0
Diabète & Bonne Bouffe

Diabète : Pourquoi l’alimentation est si cruciale quand on est diabétique ?7 minutes de lecture

20/06/2019
diabète et alimentation

Que vous soyez diabétique de type 1, de type 2 ou que l’on vous ait diagnostiqué un diabète gestationnel, une alimentation saine et équilibrée est indispensable en plus de gestion des glycémies. Alimentation et diabète : pourquoi les deux sont si importants ? Dans cet article, je vous propose de découvrir les différentes complications que peut entraîner un diabète non soigné, et je vous donne mes 4 conseils de base pour mieux anticiper ces risques.

Pourquoi faire attention à son alimentation quand on est diabétique ?

Les 5 risques liés à un diabète non soigné

#1. Les troubles de la vue

Étonnant mais vrai, les troubles oculaires sont la complication la plus fréquente d’un diabète non soigné. Ce qu’on appelle la “rétinopathie diabétique” est d’ailleurs la première cause de cécité chez les sujets de 20 à 60 ans dans les pays développés (1). Car, oui, un diabète non soigné peut aboutir à une perte de la vue. Autre statistique effrayante : on estime à 2% le nombre de diabétiques de type 2 aveugles (1).

Pourquoi donc ? Il faut savoir que les glycémies trop élevées provoquent à long terme une altération des vaisseaux sanguins. Les vaisseaux sanguins des yeux étant les plus petits, leur altération est plus rapide. Elle a également tendance à se développer à bas bruit. Pour ces raisons, cette complication est souvent la première à apparaître… Un examen du fond d’œil systématique tous les ans est indispensable pour prévenir ce risque.

#2. Les maladies cardiovasculaires

Le diabète est une cause importante de maladies cardiovasculaires (hypertension, athérosclérose, infarctus…). Selon les statistiques, les diabétiques souffrent 2 à 4 fois plus de maladies cardiovasculaires, en comparaison au reste de la population.

Pourquoi ? Cette proportion élevée est dûe au fait que le taux important de sucre provoque une altération des vaisseaux sanguins, et à long terme des artères, ce qui les expose davantage au risque d’obstruction des vaisseaux, et donc d’infarctus, ou encore d’accident vasculaire cérébral.

#3. Les maladies rénales

Autre complication du diabète : les néphropathies. Ces dernières sont des maladies touchant les reins pouvant aller jusqu’à l’arrêt de leur fonction. Les personnes diabétiques, en particulier ceux insulinodépendants, ont un risque plus élevé de souffrir de dysfonctionnements rénaux.

Pourquoi ? Les reins servent de système de filtration. Une personne diabétique mal soignée dont la glycémie a tendance à être trop élevée oblige les reins à travailler davantage afin d’éliminer l’excès de sucre à travers l’urine. A long terme, les reins saturent et pertent en efficacité, résultant ainsi en une détérioration progressive des reins pouvant aller jusqu’à une insuffisance rénale grave.

#4. Les atteintes du système nerveux

Les neuropathies, c’est-à-dire les affections touchant les nerfs, sont une complication fréquente du diabète. Le système nerveux en charge de contrôler les différentes parties du corps (mains, pieds) est altéré, ce qui provoque une perte de sensibilité. La plus fréquente chez le diabétique est la perte de sensibilité des pieds.

Pourquoi est-ce si fréquent chez le diabétique ? Les niveaux élevés de sucre dans le sang des personnes diabétiques endommagent les parois des vaisseaux sanguins. En conséquence, ces vaisseaux sanguins qui fournissent de l’oxygène et des nutriments aux nerfs qui innervent les extrémités des mains, des pieds et des principaux organes du corps (yeux, reins, cœur) sont altérés. Cela provoque une perte de sensibilité, y compris à la douleur, au niveau de la peau et notamment des pieds, plus vulnérables.

#5. Une sensibilité accrue aux infections

Un diabète mal soigné favorise la survenue d’infections. Plusieurs raisons expliquent cette vulnérabilité. La principale est liée au fait que les hyperglycémies favorisent le développement de bactéries (rappelons que ces dernières se nourrissent de sucre).

