Comment choisir une pâte à tartiner plus saine ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Saviez-vous que les Français sont les plus gros consommateurs de pâte à tartiner au monde ?! Alors que la célèbre pâte à tartiner Nutella s’affiche en tête de liste malgré les nombreuses polémiques à son sujet, de plus en plus de concurrents, plus healthy, fleurissent sur les étalages. Mais comment bien choisir sa pâte à tartiner ? Que regarder sur l’étiquette ? Que ce soit pour un plaisir avoué ou coupable, DocteurBonneBouffe.com vous donne quelques conseils pour choisir une pâte à tartiner saine à déguster sans trop de culpabilité.

5 conseils pour choisir une pâte à tartiner plus saine

#1 On s’assure que le sucre n’est pas l’ingrédient principal

Les pâtes à tartiner sont généralement composées d’huile, de sucre, de pâte de cacao (ou éventuellement de beurre de cacahuètes ou spéculos pour les pâtes à tartiner au spéculos ou aux cacahuètes), avec plus ou moins de lait et d’additifs.

Pour bien choisir sa pâte à tartiner, l’idée est, dans un premier temps, de s’assurer que le sucre ne soit pas au cœur de la recette et qu’il ne vole pas la place au beurre de cacahuète ou à la pâte de cacao ! Pour cela, il convient de regarder la liste des ingrédients. Il faut savoir que les ingrédients apparaissent dans l’ordre des quantités croissantes. Ainsi, l’ingrédient cité en premier est celui dont la quantité est la plus grande.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : si vous voyez le sucre ou un de ses dérivés en tête de liste, fuyez !

#2 On choisit les pâtes à tartiner avec une liste d’ingrédients simple et courte !

Une liste d’ingrédients longue et avec des ingrédients aux noms compliqués témoignent d’un produit peu naturel, de nature transformée commportant un nombre certainement important d’additifs.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Choisissez de préférence un produit avec la liste d’ingrédients la plus courte et la plus simple.

#3 On part à la chasse aux noisettes

Une pâte à tartiner aux noisettes doit forcément être composée de… noisettes (ou de cacahuètes/spéculos s’il s’agit de pâte à tartiner aux cacahuètes ou au spéculos).

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Jetez un coup d’oeil sur l’étiquetage alimentaire et regardez les teneurs en noisettes de votre pâte à tartiner (elles sont généralement exprimées en pourcentage). Préférez toujours celles où les teneurs en noisettes sont les plus élevées. L’idéal ? Choisir une pâte à tartiner dont l’ingrédient premier sont les noisettes (ou, le cas échéant, les cacahuètes ou les spéculos).

#4 On choisit de bonnes huiles

Quatrième astuce pour choisir une pâte à tartiner plus saine : vérifier quelles matières grasses composent le produit.

Vérifiez que les matières premières utilisées dans la recette soient de bonne qualité. En général, les matières premières de bonne qualité sont aussi celles les plus chères, ce qui explique que pour les pâtes à tartiner « low cost » on retrouve principalement des ingrédients peu chers… Mais qu’entend-on par matières grasses de « bonne qualité » ? De « bonnes » matières grasses, principalement constituées de graisses insaturées voire riche en oméga 3.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : On privilégie les matières grasses de bonne qualité comme l’huile de tournesol ou, mieux encore, l’huile de colza qui a pour avantage d’être riche en oméga 3. En revanche, on laisse de côté les produits à base d’huile de palme ou d’huile de coprah. Ces dernières sont riches en matières grasses saturées, mauvaises pour notre santé cardiovasculaire.

#5 On choisit de meilleures alternatives au sucre 

Une petite quantité de sucre peut être acceptable dans une pâte à tartiner, à condition que le sucre ne représente pas la quasi-totalité du pot et que le sucre présent soit de « bonne » qualité.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : A choisir : préférez des produits élaborés avec du sucre de canne ou mieux encore le sucre de coco, plutôt que des sirops de sucre très transformés… ou des édulcorants. Sachez que certaines pâtes à tartiner sont même fabriquées à partir de miel : recette plus naturelle et tout aussi goûteuse ! Attention tout de même à ne pas oublier que cela reste tout de même du sucre… :)

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com

Bien sûr, l’assurance de faire le bon choix est encore de faire soi-même sa pâte à tartiner ! Outre la satisfaction du fait-maison, vous êtes certain de pouvoir contrôler la quantité de sucres et de matières grasses. Découvrez une recette de pâte à tartiner maison aux noisettes ici.

Dernier conseil : n’hésitez pas à opter pour les pâtes à tartiner à base de chocolat noir. Plus riches en cacao, ces dernières nous permettent de profiter davantage des nombreux bienfaits du chocolat noir !

Commentaires

commentaires

Diéteticienne-Nutritionniste et maman pleinement épanouie de deux bouts de choux... Mais Fanny est avant tout une passionnée de lecture et de cuisine ! Souhaitant se spécialiser dans le surpoids et l'obésité de l'enfant, elle croit fermement en la vertu de la prévention pour une santé future meilleure.