L’indice de Masse Corporelle (IMC), qu’est-ce que c’est ?

Ecrit par   |  0 Commentaire

Comment savoir si son poids est « correct » ? De quelle manière peut-on évaluer sa corpulence objectivement ? Le diagnostic appartient à un médecin ou un spécialiste du poids, un diététicien. Toutefois, il existe des outils qui peuvent vous aider à répondre à ces questions. Parmi ces outils, il en existe un particulièrement intéressant et mondialement utilisé : l’Indice de Masse Corporelle. Alors, qu’est-ce que l’IMC ? Comment le calculer ? L’équipe de DocteurBonneBouffe.com vous explique tout.

Tout savoir sur l’Indice du Masse Corporelle ou IMC

QU’EST-CE QUE L’IMC, L’INDICE DE MASSE CORPORELLE ?

L’indice de masse corporel, ou IMC, est un outil mis en place par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) au niveau international et qui permet d’évaluer le poids. Il permet ainsi de savoir si la personne mesurée a une corpulence normale, ou bien si elle est en surpoids, en obésité, en maigreur voire en dénutrition.

L’IMC est très apprécié des professionnels de la santé car il permet d’obtenir un résultat objectif, dans la mesure où il prend en compte la taille de la personne.

Pourquoi est-il intéressant de calculer l’IMC ?

Le but principal de l’IMC est d’évaluer les risques santé qui sont associés au poids. L’objectif est de se maintenir entre 18,5 et 25.

En effet, on sait désormais que les risques liés au surpoids et à l’obésité, notamment sur le plan des maladies cardiovasculaires, du diabète, d’apnée du sommeil et d’autres maladies métaboliques etc. sont réduits lorsque l’IMC est inférieur ou également à 25. A l’inverse, un état de maigreur ou de dénutrition peut également engendrer des problèmes de santé.

Comment calculer l’IMC ?

L’IMC est obtenu en divisant le poids (en kilogrammes) par la taille (en mètres) au carré.

La formule est : IMC = mon poids en kg / (ma taille en mètres) x (ma taille en mètres).

Si vous n’avez pas de calculette sous la main, n’hésitez pas à consulter un calculateur d’IMC en ligne.

Exemple pour une personne faisant 70 kg pour 1m70 : on obtient un IMC de 23,5. Maintenant, comment interpréter le résultat ?

Interprétation des résultats de l’IMC

Le résultat obtenu est ensuite interprété selon une classification qui distingue 5 catégories de poids définies par l’OMS :

  • dénutrition (si IMC < 16,5);
  • maigreur (si IMC entre 16,5 et 18,5);
  • corpulence normale (si IMC entre 18,5 et 25);
  • surpoids (si IMC entre 25 et 30);
  • ou obésité (modérée, sévère ou morbide) si l’IMC est supérieur à 30.

Chaque catégorie est associée à différents niveaux de facteurs de risques. L’objectif, pour avoir une santé optimale, serait de maintenir son poids entre 18,5 et 25.

classification IMC du poids

Source : OMS/DocteurBonneBouffe.com

L’IMC est-il fiable à 100% ?

L’IMC possède certaines limites dans l’évaluation du poids :

  • Tout d’abord, il ne prend pas en compte le sexe alors que ce dernier peut avoir un impact important sur le poids et la composition corporelle. Exemple : les femmes ont naturellement plus de réserves graisseuses que les hommes.
  • Deuxième limite : l’IMC est un indice international qui ne prend pas en compte les différences morphologiques des individus des différents pays. Pensons par exemple les pays asiatiques, où les habitants sont de manière générale de constitution très maigre. L’IMC risque d’indiquer un état de maigreur non pertinent.
  • Troisième inconvénient : cet outil ne peut pas être utilisé chez les enfants, les adolescents (seules les courbes de poids sont pertinentes dans ces cas là) ou encore chez les femmes enceintes.
  • Enfin, dernière limite, l’IMC ne convient pas aux personnes ayant une masse musculaire trop importante. Pensons notamment aux sportifs de haut niveau qui risquent d’avoir forcément un poids important du fait d’une musculature très développée.

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

L’IMC est donc un outil intéressant pour évaluer et suivre son poids, néanmoins il peut présenter certaines limites. Ainsi, son calcul n’est pas pertinent chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou encore les sportifs de haut niveau.

Au-delà du poids et de l’IMC, il est intéressant de mesurer son poids avec un pèse-personne impédancemètre. L’impédancemètre possède l’avantage de mesurer votre poids mais aussi votre composition corporelle détaillée (masse musculaire, masse grasse, masse hydrique, masse osseuse…) ce qui permet d’évaluer votre poids de manière objective et concrète.

Si vous n’avez pas d’impédancemètre chez vous, sachez que les diététicien(ne)s en sont équipés. N’hésitez donc pas à faire un bilan de votre poids auprès d’un professionnel !

Commentaires

commentaires

Diététicienne-Nutritionniste & Blogueuse complètement FOOD-dingue. Passionnée par l'alimentation, j'ai créé le blog DocteurBonneBouffe.com en 2013 dans l'espoir de vous prouver une chose : que manger sainement en se faisant plaisir est possible !