Les hyperglycémies chroniques non prises en charge entraînent également des délais de cicatrisation longs en cas de plaies ouvertes. Cela explique pourquoi les personnes diabétiques mal soignées cicatrisent mal, provoquant ainsi un risque accru d’ulcères voire de gangrènes dans certains cas.

diabète complications
Infographie sur les différents risques de complications en cas de diabète non pris en charge (Crédits photo : DocteurBonneBouffe.com / Freepik)

4 conseils indispensables pour éviter le risque de complications

#1 Se faire suivre par un ophtalmologue

Premier conseil à adopter quand on est diabétique : consulter un ophtalmologue sur une base régulière. En effet, on a vu que les affections des yeux (rétinopathie) étaient la complication la plus fréquente survenant en cas de diabète. Afin de limiter le risque que la vue se dégrade ou pire, qu’elle s’altère brutalement, il est recommandé de faire un bilan ophtalmologique au moins une fois par an.

De plus, en cas de signe suspect ou douteux, il convient de ne pas hésiter à prendre un rendez-vous en urgence chez son ophtalmologue pour faire le point.

#2 Voir régulièrement une diététicienne

Consulter une diététicienne est indispensable en cas de diabète. En effet, la majorité des complications peuvent être évités par une prise en charge diététique entreprise dès le diagnostic du diabète. Si internet peut être une source d’information intéressante, rien ne remplace un suivi personnalisé avec une diététicienne. Cette dernière pourra plus facilement identifier les erreurs dans votre alimentation et vous aider à les rectifier pour adapter votre alimentation à votre diabète. Pour ne pas vous faire avoir et consulter la bonne personne, il est indispensable de comprendre les différences entre les métiers de Diététicien(ne), de Nutritionniste et Médecin-Nutritionniste.

Mon astuce : Sachez qu’en cas de diabète ou de maladies, les consultations diététiques peuvent être remboursées par la sécurité sociale. Certains hôpitaux proposent également des suivis diététiques gratuits avec une diététicienne en parallèle des rendez-vous de suivi avec le diabétologue. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant. Si ce n’est pas le cas et que votre budget est un frein à la prise en charge, consultez notre article : “Comment se faire rembourser ses consultations diététiques”.

Mon conseil : Dans tous les cas, gardez en tête qu’il en va de votre santé. Mieux vaut débourser une centaine d’euros pour un suivi diététique, plutôt que d’économiser financièrement et mettre en péril votre santé…

#3 Se mettre à cuisiner davantage !

Pour mieux mettre en place les conseils diététiques que votre diététicienne vous apportera, il est indispensable de cuisiner autant que possible maison. Les produits industriels cachent généralement une qualité médiocre ainsi qu’une composition nutritionnelle peu avantageuse pour la santé (sucres ajoutés et/ou sel en quantités importantes, présence d’additifs, de conservateurs, quantités de graisses importantes). Or, rappelons que ces points (en particulier les sucres ajoutés et les graisses) sont à contrôler en cas de diabète….

Sachez que certaines entreprises (exemple : WeCook) proposent des programmes culinaires pour les diabétiques, pour les encourager à cuisiner plus sainement et ainsi améliorer la gestion de la glycémie. D’autres sites proposent également des idées de recettes en cas de diabète, ce qui peut être une aide supplémentaire aux conseils préconisés lors des rendez-vous avec la diététicienne.

#4 Se mettre au sport

Enfin dernier point important pour limiter les risques de complications en cas de diabète : veiller à avoir une activité physique suffisante.

Selon les nombreuses études menées sur le sujet, une activité physique soutenue d’au moins 30 minutes a une action hypoglycémiante, c’est-à-dire qu’elle a tendance à réduire les hyperglycémies et donc améliorer le niveau du taux de sucre sanguin chez le sujet diabétique. (Attention néanmoins aux hypoglycémies après l’effort – d’où l’importance de consulter une diététicienne pour apprendre à anticiper ce risque).

diabète complications
Quels sont les risques d’un diabète non pris en charge ? Crédits photo : Freepik

Le petit mot de DocteurBonneBouffe.com

Les complications du diabète se développent souvent sans symptôme apparent. Il est donc important de faire suivre votre diabète régulièrement en vous tournant vers les bons interlocuteurs (médecin généraliste, diabétologue, diététicien(ne), ophtalmologue, cardiologue si besoin…).

Pour d’autres articles sur le même sujet, découvrez notre rubrique spéciale « Diabète et BonneBouffe ».

Réagissez à l'article en commentaires !

commentaires

Vous pourriez aussi aimer