaut légume
Source: bluekaleroad.com

Les 5 particularités nutritionelles de l’artichaut

#1 Un légume peu calorique

L’artichaut est un légume peu calorique : il apporte en moyenne 45,7 calories par portion de 100 grammes de fond d’artichaut, ce qui en fait un légume léger. Cela est expliqué par le fait que l’artichaut contient extrêmement peu de matières grasses (à peine 0,28 g par portion de 100 grammes).

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com : Attention néanmoins, on a souvent tendance à consommer l’artichaut accompagné d’une vinaigrette, ce qui augmente significativement la valeur calorique de ce dernier.  Si vous faites attention à votre poids, prenez soin de veiller à ce que la sauce qui l’accompagne soit légère.

#2 Une source très intéressante de fibres

L’artichaut fait partie des légumes les plus riches en fibres, avec un apport de 8,3 grammes de fibres par portion de 100 grammes crues ce qui en fait un aliment efficace notamment pour lutter contre la constipation.

Attention néanmoins : de ce fait, l’artichaut peut être mal toléré par les intestins sensibles et/ou provoquer des ballonnementsSi c’est votre cas, adaptez les quantités selon votre tolérance intestinale.

#3 Source d’inuline, un prébiotique

L’artichaut contient de l’inuline, une fibre connue pour être un prébiotique, très intéressant pour le maintien d’une flore intestinale équilibrée. Cette dernière favorise le développement de bonnes bactéries intestinales, contribuant ainsi à la bonne santé de nos intestins. Et on sait à quel point l’intestin est notre deuxième cerveau !

#4 Une teneur en protéines intéressante

L’artichaut est l’un des légumes les plus riches en protéines : il en contient 2,53%. Cela augmente sa densité nutritionnelle et aussi son pouvoir rassasiant (déjà conséquent grâce à la présence de fibres).

#5 Des minéraux et des vitamines abondantes

On retrouve dans l’artichaut de nombreux minéraux (notamment du potassium, du magnésium, du calcium…) et des vitamines (notamment la vitamine K) aux effets diverses sur le maintien de notre santé.

Composition nutritionnelle de l’artichaut (infographie)

Découvrez ci-dessous les apports nutritionnels de l’artichaut :

artichaut composition nutritionnelle

Les 6 bienfaits santé de l’artichaut

#1 Agit contre la constipation

Vous l’aurez compris : grâce à sa richesse en fibres, l’artichaut agit contre la constipation. Cette action est amplifiée par la présence d’inuline, un glucide qui a un effet bénéfique sur la flore intestinale en agissant en tant que prébiotique. Or, une flore intestinale en bonne santé limite les fermentations intestinales, sources de ballonnements ou d’autres désagréments.

#2 Entretient la flore intestinale

L’artichaut est une source de prébiotique. En favorisant le développement de bonnes bactéries de la flore intestinale, l’artichaut favoriserait la santé de l’intestin. (Il stimulerait également le système immunitaire, en conséquence de son action bénéfique sur le microbiote intestinal).

#3 Stimule la digestion

L’artichaut est riche en cynarine, une substance connue pour :

  • stimuler la sécrétion de la vésicule biliaire (on appelle cet effet, un effet “cholérétique”);
  • favoriser l’évacuation de de la bile (effet dit “cholagogue”);

Ces deux actions expliquent pourquoi l’artichaut a une action digestive intéressante. D’ailleurs, l’artichaut est particulièrement indiqué en cas de paresse de la vésicule biliaire puisque sa richesse en cynarine permet de stimuler l’activité de la vésicule biliaire.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com : Il faut savoir que la cynarine est présente uniquement dans les feuilles de l’artichaut. D’où l’intérêt de consommer des infusions d’artichauts car celles-ci sont bien à base de feuilles et contiennent donc cette substance qui facilite la digestion.

#4 Un aliment drainant

La richesse en phosphore et en potassium des artichauts explique pourquoi celui-ci possède un effet légèrement diurétique. De ce fait, l’artichaut est utilisé dans certaines pathologies* pour son effet drainant naturel (oedèmes, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, etc). Attention à consulter l’avis de son médecin.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com : L’effet drainant des artichauts est valorisé dans les régimes minceurs.  Bien que l’artichaut puisse favoriser la perte d’eau dans l’organisme (ce qui pourrait avoir un effet bénéfique sur la balance chez certaines personnes), l’artichaut ne fait néanmoins pas perdre du poids.

#5 Un coupe faim naturel

L’artichaut est un légume au fort pouvoir rassasiant. Grâce à sa richesse en fibres, en inuline et en protéines, il agit sur la sensation de satiété en agissant comme un coupe-faim. De plus, lorsqu’il est consommé feuilles par feuilles, l’artichaut oblige à prendre son temps pour le consommer ce qui favorise d’autant plus le rassasiement.

Une étude hongroise a d’ailleurs mené une étude sur des personnes obèses suivant un régime : les résultats montrent que ceux qui buvaient un concentré de jus d’artichaut ont vu leur sensation de faim fortement diminuée (1), leur permettant ainsi de mieux contrôler leur alimentation.

#6 Bon contre le cholestérol

Les feuilles d’artichaut auraient la capacité d’inhiber la synthèse du cholestérol dans le foie (2), de ce fait, il aurait une action positive contre l’hypercholestérolémie.

Une étude effectuée auprès de 557 patients prenant une moyenne quotidienne de 1,5g d’extrait d’artichaut, a mis en évidence une diminution significative du cholestérol sanguin et des triglycérides (2).

Quelques astuces culinaires

Un gros artichaut peut peser 500 grammes voir plus, mais seulement le tiers environ est comestible : le cœur, comprenant le fond et la base des feuilles.

Comment bien choisir un artichaut ?

Pour bien choisir l’artichaut, il faut savoir que celui-ci doit être lourd et ferme, avec des feuilles bien serrées les unes contre les autres. (Si celles-ci sont ouvertes, c’est qu’il est trop mûr: il contient alors trop de foin). Le bas de la queue (tige) doit être vert et se casser facilement.

Conservation de l’artichaut

Pour conserver les artichauts frais plus longtemps, il suffit de les placer queues trempées dans de l’eau (comme des fleurs !). Ils peuvent alors tenir plusieurs jours.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com : Une fois cuit, l’artichaut ne se conserve pas. Après cuisson, il convient de le manger rapidement car il s’oxyde très vite, donnant naissance à des corps nocifs très indigestes.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

L’artichaut a des atouts santé intéressants : il est peu calorique, il représente une source intéressante de fibres, de vitamines et de minéraux aux effets drainants. Il peut aussi s’avérer utile en cas de paresse digestive.

Attention tout de même car il peut être très mal toléré par certaines personnes aux intestins sensibles. La consommation d’artichaut en excès peut également entraîner flatulences et/ou ballonnements.

L’artichaut est déconseillé chez les femmes allaitantes, car non seulement il provoquerait un goût amer mais il risquerait également d’empêcher la montée de lait.

Source:
(1)- Le guide des aliments, Paule Neyrat, Editions Atlas
(2) (3) Phytothérapie, October 2007, Volume 5, Issue 4, pp 219-222, Date: 01 Nov 2007

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer